Imprimer la page
Partager la page

Réduire nos impacts
environnementaux

Depuis plus de dix ans, SNCF met en œuvre une politique environnementale ambitieuse. Cette démarche passe par une réduction de la pollution liée à ses activités, la maîtrise de ses consommations et la mise en conformité de ses installations.


La Démarche environnement chez Keolis

En 2013, Keolis, filiale du groupe SNCF, a développé un cursus de formations pour aider les filiales engagées dans la démarche environnementale à comprendre les objectifs, maîtriser les outils associés et favoriser les échanges entre filiales. Ce cursus est complété par un module de sensibilisation à destination des comités de direction des filiales.

Généraliser
les outils
de management environnemental

Pour mieux comprendre, mesurer, et améliorer sa performance environnementale, SNCF déploie dans l’ensemble de ses entités des outils de management environnemental. Ainsi, SNCF se fixe pour objectif de doter 100% des établissements de l’Épic (Établissement Public Industriel et Commercial) d’un SME (Système de Management Environnemental) d’ici fin 2015.

Pour la protection de l’environnement, nos équipes assurent la mise en conformité des installations, la maitrise des rejets toxiques ainsi que le tri et le traitement des déchets. Ces politiques sont animées par un réseau d’experts formés aux enjeux environnementaux.


Économiser l’énergie

Même si le train bénéficie d’une excellente performance énergétique rapportée au passager ou à la tonne de marchandises, le groupe SNCF est l’un des premiers consommateurs d’énergie en France. Sa consommation s’élève à plus de 8 TWh (térawatt-heure) d’électricité et à plus de 400 000 m3 de gasoil par an. Dans le cadre de son plan d’action sur 10 ans, établi en 2012, le Groupe s’engage à réduire son niveau de consommation d’énergie, sécuriser son approvisionnement et maîtriser ses émissions de gaz à effet de serre (GES).

Cette démarche repose non seulement sur la recherche et l’innovation, mais aussi sur la réduction de la consommation des trains et de ses multiples bâtiments. L’objectif est de réduire de 20% la consommation d’énergie de traction ferroviaire entre 2012 et 2022 et de 20% la consommation d’énergie liée au fonctionnement des bâtiments de l’Épic.

Gaz à effet de serre, un engagement global

SNCF s’engage à réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre pour le transport ferroviaire de marchandises (en tonnes.km) et de 40% pour le transport de voyageurs (en voyageurs.km) entre 1990 et 2020.


Développer
l’économie circulaire

Pour maîtriser les risques industriels, réduire les rejets de GES, préserver la biodiversité, limiter la consommation de ressources naturelles et améliorer la gestion des déchets, SNCF a développé une démarche d’économie circulaire.  Formalisée en 2012, cette démarche cible les matériels roulants, les différentes infrastructures, les déchets électroniques, ainsi que les textiles et les papiers.

En parallèle, SNCF met en place des dispositifs inspirés de cette démarche visant à réduire les impacts de son activité sur l’eau et les sols, ainsi que les nuisances sonores. L’objectif est de réduire de 50% la quantité de produits phytosanitaires utilisés sur les voies entre 2010 et 2018. Cette année deux opérations de dépollution in situ d’envergure ont été déployées à Grenoble (38) et à Grande-Synthe (59). Afin de diminuer les nuisances sonores, le groupe SNCF allie un programme de recherche ambitieux et une présence technique active pour déployer chaque année des matériels roulants moins bruyants.




Plus sur le sujet