Imprimer la page
Partager la page
RSS


L’Inde, terre promise pour les transports et SNCF

Créé le 28/11/2017 - Mis à jour le 30/11/2017

Deux projets d’envergure où le groupe SNCF tient un rôle décisif, signent une étape décisive simultanément, le 28 novembre. L’inauguration du métro entièrement automatique d’Hyderabad, pour lequel Keolis assure la maintenance et l’exploitation, et la proposition de semi-grande vitesse (200 km/h) faite par SNCF aux Indian Railways pour le corridor Delhi-Chandigarh.
Lire le communiqué de Keolis


Aucun kit de presse à télécharger pour le moment
Affichage du fil :

SNCF
Semi-grande vitesse en Inde : la proposition innovante de SNCF
BREVE - SNCF
Publié le 28/11/2017 à 11h56

Le 28 novembre se tient le dernier comité de pilotage sur l’étude de semi-grande vitesse proposée par SNCF aux Indian Railways, pour le corridor de 242 km qui sépare les villes de Delhi et Chandigarh. Il s’agit de l’une des lignes les plus empruntées du Nord de l’Inde, avec 40 millions de passagers par an (et une croissance du trafic estimée à 4% par an).

Initiée en 2015, la proposition de semi-grande vitesse, déjà acceptée par l’Inde, est précisée jusque dans ses moindres détails dans cet avant-projet : vitesses, critères de maintenance, critères de géométrie de la voie, etc. «SNCF est très en avance sur cette semi-grande vitesse, témoigne Philippe Lorand, Directeur Inde-Asie du Sud- Asie du Sud-Est, pour l’international. Même si aujourd’hui, les Allemands et les Russes nous ont emboîté le pas en proposant aux Indian Railways des études similaires pour d’autres corridors.» Guillaume Pepy est présent sur place le 28 novembre, ainsi que son homologue Ashwani Lohani, pour assister à la dernière réunion de pilotage de cet avant-projet et décider des prochaines étapes pour construire la ligne.

Mi-novembre, lors d’un déplacement en Inde, Jean-Yves Le Drian, avait annoncé que la France était disposée à accompagner le gouvernement indien sur le projet Delhi-Chandigarh sur les plans technique et/ou financier.
La semi-grande vitesse devrait permettre aux passagers indiens de réduire de beaucoup les actuels temps de trajet. Aujourd’hui, la vitesse moyenne d’un train passager en Inde est de 45 km/h.

SNCF
Hyderabad : un métro automatique, avec Keolis
BREVE - SNCF
Publié le 28/11/2017 à 17h04

Le 29 novembre, vers 6 heures du matin, les premiers passagers pourront emprunter le métro automatique d’Hyderabad, capitale du Telangana, en Inde. 1,3 million de voyageurs par jour sont attendus, pour une ville qui compte 10 millions d’habitants. Le réseau, long de 68 kilomètre, est constitué de trois lignes, 65 stations desservies par 57 rames. Sur ce partenariat public privé, mené par Larsen et Toubro Metro Rail (L&T), Keolis assurera la maintenance et l’exploitation de la ligne pour huit ans. Pour l’inauguration qui a lieu le 28 novembre, seront présents le premier ministre indien Narendra Modi, le PDG de L&T A.M.Naik, et Bernard Tabary, directeur international de Keolis. «Nous sommes heureux de pouvoir proposer ce nouveau service de transport aux habitants d'Hyderabad. Je suis certain que le nouveau métro contribuera à améliorer la qualité de vie de la population locale. Nous mettrons tout en œuvre, au quotidien, pour fournir le meilleur service possible aux voyageurs.»

TWITTER Publié le 28/11/2017 à 12:03