Imprimer la page
Partager la page

180 informaticiens à bord
de trois trains pour un hackathon

Publié le 30 novembre 2017 à 17:53

Le départ était donné le vendredi 24 novembre au matin, à Londres. 180 "geeks" (passionnés d’informatique), de 18 à 28 ans, séparés en trois grandes équipes ont ainsi planché pour la 4ème édition de "Hacktrain", le hackathon sur rail.


La première équipe partait vers Francfort (Allemagne), la deuxième restait en Grande-Bretagne, et la troisième, sponsorisée par SNCF, se dirigeait vers Paris-Montparnasse puis Bordeaux. Leur mission : imaginer et construire une solution technique pour différents challenges. Celui proposé par SNCF était le suivant : à partir de nombreuses bases de données mises à leur disposition, développer une appli pour améliorer l’expérience client à bord.


NUIT STUDIEUSE À SAINT-DENIS

«Les 55 informaticiens embarqués dans le Londres-Paris ont commencé à travailler par petites équipes de 4», raconte Didier Hérouin, de la Direction internationale groupe qui porte le projet côté SNCF. Le lendemain de leur arrivée, le samedi 25, le groupe a pris un TGV Atlantique vers Bordeaux, s’est arrêté la journée pour travailler au Palais de la Bourse, avant de revenir sur Paris, gare Montparnasse. De là, les concurrents ont pris un bus Keolis jusqu’au siège à Saint-Denis, pour y passer la nuit (voir la photo). Puis ils sont repartis en Eurostar le lendemain matin.


L’INTERNE À L'AVANT-GARDE

Sylvie Ferreira Neto, de la direction performance & transformation numérique de la DG e.SNCF, faisait partie du jury pour élire la meilleure appli répondant au challenge SNCF. «J’ai été très étonnée par la capacité de ces jeunes à s’approprier des données en temps réel. De plus, les idées étaient très variées. Mais j’ai pu me rendre compte que souvent, ces idées avaient été imaginées auparavant par des agents SNCF dont ce n’était pas le métier, tractionnaires ou agents de maintenance par exemple. Cela me conforte dans l’idée qu’en réunissant toutes les composantes de "l’écosystème digital", c’est-à-dire l’interne, les partenaires et les startups, SNCF est capable d’accomplir avec succès sa transformation digitale.»

Les gagnants du challenge SNCF ont imaginé une puce posée à bord du matériel roulant, liée à un graphe qui trace les oscillations du train. Si l’amplitude est trop importante, les équipes des technicentres sont prévenues automatiquement.