Crédit photo en-tête de page : FFAviron - Albin Durand

Laura Tarantola, une première grande victoire avant les JO

Laura Tarantola a rejoint le Dispositif Athlètes SNCF en début d’année. Toute nouvelle championne du monde d’aviron indoor, et déjà qualifiée pour les Jeux de Tokyo, notre rameuse explique, ici, en quoi la pratique de sa discipline sur un ergomètre lui est bénéfique.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 4 min.

Double championne

À six mois des JO, Laura Tarantola a lancé sa saison de la plus belle des manières, ce samedi 8 février, au stade Pierre de Coubertin à Paris. À l’occasion  du championnat du monde d’aviron indoor, la Grenobloise est ainsi montée sur la première marche du podium lors de l’épreuve du 2 km poids léger. Un coup double en fait, puisque Laura Tarantola est également sacrée au niveau national et ce, pour la cinquième fois de sa carrière. 


Trois autres membres du dispositif participaient aussi à cette compétition : Benoît Brunet a pris une belle 5e place, alors que les frères Valentin et Théophile Onfroy restent inséparables, s’étant classés respectivement 14e et 15e de leur épreuve.

Allez allez allez, à chaque coup de rame…

Quelques jours avant cet événement sportif étonnant, où se réunissent les meilleurs rameurs mondiaux et organisé pour la première fois dans la capitale française, notre athlète revenait, en vidéo, sur les avantages de ces compétitions indoor. Et en profitait aussi pour vanter les bienfaits de la pratique de l’ergomètre, même pour les non-initiés. Cet appareil est un incontournable des salles de sports et Laura Tarantola nous explique, ici, pourquoi.

Vidéo : S’entretenir au rameur avec Laura Tarantola #AthlètesSNCF