Imprimer la page
Partager la page

Ce que l'UTP veut
pour le fret ferroviaire

Alors qu’au même moment se tenait à Marrakech la conférence Climat de l’ONU, l'Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP) a proposé à travers cinq actions, de donner une nouvelle impulsion au fret ferroviaire qui contribue pleinement à relever les enjeux de développement durable.


Contexte
économique difficile

«Fret ferroviaire : un levier incontournable pour respecter nos engagements en matière de changement climatique», c’est l’intitulé de la position adoptée par l’UTP* le 10 novembre, lors de son Conseil d’administration.

Alors que 2015 avait pu laisser croire à une reprise du fret ferroviaire, une baisse du volume de marchandises transportées de 5 % a été enregistrée au premier semestre 2016.

* L’Union des Transports Publics et ferroviaires est l’organisation patronale regroupant les entreprises de transport urbain (lourd et léger) et de transport ferroviaire de voyageurs et de marchandises (dont SNCF Mobilités, ECR, Europorte, Objectif OFP...).


Les cinq
propositions
de l'UTP

Le texte contient cinq propositions visant à renforcer l’attractivité du fret ferroviaire :

  • Proposer un contrat de performance entre l’Etat et SNCF Réseau dans un cadre clair, prévisible et favorable au développement du fret ferroviaire, avec de nouveaux moyens ;
  • qualité de service réellement fournie aux opérateurs ;
  • Travailler à l’amélioration de la performance et de la compétitivité au bénéfice du client final en se focalisant, en particulier, sur la fiabilité, la fréquence, la flexibilité ainsi que sur la durée de transport et les tarifs, sans oublier l’innovation ;
  • Mettre en place une prime au report de la route vers le rail, en étudiant la possibilité d'instaurer une recette dédiée à cet effet ;
  • Faire évoluer le cadre réglementaire et organisationnel, notamment pour que le fret fasse l’objet d’un traitement plus équitable par le gestionnaire de l’infrastructure vis-à-vis du transport de voyageurs mais aussi pour assurer l’entretien et la pérennité des lignes capillaires et des voies de service.