Crédit photo en-tête de page : Bertrand Jacquot / SNCF

Louis Giard

Découvrez le parcours du véliplanchiste vannetais Louis Giard, champion d’Europe en planche RS:X et chargé de communication au siège régional de Rennes depuis l’été 2018.

Sa carrière

« Les montagnards se mettent naturellement au ski, moi j’ai grandi à la Trinité-sur-Mer, alors faire de la voile, c’était un passage obligé ! », assure Louis Giard. Pour le natif de Vannes, la voile est d’abord une évidence. Il découvre les rudiments de la navigation, dès sa plus tendre enfance, en Optimist et à travers les longues balades familiales dans le port de la Trinité-sur-Mer. À 11 ans, Louis jette finalement son dévolu sur la planche à voile : « Je regardais mon grand frère Paul. Le voir préparer son matériel de funboard m’a donné envie».

Du club de Carnac à l’équipe de France

Le Yatch Club de Carnac, en Bretagne, voit la jeune pousse éclore. Quatre ans après ses débuts en planche à voile, il est médaillé de bronze aux championnats de France espoirs et s’offre, en 2009, un podium aux mondiaux des moins de 17 ans. À force de travail et d’abnégation, le jeune homme est sacré champion du monde chez les jeunes, en catégorie RS:X. Des performances qui lui permettent d’intégrer l’équipe de France, en 2013, à seulement 20 ans.

Rêve olympique

Le Trinitain poursuit sa jeune carrière de véliplanchiste en parallèle de ses études à l’École supérieur de commerce Bretagne-Brest, guidé par une ambition : participer aux Jeux Olympiques. Une quête d’Olympe avortée en 2016, lorsqu’il manque la qualification aux JO de Rio. Lucide, il concède : « Il y avait meilleur que moi et je n’étais sans doute pas encore assez mature. »

Vidéo : Louis Giard, Ligne de Vie

Les yeux braqués sur Tokyo 2020

Depuis, ce passionné de sport peaufine sa préparation physique lors de longues sorties à vélo et en course à pied, le regard tourné vers Tokyo et les Jeux de 2020. En 2017, il s’offre les championnats d’Europe et deux étapes de Coupe du monde. À l’été 2018, Louis intègre le dispositif Athlètes SNCF, « une entreprise très "sportive" dans l’âme avec des défis quotidiens et des valeurs fortes », indique le véliplanchiste, chargé de communication du Groupe au siège de Rennes.

Ce nouvel équilibre entre vie professionnelle et préparation sportive semble parfaitement sied à Louis Giard. À 25 ans, il sait qu’une participation aux JO est désormais un objectif atteignable et n’hésite plus à évoquer son rêve sans ambages : « Obtenir une médaille olympique, et si possible la plus belle, serait une consécration. »

Championnats du monde

  • 3e en 2018 à Aarhus (Danemark)
  • 7e en 2017 à Enoshima (Japon)
  • 5e en 2016 à Eilat (Israël)
  • 8e en 2015 à Al Mussanah (Oman)
  • 9e en 2014 à Santander (Espagne)
  • champion du monde des moins de 21 ans de RS:X en 2013
  • vice-champion du monde juniors en 2011

Coupe du monde

  • 3e de l'épreuve de Coupe du Monde RS:X à Marseille en 2019
  • vainqueur de l’épreuve de Coupe du monde RS:X de Hyères en 2017
  • 2e de l'épreuve de Coupe du monde RS:X à Santander (Espagne) en 2017
  • vainqueur de l'épreuve de Coupe du monde RS:X à Abu Dhabi (Émirats arabes unis) en 2015

Championnats d’Europe

  • champion d’Europe de RS:X en 2017 à Marseille
  • 3e en 2015 en Sicile (Italie)
  • 8e en 2013 à Brest

Championnats de France

  • champion de France de RS:X en 2014
  • vice-champion de France de RS:X en 2017, 2013, 2012 et 2011
  • champion de France espoirs de BIC 293D en 2009