Imprimer la page
Partager la page
RSS


Signature du
contrat NExTEO

Créé le 10/02/2016 - Mis à jour le 10/02/2016

Dans le cadre du projet Eole (prolongement de la ligne E du RER vers l’ouest), SNCF a conclu un contrat avec Siemens France pour la mise en œuvre d’un nouveau système d’exploitation des trains de technologie CBTC (Communication Based Train Control). Ce nouveau système d’automatisme, de contrôle et de supervision des trains, appelé NExTEO, permettra de révolutionner l’exploitation de cette ligne.

Télécharger le communiqué de presse


Affichage du fil :

TWITTER Publié le 10/02/2016 à 11:11
SNCF
La future ligne E équipée de NExTEO
BREVE - SNCF
Publié le 10/02/2016 à 10h40

Le projet Eole, d’un montant de 3,7 milliards d’euros, constitue un défi technologique destiné à améliorer la qualité du transport du quotidien en Ile-de-France. Les travaux  consistent à réaménager la ligne existante entre Mantes-la-Jolie et Nanterre, sur une longueur de 47 km, et à réaliser un nouveau tunnel de 8 km entre La Défense et Haussmann Saint-Lazare, terminus actuel du RER E. Conçu comme une réponse à l’augmentation des déplacements Est-Ouest en Ile-de-France, il permettra à horizon 2020 puis 2022, de désaturer la ligne A. Avec la desserte de quatre nouvelles gares et son lien avec le réseau de métro, de bus et de tramway, le RER E sera la ligne la plus interconnectée d’Ile-de-France

SNCF
Le projet de prolongement du RER E vers l'ouest
DIAPORAMA
Publié le 05/02/2016 à 13:38
SNCF
UNE PREMIERE SUR LE RESEAU FERRE NATIONAL
BREVE - SNCF
Publié le 10/02/2016 à 10h48

La mise en oeuvre de NExTEO sur Eole permettraune gestion automatique du trafic dans le tronçon central et une assistance à la régulation et à la gestion des situations perturbées. Ce nouveau système d’exploitation des trains fera circuler un nombre plus important de trains et ce, à une vitesse plus importante (120 km/h). Déployé sur le tronçon central de la nouvelle ligne E entre les gares Rosa Parks et Nanterre-La-Folie, 22 trains par heure circuleront (au lieu de 16 aujourd’hui) grâce à NExTEO. A terme, 28 trains par heure assureront le transport des 620 000 voyageurs attendus dès la mise en service complète de Eole en 2022 (au lieu de 370 00 aujourd’hui) sur les lignes E et J (Mantes-la-Jolie – Poissy). La mise en service se fera progressivement. L’objectif d’espacement entre les trains est de 108 secondes contre plus de 180 secondes actuellement.

Ce gain de temps permettra de réduire les temps de parcours  :

  •  40 minutes pour relier Mantes la Jolie à La Défense contre 52 minutes aujourd’hui
  •  14 minutes pour relier Poissy à La Défense contre 22 minutes aujourd’hui
  •  36 minutes pour relier Chelles à La Défense contre 51 minutes aujourd’hui
  •  18 minutes pour relier Rosa Parks à Nanterre La Folie contre 51 minutes aujourd’hui 
SNCF
UN CONTRAT DE 186 MILLIONS D’EUROS
BREVE - SNCF
Publié le 10/02/2016 à 10h50

Ce contrat, d’un montant de 186 millions d’euros, est le premier marché d’envergure passé dans le cadre du projet Eole. Une première tranche ferme de 73 millions est actée grâce à l’accord des financeurs du prolongement du RER E et du STIF, l’autorité organisatrice des transports en Ile-de-France. Pour le déploiement de NExTEO, SNCF Réseau et SNCF Mobilités ont souhaité bénéficier de la compétence technique de la RATP qui possède une connaissance unique dans les systèmes de type CBTC avec notamment les lignes 1, 3, 5, 9 et 14 du métro parisien. Le département Ingénierie de la RATP apportera ainsi son soutien à celui de SNCF, chargé de la maîtrise d’oeuvre du projet. Cette coopération s’inscrit dans une perspective plus large de déploiement ultérieur de NExTEO sur d’autres lignes de RER. Le prolongement d’Eole vers l’ouest répond à plusieurs objectifs : désaturer les RER A, B, D et la gare Saint-Lazare ; développer l’attractivité des territoires traversés et réduire les temps de parcours. NExtEO permet de répondre à l’ensemble de ces objectifs.

SNCF
UNE INNOVATION TECHNOLOGIQUE IMPORTANTE
BREVE - SNCF
Publié le 10/02/2016 à 10h52

Siemens France développera et déploiera au sol et à bord des rames sa technologie CBTC d’automatismes d’aide à la conduite des trains issue du centre de compétences mondial du Groupe pour les automatismes de transport basé à Châtillon (92). A ce CBTC, Siemens associera son système de supervision ATS Vicos CBTC et sa communication radio Airlink. Pour réaliser ce projet, Siemens s’adjoindra les compétences spécifiques d’Atos en matière de systèmes de supervision sur le réseau ferré national, dans le cadre de leur alliance stratégique sur les technologies digitales. Le succès des solutions CBTC développées par Siemens France et déployées dans le cadre de la modernisation de lignes de métros à Paris, à New York ou à Londres démontre la pertinence technique de tels dispositifs. Sont notamment en cours les rénovations par Siemens des réseaux PATH à New York, Crossrail et Thameslink à Londres et S-Bane à Copenhague. Pour les dirigeants de SNCF Réseau et de SNCF Mobilités, «Grâce au système Nexteo, notre réseau francilien fait figure de pionnier et des centaines de milliers de voyageurs pourront bénéficier d’un réseau plus fiable, plus robuste et plus confortable ». Pour Joe Kaeser, Président de Siemens AG : « La décision de SNCF de retenir le CBTC de Siemens est une reconnaissance supplémentaire de la pertinence des solutions d’automatismes développées par notre centre mondial de compétences basé au coeur du Grand Paris ».