Imprimer la page
Partager la page

Le train en France depuis 1827

Depuis la première ligne de chemin de fer en 1827, le train a connu péripéties humaines, défis technologiques, révolutions culturelles... Découvrez l'histoire du train et de ceux qui le font.



  1.  
  2. 1827
  3. 1837
  4. 1841
  5. 1842
  6. 1849
  7. 1852
  8. ...

1827

LA PREMIÈRE LIGNE DE CHEMIN DE FER EN FRANCE

Le 5 mai 1821, le gouvernement français reçoit une demande de concession pour la construction d’une ligne de chemin de fer de Saint-Étienne à Andrézieux, soit 21 km.
Terminée en juillet 1827, cette ligne permet le transport du charbon entre les mines de Saint-Étienne et les rives de la Loire.


Les trains, composés de 3 wagonnets, descendent sur des rails par simple gravité. Ils sont remontés par des chevaux jusqu’en 1844.
La ligne est officiellement mise en service le 1er octobre 1828.
En juillet 1830, sur la toute nouvelle ligne en construction de Lyon à Saint-Étienne, le premier train français de voyageurs circule entre Givors et Rive-de- Gier. Ceux-ci prennent place dans des wagons servant au transport du charbon, toujours tirés par des chevaux.
La totalité de la ligne sera ouverte en 1832.

 


1837

INAUGURATION DE LA PREMIÈRE LIGNE VOYAGEURS DE PARIS À SAINT-GERMAIN

Le 24 août 1837, la reine Marie-Amélie de Bourbon-Sicile, épouse de Louis-Philippe 1er, inaugure officiellement la première ligne de chemin de fer au départ de Paris. Cette ligne est la première construite spécifiquement pour le transport de voyageurs.


Longue de 19 km, elle relie la capitale, au départ de l’embarcadère de la place de l’Europe, au Pecq, commune située près de Saint-Germain-en-Laye.

Cette ligne connaît aussitôt un énorme succès : 18 000 voyageurs sont transportés le premier jour d'exploitation. On dit qu’elle est vingt fois plus fréquentée que la route parallèle. Elle a été construite à l’initiative d’Émile Péreire, qui en a obtenu la concession et a investi six millions de francs pour créer la Compagnie du chemin de fer de Paris à Saint-Germain, « à ses risques et périls » !


1841

LA PREMIÈRE GRANDE LIGNE INTERNATIONALE EUROPÉENNE DE STRASBOURG À BÂLE: LES PRÉMICES DU CHEMIN DE FER EUROPÉEN

En 1841 la ligne qui va  de Strasbourg à Bâle est mise en service : elle couvre une distance de 140 km et c’est la plus longue de France.
Il ne s’agit plus, cette fois, d’un tronçon de chemin de fer répondant à un besoin local, mais bel et bien d’une ligne à vocation internationale qui va relier la France à la Suisse, concurrençant une autre ligne de chemin de fer, de l’autre côté du Rhin, en Allemagne. Cette ligne, exploitée sous le nom de la «Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle» est construite à l’initiative de Nicolas Kœchlin, industriel du textile alsacien, qui a déjà obtenu l’autorisation de construire la ligne de Mulhouse à Thann.

 



1842

UN PLAN D’ENSEMBLE POUR LE CHEMIN DE FER : L’ÉTOILE DE LEGRAND

En quinze ans, de 1827 à 1842, on ne construit que 569 km de lignes ferroviaires en France. Mais on se rend compte de l’intérêt exceptionnel que le chemin de fer peut jouer dans le développement de l’économie nationale. On parle de révolution industrielle, de facilitation des échanges de marchandises et de moyen de déplacement pour la population. Baptiste Alexis Victor Legrand, directeur général des Pont et Chaussées et des Mines, propose au gouvernement un plan d’ensemble d’un vrai réseau de chemin de fer en France. L’Étoile de Legrand propose une étoile à cinq branches au départ de Paris pour rejoindre les frontières du Nord-Est, la Manche, l’Atlantique et la Méditerranée. Il définit ainsi cinq lignes à construire : Paris à Lille, Paris à Strasbourg, Paris au Havre, Paris-Lyon-Marseille et Paris-Bordeaux-Hendaye.


1849

LA CONSTRUCTION DE GARES MONUMENTALES

Lors de la création des grandes compagnies, celles-ci entreprennent la construction de gares monumentales.


  • La gare de l’Est : inaugurée en 1849, elle s’agrandit en 1854, en 1900 puis en 1931.
  • La gare de Lyon : la gare primitive date de 1849. L’actuelle a été inaugurée en 1901.
  • La gare du Nord : la première gare est construite en 1846. Elle est démolie vers 1860. Le bâtiment actuel date de 1864.
  • La gare Montparnasse : le premier embarcadère du Maine de 1840 laisse place à un bâtiment construit en 1852. Une nouvelle gare sera construite en 1969, plus loin que l'ancienne.
  • La gare Saint Lazare : l’embarcadère de l’Europe de 1837 pour le départ de la ligne de Saint-Germain est remplacé en 1867.
  • La gare d’Austerlitz : en 1843 est inauguré l’embarcadère du Jardin des plantes qui laisse la place en 1869 au bâtiment actuel.

1852

SUR LE CHEMIN DE FER FRANÇAIS, DES LOCOMOTIVES ANGLAISES

En 1844, la première grande ligne de chemin de fer relie Paris à Rouen. Sa concession est accordée à une compagnie franco-anglaise. Pour l’exploiter, un ingénieur britannique, William Barber Buddicom, fait construire dans un atelier de Rouen 40 locomotives à vapeur dont la vitesse maximale est de 60 km/h.


En 1846, une ligne de 120 km relie Avignon à Marseille. La compagnie commande neuf machines à un ingénieur anglais, le premier grand constructeur industriel de locomotives : Robert Stephenson, qui, avec son fils Robert, inventa la fameuse « Rocket » (la fusée), qui fut construite en Angleterre.

En 1852, la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg achète les locomotives à vapeur conçues par Thomas Russell Crampton. Construites sous licence à Paris, elles remorquent les trains à la vitesse incroyable, pour l’époque, de 120 km/h : on les appelle les lévriers du rail !