Imprimer la page
Partager la page
RSS


Plan canicule et
fortes chaleurs

Créé le 09/06/2017 - Mis à jour le 09/06/2017

En ce mois de juin se profilent des épisodes de fortes chaleurs et de canicules. Ces conditions météorologiques exceptionnelles - qu'elles soient nationales ou locales - peuvent avoir plusieurs conséquences sur les trains et le réseau ferré. SNCF est alors susceptible d'adapter les vitesses de circulation.
Parallèlement, des services supplémentaires sont mis en place pour améliorer le confort et l’information des voyageurs, comme la distribution de bouteilles d'eau.


Affichage du fil :

SNCF
La voie et la caténaire en période de fortes chaleurs
DIAPORAMA
Publié le 05/08/2015 à 14:04
SNCF
CANICULE ET CONVENTION MÉTÉO FRANCE
BREVE - SNCF
Publié le 23/06/2016 à 17h08

La canicule est un phénomène durable qui se définit par une température diurne plus élevée que la normale et une faible amplitude thermique durant au moins trois jours consécutifs. Les épisodes de chaleur intense étant de plus en plus fréquents depuis quelques années, SNCF a inscrit ce risque dans sa feuille de route et met en œuvre certaines mesures permettant d’en limiter les conséquences sur la santé.

Ainsi, en cas d’alerte de fortes chaleurs, Météo France fait parvenir un flash info si la température excède les 35°C. Cette alerte météo est ensuite diffusée en ciblant les régions impactées, en diffusant les bons comportements à adopter pendant le voyage et les impacts potentiels sur le trafic.

 

SNCF
LA PRISE EN CHARGE VOYAGEURS
BREVE - SNCF
Publié le 23/06/2016 à 17h35

En matière d’avitaillement des clients, le plan « fortes chaleurs » se base sur les processus existants. Toutefois, pour faire face à des volumes de prise en charge qui peuvent être plus importants l'avitaillement est renforcé et mis sous surveillance. Par ailleurs, les gares et lieux où les conditions d’accueil « massifs » sont les plus favorables ont été identifiés.

En 2016, 518 000 bouteilles d'eau ont été distribuée aux voyageurs. Cette année, les stocks disponibles sont les suivants :

  • 630 000 bouteilles d'eau de 50 cl (réparties dans 221 gares de stockage)
  • 122 000 coffrets repas (réparties dans 135 gares de stockage)
  • 82 000 coffrets en-cas (réparties dans 49 gares de stockage)
  • 22 000 coffrets petit déjeuner (réparties dans 29 gares de stockage)

Distrib'Bar : En cas d'incident en ligne, une distribution des réserves non alcoolisées est organisée au bar : au bout d'une heure de retard si la climatisation est en panne et au bout de deux heures si la climatisation fonctionne.

Afin de visualiser en temps réel l'état des stocks d'eau de chaque gare, un logiciel a été développé. Il permet d'alerter les agents en cas de rupture de stock ou de dépassement de la "date de durée minimale" (date à partir de laquelle les qualités gustatives d'un produit alimentaire ne sont plus garanties tout en restant consommables sans risque sanitaire).

"Les gestes à adopter" : SNCF peut diffuser le tract rappelant les bons comportements à adopter en situation de canicule ou de fortes chaleurs. Ces gestes sont les suivants : s'hydrater, s'informer en amont du voyage et connaître les moyens d'alerte en cas de malaise d'un voyageur.

SNCF
ZOOM SUR LE MATERIEL
BREVE - SNCF
Publié le 23/06/2016 à 18h08

La veille des grands départs, l'activité des Technicentres de Maintenance augmente de 20%. Un dispositif particulier est alors mis en place avec un renforcement des équipes les week-ends.

Pour l’ensemble du parc, une opération de maintenance spécifique est également réalisée tous les ans avant l’été. On la dénomme "ATS" (Autres Travaux Systématiques avant Saison chaude). Lors de ces opérations, l’accent est mis sur les équipements climatisation (filtres, circuits de réfrigération, compresseurs…), de production d’air et sur les nettoyages techniques spécifiques. Les campagnes d’ATS saisonniers ont lieu d’avril à juin avec un objectif : 100% d'entre eux doivent être réalisés avant fin juin.

D'autres mesures de maintenance et de vigilance sont également mise en place :

Des stocks d’articles de sécurité dits « période chaude » : la priorité est donnée aux pièces liées au refroidissement des organes principaux (les moteurs, les transformateurs), les archets pantographes et les équipements de climatisation. Une vigilance particulière sur l’électronique embarqué : en principe, les composants électroniques peuvent fonctionner jusqu’à une température de 65°. La vigilance se porte particulièrement sur le bon fonctionnement des ventilateurs des armoires électroniques. Les équipements réputés sensibles à la chaleur sont identifiés et mis sous surveillance. Au-delà des composants électroniques, des campagnes de nettoyage sous caisse des engins moteurs thermiques sont réalisées avant l’été pour se prémunir des risques d’incendies.

Plus généralement, concernant l'état du parc ferroviaire :

  • TER : 94,6% du parc est équipé de la climatisation. La tendance est à la hausse grâce au renouvellement massif du matériel ces dernières années. Dans les Technicentres de maintenance, un dispositif renforcé avec du personnel d’astreinte est mis en place, plus particulièrement dans le sud de la France en cas d’alerte canicule.
  • Transilien : aujourd’hui 50% du parc Transilien est équipé de la climatisation (454 rames / 909 au total). Le Francilien, déployé sur les lignes H, E, P, L et J est également climatisé. Les voitures à deux niveaux de Transilien circulant sur les lignes J et N le sont également. Les rames MI79 de la ligne B sont en cours de rénovation et seront climatisées. À noter : le tram Train Aulnay-Bondy (30 000 voyageurs / jour) et les AGC Paris/Provins et Meaux/la Ferté-Milon (10 000 personnes / jour) sont climatisés. Un tiers du matériel roulant de la ligne C et de la ligne L est également climatisé.
  • Intercités : toutes les voitures sont climatisées. Lors de l’ATS saisonnier, les échangeurs sont nettoyés, les recherches de fuites de liquide caloporteur sont faites, enfin un test global de l’installation est réalisé en Technicentre de maintenance. Des ATS saisonniers sont aussi réalisés sur les engins moteurs.
  • Depuis 2006, une modification technique est également engagée pour permettre un ré-enclenchement automatique de la climatisation. Ce mode de fonctionnement permet de continuer à climatiser la voiture alors qu’elle vient d’être soumise, sur une courte période, à des températures extérieures très élevées. Près de 800 voitures sont ainsi modifiées à ce jour.
  • TGV : l’ensemble du parc est équipé de la climatisation. Celle des remorques TGV a été adaptée pour fonctionner avec une température extérieure de 40°C. Pour les EURODUPLEX sont dotés d’ un double circuit frigorifique. Durant toute la saison chaude, les agents du matériel se mobilisent pour que toutes les rames en exploitation bénéficient de 100% des équipements de climatisation en état de marche. Un TGV est composé de plusieurs groupes de climatisation, un pour chaque voiture. Le dysfonctionnement d’un seul groupe de climatisation est toléré. Dans ce cas, les rames sont dotées de bouteilles d’eau (mesure Voyages).

Du côté des agents SNCF, le dispositif est le suivant :

En cas de pannes : en cas d’incident sur tous les types de TGV (sauf Eurostar et Thalys), une assistance téléphonique se tient à la disposition du contrôleur afin de l’aider dans le diagnostic de la panne. Depuis 2000 au Technicentre Sud Est Européen, ce pôle fonctionne en astreinte 7 jours sur 7 (de 6h00 à 22h30). 8 600 appels ont été reçus en 2016, avec une moyenne de 1 100 appels mensuels au cours de la période estivale. En outre, une hotline est assurée pour les techniciens sur les problèmes de climatisation.

SNCF
Distrib'Eau : les agents mobilisés
DIAPORAMA
Publié le 25/08/2016 à 18:05