Imprimer la page
Partager la page

Fréquentation, régularité...
TER tient le bon cap !

Publié le 07 septembre 2017 à 11:39

Lancé en septembre 2016, le plan Cap TER 2020 affiche déjà des résultats encourageants. Des signaux positifs qui engagent à poursuivre les transformations en cours.


Conquérir de nouveaux clients tout en réduisant la facture pour les Régions, c'est le credo de la nouvelle orientation entamée par TER. Les premiers résultats s'annoncent positifs : les chiffres cumulés de janvier à juillet 2017 font apparaître une hausse de fréquentation de 5% par rapport à la même période en 2016. Certes, cette dernière avait été marquée par les attentats, les grèves et les inondations de l'été. La logique n'en est pas moins inversée : entre 2012 et 2015, le nombre de voyageurs a baissé de 4,4% alors que les coûts ont continué d'augmenter.


DES PROGRÈS SOULIGNÉS DANS LE PROGRÈS

La programme de transformation Cap TER 2020 commence donc à porter ses fruits. Cité par Le Progrès dans son édition du mercredi 6 septembre, Frank Lacroix, directeur général TER, se réjouit "d'avoir inversé une logique. Depuis janvier, nous avons regagné des voyageurs mais nous sommes loin du but qui est d'avoir 5 à 10% de voyageurs supplémentaires d'ici 2020. Ces résultats nous encouragent".


Récemment nommé au sein de la direction générale des TER pour réaliser "l'intégration industrielle", Jean-Christophe Archambault, (remplacé à la tête de la Région Auvergne-Rhône-Alpes par Alain Thauvette, ndlr) aura pour mission de poursuivre la restructuration engagée, notamment en favorisant le rapprochement des métiers autour d'un même objectif et en généralisant les bonnes pratiques mises en place dans certaines Régions.


LE DIGITAL, UN LEVIER EFFICACE

Autre levier : le développement du digital pour les TER via l'application SNCF et le site voyages-sncf.com. "En un an, la distribution digitale est passée de 17% à 23%. Nous voulons atteindre 50%", a ainsi souligné Frank Lacroix au quotidien lyonnais.