Imprimer la page
Partager la page

Réduire
nos émissions
de gaz à effet
de serre

Retrouvez le 2è BEGES (bilan des émissions de gaz à effet de serre) de SNCF pour 2014. Les entreprises publiques de plus de 250 salariés ont pour obligation, depuis 2012, de réaliser ce bilan tous les 3 ans. Il est en réduction de 5% par rapport au précédent réalisé en 2011.


Le bilan 2014

Le BEGES du groupe public ferroviaire en 2014 est de 1 056 470 tonnes de CO2.
Il représente moins de 1% des émissions des transports en France. Il est inférieur de 5% au précédent bilan réalisé sur l’année d’activité 2011. À l’époque, l’engagement de réduction de SNCF entre 2011 et 2014 était de -3,3%.



Les facteurs d’émissions sont issus de la Base Carbone de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie). Le carburant des déplacements professionnels intègre la consommation des véhicules en location.

Les incertitudes :

  • énergie de traction : moins de 2% d’incertitude
  • consommation d’énergie des bâtiments : avec plus de 17 000 bâtiments, l’incertitude est proche de 10%

Les principales actions de réduction des émissions ayant été mises en place entre 2014 et 2017 :

  • plan d’économie d’énergie de traction : compteurs, opticonduite et mode économique
  • mise en services des nouvelles rames
  • massification des trafics et transfert du thermique vers l’électrique pour le Fret
  • plan d’économie d’énergie des bâtiments sur les consommations de gaz, de fioul et d’électricité
  • éclairage des gares par LED
  • optimisation du parc de véhicules routiers et réduction de leurs consommations moyennes

Elles composent le plan d’actions de SNCF et portent un engagement de réduction de 5,8% des émissions de gaz à effet de serre entre 2014 et 2017.


L’engagement
de SNCF entre 2014
et 2025

Faire voyager de manière toujours plus respectueuse de l’environnement, tel est l’engagement de SNCF. L’objectif de réduction que porte le BEGES va dans ce sens, il s’inscrit dans un objectif de réduction plus important encore. SNCF va réduire de 20% ses émissions de GES entre 2014 et 2025, comme annoncé en ouverture de la COP 21 et publié sur la plateforme de l’ONU (NAZCA) qui recense les engagements des entreprises du monde entier.

Maintenir ce haut niveau de performance CO2 des mobilités et l’améliorer est un enjeu pour SNCF. Depuis le 1er octobre 2013, le groupe vous communique l'information CO2 de chacun de vos trajets. Vous pouvez ainsi constater à chaque trajet l’efficacité des mobilités collectives (et en particulier du train) par rapport aux modes individuels.

Aujourd'hui, le mode ferroviaire occupe 9% du marché des transports de voyageurs et de marchandises en France et ne représente que 0,8% des émissions de CO2 du secteur des transports.

Connaitre l’empreinte CO2 de vos déplacements avec SNCF


Bilan carbone
sur le cycle de vie
de la ligne
à Grande Vitesse Rhin-Rhône

Depuis décembre 2011, les 140 km de la Ligne à Grande Vitesse Rhin-Rhône relient Dijon et Mulhouse. Avec la méthode Bilan Carbone®, SNCF et SNCF Réseau ont évalué les émissions de gaz à effet de serre (GES) du projet à toutes ses phases. L'opération était une première pour le transport ferroviaire. Les résultats confirment les atouts du rail face au changement climatique.

Ce bilan révèle en effet, que 1,9 million de tonnes de CO2 seront émises en 30 ans par l'ensemble du projet de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Rhin-Rhône, construction et exploitation comprises. Ça vous parait beaucoup ? C'est ce que génère en une seule année une ville de 200 000 habitants comme Dijon. Mais en déduisant les émissions évitées grâce au report de 1,2 million de voyageurs par an de la voiture et de l'avion vers le train, l'empreinte carbone de la LGV Rhin-Rhône sera nulle dès sa 12è année d'exploitation.


Réduire nos consommations
d’énergie
pour diminuer
nos émissions

Connaissez-vous le montant de la facture énergétique de SNCF ? 1 milliard d’euros par an dont 80% pour les trains et 20% pour les bâtiments. La diminuer, c'est réduire notre empreinte CO2 et notre impact environnemental. Pour y parvenir, nous avons entrepris un vaste programme d’économies d’énergie. Aujourd'hui, nos efforts portent sur l'amélioration de l’efficacité énergétique de nos trains et de nos bâtiments.

Pour réduire son BEGES SNCF s’appuie sur deux plans d’économie d’énergie menés en parallèle :

  • l'un sur l'énergie de traction, devant conduire à la réduction de 20% de nos consommations d’électricité et de gazole dans nos trains entre 2012 et 2022
  • l'autre sur l'énergie des bâtiments, devant conduire à la réduction de 20% de nos consommations d’électricité, de fioul domestique et de gaz naturel dans nos bâtiments entre 2012 et 2020



Plus sur le sujet