Imprimer la page
Partager la page
RSS


SNCF à pied d'oeuvre
à Montparnasse

Créé le 31/07/2017 - Mis à jour le 03/08/2017

A la suite d’un dérangement d’installations dans le secteur de Vanves-Malakoff (92), à la sortie de la gare Paris-Montparnasse, les circulations ont subi des perturbations au départ et à l’arrivée de cette même gare durant trois jours. L'origine de la panne a été identifiée dans la nuit de lundi à mardi. L’intervention des agents spécialisés SNCF a permis un retour progressif du trafic à la normale à partir de mercredi. Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a demandé un rapport sur la gestion de cet incident aux deux présidents, Guillaume Pepy et Patrick Jeantet. La ministre dispose aujourd’hui de ce rapport.

Télécharger le rapport "Incident du poste d’aiguillage de Vanves" 

Télécharger le CP du minitère des Transports


Affichage du fil :

TWITTER Publié le 03/08/2017 à 17:45
Media externe
Gare Montparnasse : Guillaume Pepy promet "des mesures commerciales exceptionnelles"
ARTICLE DU 01/08/2017 - www.sudouest.fr www.sudouest.fr
Publié le 01/08/2017 à 18h03

Guillaume Pepy, président du directoire SNCF, revient pour Sud Ouest sur l'incident survenu dans le poste d'aiguillage de Vanves qu'il qualifie de "rarissime" et promet des mesures pour les clients qui ont été affectés par la panne.

Dans cette interview, il précise que "ce n'est pas l'entretien ni la maintenance du poste d'aiguillage qui est en cause. En fait, avant de mettre en service au début du mois les nouvelles lignes à grande vitesse vers Bordeaux et Rennes, il a fallu augmenter la capacité de la gare Montparnasse et exploiter plus de voies. D'où les travaux d'extension du poste de Vanves. C'est au cours de ces travaux qu'il y a eu un défaut d'isolement électrique à l'origine de cette gigantesque panne. Le rapport que nous allons rendre public avant la fin de la semaine va rechercher les causes du défaut de ces travaux dont nous assumons l'entière responsabilité et veiller à ce que cela ne se reproduise pas".

L'origine de la panne identifiée et réparée
COMMUNIQUÉ DE PRESSE - SNCF
Publié le 01/08/2017 à 9h26

Dans le cadre des investigations, qui se sont déroulées cette nuit dans le poste de signalisation de Vanves, l'origine de la panne qui perturbait le trafic depuis dimanche matin à la gare de Paris-montparnasse a été identifiée. L'origine de cette panne est un défaut d'isolement dans une alimentation du poste.

SNCF
VIDEO - SNCF
Publié le 01/08/2017 à 13:08
Vidéo :

© - SNCF

TWITTER Publié le 01/08/2017 à 13:18
SNCF
SNCF à pied d’œuvre pour un retour à la normale à Paris-Montparnasse
BREVE - SNCF
Publié le 31/07/2017 à 12h06

Le trafic à Paris-Montparnasse a repris progressivement depuis hier après-midi. « Trois TGV sur quatre vont pouvoir partir aujourd’hui », a ainsi déclaré ce matin, au micro de Franceinfo, Rachel Picard, directrice générale de SNCF Voyages, en précisant que, pour TER, Transilien et Intercités, « le trafic sera normal », grâce notamment aux bus de remplacement. A l’origine de ces perturbations, un dérangement d’installations affectant la signalisation a d’abord entraîné l’interruption de toutes les circulations au départ de Paris-Montparnasse dimanche matin.

D’intenses investigations par des agents experts

Une cinquantaine d’agents spécialisés avaient dès la nuit de samedi à dimanche commencé à effectuer d’intenses recherches afin d’identifier la cause du problème. Les premiers éléments de l’enquête ont permis de circonscrire les investigations au poste d’aiguillage de Vanves. La tâche de ces experts est extrêmement ardue : outre l’inspection de fond en comble du poste d’aiguillage, dix-sept imposantes baies électriques remplies de centaines de milliers de câbles doivent être démontées afin de vérifier minutieusement les branchements un à un. Afin de permettre la reprise de ces travaux, le trafic ferroviaire à la gare de Paris-Montparnasse sera complètement interrompu dans la nuit de lundi à mardi entre 22H00 et 06H00. En effet, tant que les trains circulent, les vérifications ne peuvent être menées à bien. « Aujourd’hui, on donne la priorité à la circulation des trains pendant toute la journée, a confirmé ce matin, au micro de RTL, Matthieu Chabanel, porte-parole de la SNCF. Ce sont des investigations qu’on ne peut pas effectuer quand les trains roulent, donc on les reprendra la nuit prochaine. »

La priorité aux circulations

La priorité, en ce week-end de chassé-croisé des vacanciers, a en effet été donnée aux circulations et à l’acheminement des voyageurs. Dimanche, ils ont été 55 000 à pouvoir effectuer leur trajet vers la façade atlantique soit 95% des voyageurs prévus. Plus de 100 trains ont pu partir mais dix trains ont été supprimés dont neuf au départ de Paris-Montparnasse, tandis que d’autres étaient dirigés vers les gares de Paris-Austerlitz et de Massy-TGV. Les TGV ont continué à circuler jusque tard dans la nuit. Des gilets rouges ont été déployés en renfort hier et aujourd’hui. Les clients n'ayant pas pu prendre leurs trains auront 60 jours pour se faire intégralement rembourser, quelles que soient les règles d'après-vente de leurs billets. Ceux qui auraient reporté leur voyage bénéficient d’un échange de billet de train gratuit et sans condition. Les agents sur le terrain, eux, continuent de se relayer jour et nuit.

SNCF
VIDEO - SNCF
Publié le 31/07/2017 à 12:28
Vidéo :

Le 30 juillet, les agents SNCF spécialisés poursuivent les investigations pour déterminer l'origine de la panne.

© - SNCF