Imprimer la page
Partager la page

Le MOOC "Destinations Conduite"
se poursuit en 2018 !

Publié le 01 février 2018 à 16:24

La première session du MOOC « Destinations Conduite », lancée en février 2017, a rassemblé plus de 27 000 inscrits. Forte de ce succès, la session 2 débutée en octobre 2017, confirme la pertinence de cet outil et l’attractivité des métiers de la conduite. Mais au fait, comment devient-on conducteur ?
Télécharger l'infographie




Une formule innovante au service du recrutement

Pour l’année 2018, le groupe SNCF prévoit l’embauche de 1 000 nouveaux conducteurs et conductrices de trains en CDI. À la direction de la Traction «Nous recrutons en permanence, mais plus particulièrement actuellement en raison d’importants départs à la retraite et de projets de développement en Ile-de-France», précise Nicolas Ligner, directeur de la Traction à SNCF. Dans cette optique, le MOOC continuera d’être un appui au recrutement en 2018. Cette formation en ligne propose aux intéressés une immersion dans l’univers de la conduite. Celle-ci est composée de quatre séquences abordant les thématiques propres aux missions du conducteur de trains. Des supports variés (vidéo, simulateur de conduite, témoignages de conducteurs) viennent enrichir l’expérience. Chaque module d’apprentissage d’une durée moyenne de deux heures, donne lieu à un quiz testant les connaissances des participants. L’attestation de réussite est délivrée sous condition de valider 70% de bonnes réponses à chaque module ainsi qu’au test final.


Une démarche pédagogique ouverte à tout profil

L’assiduité au MOOC permet de « bénéficier d’un parcours privilégié », précise Caroline Martinez, directrice de l’École Nationale des Compétences Traction (ENCTM). Les profils MOOC ayant reçu l’attestation de réussite intègrent donc le processus de recrutement en qualité de candidat privilégié. Pour la deuxième session, certains changements ont été effectués. Le MOOC session 2 met davantage l’accent sur le rythme de vie d’un conducteur. Ainsi il contribue à confirmer ou infirmer l’attrait pour ce métier. Enfin, les modules ont été rééquilibrés au niveau de leur contenu : des vidéos ont été ajoutées dans le but d’homogénéiser toutes les séquences.

Le MOOC est ouvert à tout profil et à toute expérience. Les femmes sont de plus en plus nombreuses à s’inscrire et actuellement dix d’entre elles sont en cours de recrutement. Ce chiffre reste malgré tout assez faible, cela s’explique « probablement par méconnaissance des métiers de la conduite » explique Caroline Martinez. Le MOOC répond justement à une démarche pédagogique de présentation du métier au service de la pré qualification des candidats.

Bien que le MOOC ne soit pas un prérequis à la candidature, sa participation témoigne d’une implication et d’un premier niveau de connaissance des réalités du métier.