Imprimer la page
Partager la page

Contribuer
au développement
des territoires

SNCF, acteur majeur dans les régions comme employeur et comme acheteur, joue un rôle important dans le développement des territoires.  Soutien de l’entrepreneuriat, aide à l’insertion, lutte contre l’exclusion, SNCF multiplie les initiatives sur le terrain pour créer du lien.


Des « chantiers verts » contre la récidive

Entre le printemps et l’automne 2013, SNCF Infra a poursuivi 4 chantiers éducatifs avec le ministère de la Justice. Ces « chantiers verts » accueillent des personnes condamnées à des peines de TIG (Travaux d’Intérêt Général) pour mener à bien une gestion sélective des déchets, dans une perspective de recyclage économiquement rentable.

Soutien
aux personnes
en difficulté

Afin de favoriser l’économie sociale et solidaire, SNCF a développé une politique d’achats dits solidaires. Pour certaines prestations, l’Épic et ses filiales font appel à des entreprises qui emploient des personnes en situation de handicap ou de réinsertion professionnelle. Ils travaillent également à l’intégration de clauses d’insertion dans les appels d’offres lancés. Enfin, SNCF confie la réalisation de travaux, comme l’entretien des espaces ferroviaires, à des chômeurs de longue durée ou à des personnes condamnées à effectuer des travaux d’intérêt général.

Face au phénomène d’errance en gare, SNCF a mis en place des dispositifs de prise en charge dans 53 gares, en partenariat avec les réseaux associatifs locaux. Depuis 2010, le Groupe collabore également avec d’autres réseaux ferroviaires en Europe pour mettre en place de nouvelles solutions de lutte contre l’errance comme les programmes européens Hope in station et Work in stations, qui développent des centres d’accueil au sein des gares.


Économie
locale

Dans ses achats comme dans ses recrutements, SNCF contribue partout en France à l’économie locale. Cet engagement sur le long terme se structure autour d’initiatives qui visent à développer l’entrepreneuriat et soutenir l’emploi ainsi que la médiation sociale. Ouvert en 2007 à Libercourt (Pas-de-Calais), le premier PIMMS (Point d’Information et de Médiation Multi-Services) marque l’engagement pour améliorer les relations entre citoyens et services publics en commençant par SNCF, EDF, La Poste et GDF Suez, mais aussi Pôle Emploi. Situés dans des quartiers urbains enclavés ou en zone rurale, les 54 PIMMS en activité permettent aux habitants de bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour toutes les démarches de la vie quotidienne, comme rédiger un C.V.

Découvrir les PIMMS

Contribuer à l’économie locale, c’est avant tout soutenir l’emploi dans les régions. Mobilisée pour l’emploi dans les quartiers populaires, SNCF multiplie les « Rendez-vous Égalité & Compétences » pour aller à la rencontre des jeunes concernés. Pour favoriser l'entrepreneuriat, le Groupe a  mis en place un partenariat avec l’Agence pour la Diversité Entrepreneuriale (ADIVE) pour soutenir les initiatives des jeunes des quartiers prioritaires.

Un soutien susceptible de créer de véritables partenariats économiques sur la durée, puisque SNCF compte réaliser 30% de ses achats auprès de PME en 2017.

Geodis aide les jeunes des quartiers

Geodis, filiale du groupe SNCF,  a signé un accord avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé et le ministère de la Ville pour favoriser l’emploi des jeunes dans les quartiers populaires. En travaillant avec les missions locales et les agences Pôle Emploi, Geodis espère aider les jeunes des quartiers à être davantage considérés comme des acteurs à part entière de l’économie en France.




Plus sur le sujet