Imprimer la page
Partager la page

SNCF dans les starting blocks
pour Paris 2024

Publié le 21 novembre 2017 à 15:15

Dans un espace surplombant le mythique Stade de France, les cadres dirigeants du groupe SNCF se sont retrouvés autour du thème des JO de Paris 2024, et du directeur de projet côté SNCF, Brice Guyart.


 

 

Mathias Vicherat, directeur général adjoint de SNCF, et Tony Estanguet, membre du comité international olympique, étaient présents pour échanger sur la validation de la candidature de la ville de Paris pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

UN ÉVÉNEMENT SPECTACULAIRE À PARIS

Pour Tony Estanguet, la mobilisation des athlètes français a été décisive dans cette décision mais pas seulement…

« Un des points forts du dossier de candidature a été le plan de transport. On sait que pour organiser des jeux réussis, il faut des transports performants. Je remercie une nouvelle fois le groupe SNCF de nous avoir aidés à construire un dossier transport qui a permis de démarquer la candidature de Paris, avant même d’être un de nos partenaires officiels » a précisé Tony Estanguet.

Il a présenté les différents lieux de compétitions dans la capitale, comme le Grand Palais pour l’escrime et le taekwondo, les Champs-Élysées pour le cyclisme, et les villes qui recevront les épreuves délocalisées, comme les matchs de football dans les villes déjà hôtes des matchs de l’Euro 2016 et la Voile à Marseille. Même si Paris possède déjà 95% des infrastructures pour organiser les différentes compétitions, la ville devra se transformer pour permettre à tous de participer à la fête et participer à des animations sportives tout au long de cet événement.


UN AN POUR DEVENIR PARTENAIRE DE L’ORGANISATION

Mathias Vicherat a rappelé l’engagement du groupe SNCF pour soutenir la candidature de Paris 2024. Des événements ont déjà été organisés en gare de Paris-Nord, Marseille Saint-Charles et Lyon Part-Dieu, des trains pelliculés et des annonces réalisées dans les gares et dans les trains pour l’annonce officielle à Lima (Pérou).

Les enjeux pour les différentes activités de SNCF sont multiples : 11 millions de spectateurs sont attendus. Plus d’un millier de bus devront être stationnés, du matériel devra être stocké et acheminé. Le groupe reste confiant au regard de ses expériences lors des grands événements sportifs passés (Coupe du monde de rugby en 2007, Euro de football en 2016)

Le groupe dispose de moins d’un an pour convenir avec le Comité d’organisation des Jeux olympiques d’un partenariat afin de participer à l’organisation de la compétition. Avant l’échéance de 2024, des défis de taille seront également à relever comme la mise en accessibilité des gares, ainsi que les projets d’infrastructures d’envergure comme le prolongement de la ligne du RER E et CDG Express.

L’engagement sportif du groupe SNCF s’appuie également sur la notoriété de son dispositif d’athlètes, premier dispositif en France, qui compte aujourd’hui 32 sportifs de haut niveau. L’objectif est aussi de développer les initiatives sportives durant les sept années de préparation. 


UN ANCIEN ATHLÈTE NOMMÉ DIRECTEUR DE PROJET

Brice Guyart le nouveau directeur de projet, rejoindra la Direction générale de la communication et de l’image le 8 janvier prochain.

Un candidat idéal : Brice Guyart a intégré le dispositif athlètes SNCF en tant qu’escrimeur. Il devient champion olympique par équipe en 2000 à Sydney et en individuel en 2004 à Athènes. Après sa retraite sportive, il poursuit sa carrière au sein du groupe SNCF. Il occupe aujourd’hui le poste de responsable innovation chez voyages-sncf.com. «Pouvoir travailler pour le groupe SNCF sur un projet qui me tient à cœur est une opportunité unique» a-t-il expliqué au sujet de sa nomination.

Première mission pour Brice Guyart : aller à la rencontre des activités du groupe SNCF et dynamiser les équipes autour de Paris 2024. «De tels événements sont souvent l’occasion de se projeter et d’innover» a-t-il rappelé.