Imprimer la page
Partager la page
RSS


Nom de code : ROBIN

Créé le 13/09/2017 - Mis à jour le 13/09/2017

ROB pour robustesse, et IN pour information voyageurs. Ce sont les deux volets d’un programme initié cet été, suite à la remise de deux rapports : le rapport d'un groupe d'experts indépendants sur la robustesse des services ferroviaires, remis aux présidents le 7 juillet, et le rapport SNCF sur l'incident du poste de commande de signalisation de Vanves, qui a affecté les circulations TGV au départ à l'arrivée de Paris-Montparnasse du 29 juillet au 1er août.


Kit de presse à télécharger :
Affichage du fil :

SNCF
Robin : interview des pilotes de mission
VIDEO - SNCF
Publié le 13/09/2017 à 15:38
Vidéo : Robin : interview des pilotes de mission
SNCF
L’ambition : une mobilisation générale
BREVE - SNCF
Publié le 13/09/2017 à 12h15

L'ambition de ROBIN est d'engager avec tous les acteurs de la production ferroviaire, chez SNCF Mobilités comme chez SNCF Réseau, un travail de fond sur les outils, les process opérationnels et le management, pour :
•    appliquer les recommandations du rapport "robustesse", de manière à faire baisser le nombre d'aléas sources d'irrégularité au quotidien et à augmenter durablement la qualité de production et les services associés au "produit train" ;
•    proposer un nouveau pacte d'information avec les voyageurs, centré sur l'écoute des clients et des agents.

SNCF
Robin selon patrick Jeantet
BREVE - SNCF
Publié le 13/09/2017 à 12h35

Pour le président de SNCF Réseau, ROBIN rejoint et complète le programme de management de la sécurité Prisme, lancé il y a bientôt trois ans : "Il s'agit d'une mobilisation générale et la partie ROB de ROBIN a pour Guillaume Pepy et moi la même valeur que le programme Prisme, explique Patrick Jeantet. La sécurité et la régularité sont les deux facettes d'un même sujet : l'exploitation ferroviaire, la production d'un service pour nos clients."

SNCF
"On est en mode commando"
BREVE - SNCF
Publié le 13/09/2017 à 14h34

Le président de SNCF Mobilités appelle à l'engagement de tous autour des trois conditions de succès qu'il lie au programme ROBIN : "La première, c'est la ténacité. On l'a vu avec Prisme, elle finit toujours par payer. Soyons clair : on ne lâchera pas le programme ROBIN tant que les résultats ne seront pas là. Il en va de notre responsabilité à tous les niveaux. La deuxième condition de succès : une volonté de rupture. C'est clair que si on procède seulement à des ajustements à la marge, on n'obtiendra que des résultats à la marge (...) Nous allons travailler nos process industriels du point de vue technique, opérationnel, managérial et culturel. Enfin, troisième condition : l'engagement de bas en haut et de haut en bas, toujours avec une approche système. Il y a des choses qui relèvent de SNCF Réseau et de SNCF Mobilités, chacun pour ce qui le concerne, mais il y a aussi des choses qui relèvent de SNCF Réseau et de SNCF Mobilités ensemble."

SNCF
Des équipes regroupées
BREVE - SNCF
Publié le 13/09/2017 à 14h41

Installée au siège de l'entreprise, à Saint-Denis, sur un plateau voisin de celui des équipes Prisme et à quelques mètres des bureaux de la direction générale, l'équipe ROBIN a vocation à animer le programme, sa réalisation relevant avant tout du terrain : directeurs régionaux SNCF Mobilités, directeurs territoriaux SNCF Réseau, directeurs d'établissement et leurs équipes...

La mission robustesse est pilotée par Guillaume Marbach, précédemment directeur industriel du Matériel, sous la responsabilité d'Alain Krakovitch, directeur général SNCF Transilien, et de Claude Solard, directeur général délégué Sécurité, Innovation et Performance industrielle de SNCF Réseau.
Le pilotage de la mission information voyageurs a été confié à Benjamin Huteau, précédemment directeur d'établissement à Paris-Saint-Lazare, sous la responsabilité de Patrick Ropert, directeur SNCF Gares & Connexions.