Crédit photo en-tête de page : Letizia Lefur

Comment nos agents assurent la sécurité de tous

Découvrez en vidéo les missions des 2 800 agents opérationnels de la Sûreté Ferroviaire, qui contribuent au quotidien à rendre les transports ferroviaires sûrs.

Mis à jour le

Lecture 2 min.

Sécuriser les gares et les trains, prévenir les actes malveillants, protéger les voyageurs des agressions physiques ou verbales, empêcher la dégradation des matériels… La SNCF déploie d’importants moyens organisationnels, humains et technologiques pour lutter contre tout ce qui présente un risque pour les personnes ou nuit à la circulation des trains.

Découvrez le site de la Sûreté ferroviaire

2800 agents répartis sur le territoire

Quelles missions ?

Le champ d’action des agents de la Sûreté Ferroviaire est vaste :

  • surveillance de gares et sécurisation de trains à quai
  • appui accueil embarquement
  • accompagnement de trains
  • contribution aux opérations de lutte anti-fraude
  • surveillance des installations sensibles, des ateliers de maintenance
  • etc.

Toutes ces missions de terrain sont constamment adaptées aux situations complexes et inédites du quotidien. Les agents du service interne de sécurité de la SNCF sont tous formés, assermentés, agréés et armés. Ils réalisent leurs missions en tenue ou en civil avec ou sans arme et/ou depuis la voie publique.

Sûreté ferroviaire, aujourd’hui et demain

Des relais dans les régions

Pour adapter sa politique sûreté à l’organisation territoriale du pays, la SNCF a créé 9 directions de zone Sûreté, qui sont les interlocutrices privilégiées des représentants de l’État sur ces sujets. Les spécificités de chaque activité de la SNCF sont également prises en charge par un réseau de 400 acteurs sûreté intégrés aux différentes directions grandes lignes, TER, Transilien, gares, Infrastructure et Fret.