Imprimer la page
Partager la page

Permettre à tous
une mobilité durable

La mobilité durable éveille des attentes de plus en plus fortes. Pour SNCF, l’objectif est de faciliter et fluidifier la mobilité des voyageurs et des marchandises, en garantissant leur sécurité et en limitant au maximum leur impact sur l’environnement. C’est pourquoi le groupe innove au quotidien pour proposer une offre de transport attractive intégrant ces objectifs.


Garantir
la sécurité
de tous

Sécurité et qualité de service
Suite à la catastrophe de Brétigny,  le président de SNCF Guillaume Pépy, a réaffirmé la valeur absolue de la sécurité pour le Groupe.  Le programme Vigirail mené avec RFF (Réseau Ferré de France) vise ainsi à renforcer la surveillance des voies et à moderniser la maintenance du réseau ferroviaire. Avec 410 millions d’euros portant sur la période 2014-2017, c’est plus de 500 aiguillages qui seront renouvelés chaque année.

Sécurité de tous et prévention
Dans les gares et les trains, 2 800 agents de la Sûreté ferroviaire, en uniforme, armés et assermentés, veillent à la sécurité de tous. Certains espaces sont désormais équipés de systèmes de vidéo-surveillance pour répondre au sentiment d’insécurité qu’éprouvent certains voyageurs. SNCF et ses équipes sont aussi présentes sur le terrain de la prévention. Nos agents interviennent auprès des jeunes pour les sensibiliser aux  risques d’accidents et les inciter aux bons comportements à bord des trains.


Améliorer
la satisfaction clients

Faire la différence sur la régularité
La satisfaction des clients est au cœur de la stratégie d’excellence du groupe menée d’ici à 2020. Pour l’améliorer, SNCF et ses équipes ont pour « priorité absolue » de renforcer la performance des 15 500 trains en circulation sur le réseau au quotidien. D’importants travaux, menés notamment sur le réseau Transilien, doivent ainsi permettre d’améliorer la régularité des trains. SNCF se fixe pour objectif de hisser le niveau de satisfaction des utilisateurs quotidiens du réseau à celui des voyageurs TGV en 2020 (écart de 15 points en 2013).

En savoir plus sur les chiffres de la régularité

Faire la différence sur les prix
Satisfaire l’ensemble des 10 millions de voyageurs qui prennent le train chaque jour passe aussi par des tarifs plus simples, comparables et accessibles. En 2013, SNCF a lancé Ouigo, son offre de train à grande vitesse et à petits prix qui compte déjà 2,5 millions de voyageurs. Le Groupe a aussi augmenté de 25% le nombre de billets à prix réduits via sa branche SNCF Voyages.

En savoir plus sur la démarche satisfaction

Rendre le train accessible

Pour rendre le train accessible à tous, 624 gares proposent désormais le Service Accès Plus pour les personnes à mobilité réduite.

Découvrir la démarche accessibilité


Geodis, un acteur multimodal

Geodis, la filiale de SNCF spécialisée dans les solutions logistiques sur-mesure propose d’allier modes ferroviaire et routier pour offrir une prestation de bout-en-bout pour le transport de marchandises.

Découvrir notre solution logistique globale

Développer
le Porte-à-porte
pour les voyageurs
et les marchandises

Pour assurer le transport des voyageurs et des marchandises de bout en bout, le Groupe développe des offres multimodales.  Ainsi, SNCF multiplie et généralise ses expérimentations pour fluidifier le passage d’un mode à l’autre. Aujourd'hui, les gares sont devenues des lieux de vie connectés à la ville et placés au cœur de toutes les mobilités. Avec le service Porte-à-Porte, lancé en décembre 2012 et disponible dans 27 gares, le voyageur peut réserver, au plus tard la veille de son départ, un taxi ou un véhicule avec chauffeur à prix fixe et accessible.

Découvrir le service porte-à-porte

Développer le Porte-à-porte c’est aussi promouvoir l’utilisation des modes « doux » comme le vélo en l’intégrant à une offre globale de transport. Keolis, filiale du groupe SNCF, met ainsi en libre-service 17 000 vélos dans 8 villes françaises.


Favoriser
les nouvelles mobilités
à moindre impact

Le train, par sa nature et son maillage territorial, est la colonne vertébrale d’une mobilité durable. Entre crise économique et impératifs environnementaux, il y a un besoin urgent d’actions concrètes en faveur d’offres durables et de bout en bout. SNCF multiplie donc les expérimentations autour des modes « doux » ou partagés, et développe des offres combinant le train et les nouveaux usages de la voiture.  10 régions sont aujourd’hui couvertes par des services de covoiturage. Keolis exploite pour sa part des services d’autopartage dans 6 territoires, soit en gestion directe comme à Lille, Orléans et Pau, soit en partenariat comme à Metz, Rennes et Bordeaux.

Diminuer l’impact de nos mobilités passe aussi par un renouvellement de l’offre de transport de marchandises. Parce que les entreprises sont de plus en plus attentives à l’empreinte carbone de leurs produits, SNCF s’est fixée pour objectif de parvenir en 2020 à réduire ses émissions de CO2 de plus d’1 million de tonnes en cumul grâce aux autoroutes ferroviaires. Grâce ce nouveau type de transport combiné, la route se met sur les rails puisque les poids lourds sont transportés sur des trains spéciaux allant jusqu’à 800 mètres de long. SNCF est aussi le 1er opérateur ferroviaire en Europe à calculer systématiquement et pour tous ses clients,  une estimation des émissions de CO2 générées par leur trafic.

En savoir plus sur le calcul d’émissions de CO2

EcoTransIT

L’outil EcoTransIT World, développé en 1998 par des entreprises ferroviaires européennes dont SNCF, permet d’évaluer les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques, quel que soit le mode de transport utilisé (ferroviaire, routier, aérien, maritime, fluvial) et la zone géographique concernée. En 2013, Geodis a poursuivi le déploiement du reporting environnemental en intégrant notamment l’outil EcoTransIT World dans ses systèmes d’information.




Plus sur le sujet