Imprimer la page
Partager la page

Résultats semestriels 2017 :
dynamisme et sérieux

Publié le 28 juillet 2017 à 15:21

Les résultats du premier semestre 2017 du groupe SNCF montrent une reprise des activités en France comme à l’international dans tous les secteurs, voyageurs comme marchandises. Cette bonne dynamique, dans la continuité de la reprise constatée fin 2016, s’appuie sur une politique commerciale voyageurs innovante et s’accompagne de la poursuite des investissements mais aussi de la logique de réduction des coûts.

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger le document de présentation des résultats semestriels 2017


Dans un contexte mondial plutôt favorable, marqué par une reprise économique progressive, le groupe SNCF affiche 16,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires au 1er semestre 2017, en évolution de +3,7% par rapport au 1er semestre 2016. Si les résultats de ce dernier avaient été particulièrement dégradés par les attentats, les grèves et les inondations, la bonne dynamique constatée désormais n’en confirme pas moins le succès de la politique commerciale voyageurs centrée sur de nouvelles offres et les petits prix.

+8,4% pour le trafic TGV France

Le trafic TGV France est en croissance de 8,4%, avec notamment +20% pour les trafics Ouigo par rapport au 30 juin 2016. Eurostar bat des records de fréquentation (avec plus de 5 millions de passagers sur le semestre) et IZY, l’offre low-cost de Thalys, attire 60% de nouveaux clients.

 +4,7% du nombre de voyageurs pour TER

Côté TER, le nombre de voyageurs a augmenté de +4,7% sur le semestre et les produits du trafic, de 4,9%. C’est la première fois depuis 2012 que les recettes augmentent plus vite que le trafic.

 +4,2% pour le trafic d’Intercités

Quant au trafic d’Intercités, il enregistre +4,2% de hausse.

 +3,7% de chiffre d’affaires pour SNCF Logistics

Le chiffre d’affaire de SNCF Logistics progresse lui aussi de +3,7% par rapport au 30 juin 2016. Toutes les activités de la branche sont en croissance, avec notamment une augmentation de +3,4% de l’activité de Geodis.

 +2,3% de progression pour Keolis

Enfin, l’activité de Keolis progresse globalement de +2,3% dont +6,4% à l’international, portée par des gains de contrats de gestion des réseaux urbains et régionaux en France et à l’étranger.

Autre facteur de satisfaction : les événements de sécurité remarquables sur l’exploitation ferroviaire ont baissé de 15%, avec notamment une baisse de 22% sur 12 mois glissants chez SNCF Réseau.

Les efforts de performance se poursuivent

La marge opérationnelle atteint 1,9 milliard d’euros, en progression de plus de 264 millions d’euros (+16%) par rapport au 30 juin 2016 et un résultat net positif à 119 millions d’euros.

Plus de 400 millions d’euros de gains de productivité ont été enregistrés. Cela représente plus de 60% de l’objectif annuel 2017 (670 millions d’euros).

La digitalisation des processus industriels s’accélère, notamment avec les objets connectés, et constitue un véritable saut de performance.

Des investissements massifs au service des clients

Au total, 3,9 milliards d’euros, dont 70% par financements propres SNCF, ont été investis dans le cadre, notamment, de l’intensification des travaux de modernisation et de régénération du réseau ferroviaire et l’arrivée de nouveaux matériels roulants. Plus de 90% sont réalisés en France. A l’échelle du réseau ferroviaire, qui concentre 2,3 milliards des investissements engagés, plus de la moitié est consacrée aux transports du quotidien. Le contrat de performance signé avec l’Etat, qui prévoit 46 milliards d’euros d’investissements sur dix ans, est lancé et l’objectif semestriel tenu.

5 700 nouveaux embauchés

Sur le premier semestre 2017, le groupe SNCF a embauché 5 700 nouveaux embauchés au cadre permanent et en contrat à durée indéterminée en France.

Perspectives en 2017

Le groupe SNCF prévoit une accélération des solutions de mobilités et de logistique pour les clients avec notamment l’ouverture des nouvelles lignes à grande vitesse.  Les efforts de performance porteront en particulier sur :

  • La sécurité et la rénovation du réseau
  • La qualité de l’offre et du service voyageurs, marchandises et logistique
  • L’amplification des innovations digitales et l’offre porte à porte

Le développement à l’international avec la poursuite des acquisitions stratégiques dans l’objectif d’atteindre 50% de l’activité à l’international contre un tiers aujourd’hui.