Imprimer la page
Partager la page
RSS


Les agents SNCF
face à la tempête

Créé le 05/01/2018 - Mis à jour le 05/01/2018

Après les trois tempêtes qui ont touché la France depuis le 27 décembre 2017 et une mobilisation exceptionnelle des agents de SNCF Mobilités et SNCF Réseau, l’ensemble des circulations ferroviaires a pu être rétabli le jeudi 4 janvier 2018.


Aucun kit de presse à télécharger pour le moment
Affichage du fil :

SNCF
Tout le territoire touché
BREVE - SNCF
Publié le 05/01/2018 à 15h06

Les tempêtes Bruno, Carmen et Eleanor qui ont sévèrement touché la France depuis fin décembre ont eu de lourdes conséquences sur tout le territoire national. Au plus fort des épisodes, près de 50 départements ont été placés en vigilance orange avec des rafales pouvant atteindre les 170 km/h. L’épisode a touché à sa fin le vendredi 5 janvier au matin.
Comme pour tout phénomène majeur annoncé par Météo France, SNCF a mis en place une cellule de crise spécifique avant chaque épisode. L’objectif : anticiper, prévenir et prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des circulations et des voyageurs. Ainsi, des téléconférences nationales ont été organisées avec l’ensemble des salles de crise régionales (ouvertes par anticipation la veille). Ces dernières ont notamment permis d’éviter de mettre des trains dans des situations délicates telles que des arrêts en pleine ligne (ex : rétention de trains dans les gares en amont, suppressions anticipées de trains et dessertes…).

SNCF
Pannes et limitations de vitesse
BREVE - SNCF
Publié le 05/01/2018 à 15h13

De nombreux cas de pannes d’alimentation électrique, de chute d’arbres sur les voies et les caténaires mais également d’inondations des infrastructures ferroviaires ont été recensés à travers tout le pays. Ces événements ont eu pour principales conséquences la mise en place de limitations temporaires de vitesse (LTV) ainsi que des suppressions ou retards de trains. Concernant la tempête Eleanor, les régions Nouvelle Aquitaine, Pays-de-la-Loire, Bretagne, Normandie, Île-de-France, Grand-Est et Auvergne - Rhône-Alpes ont été tout particulièrement concernées.
À noter : tous les axes et dessertes TGV ont été assurés sur l’ensemble du territoire. Les seuls impacts sur les circulations TGV ont été des réductions de vitesse sur certaines portions de voies.
Toutes les activités et métiers SNCF se sont massivement mobilisés pour faire face à ces événements et leurs conséquences sur les circulations et les infrastructures ferroviaires.