Crédit photo en-tête de page : Bertrand Jacquot / SNCF

Vincent Milou

Découvrez le parcours de Vincent Milou, champion d’Europe de street et chargé de projets sportifs à la direction des gares d’Île-de-France depuis 2019.

Mis à jour le

Lecture 2 min.

Vincent Milou #AthlètesSNCF

Sa carrière

Cinq fois champion de France, très bien classé lors de ses apparitions en Street League1 et aujourd’hui, sur le toit de l’Europe depuis son premier titre en Russie en octobre 2019… Chez Vincent Milou, c’est le skate avant tout. Les titres qui s’accumulent n’altèrent en rien la passion du Landais pour sa discipline. Pas question d’oublier l’adversité des débuts. Une époque où ses parents ont tenté tant bien que mal de l’orienter vers des sports plus « cadrés ». « J’ai fait du tennis, du foot, de la pelote basque, du judo, se rémémore-t-il, mais autour de 10 ou 11 ans, c’était plus possible, je pleurais pour ne plus aller aux entraînements». Et d’ajouter : « Mes parents ne voyaient pas le skate comme quelque chose de sérieux et avaient peur de l’environnement urbain qui l’entoure. Mais comme je rentrais à l’heure, que je ne traînais pas n’importe où, ils ont fini par me faire confiance ». Une confiance que le jeune homme a très vite exploitée en partant skater à l’étranger. Et bien lui en a pris...

California dreamin'

Vincent Milou a à peine 18 ans quand il se fait remarquer, lors d’une compétition aux États-Unis, par Willy Santos, l’une des grandes figures du milieu. Professionnel depuis plus de 20 ans pour Birdhouse Skateboard, la marque de planche appartenant à la légende Tony Hawk, Willy Santos est présent ce jour-là en tant que  membre du jury de la compétition. « À cette époque, il est en train de lancer ses propres planches et il me propose de rouler pour sa nouvelle marque, une chance énorme ». Depuis cette date cruciale, le premier skateur à rejoindre le dispositif Athlètes SNCF s’envole régulièrement pour Los Angeles, « le paradis du skate ». Comptant parmi les meilleurs mondiaux, Vincent Milou participe aux jeux de Tokyo en 2021, la première olympiade de l'histoire pour sa discipline, où il échoue au pied du podium avec une très belle quatrième place. 

Mot à mot

« C’est mon tuteur en DUT Techniques de commercialisation, lui-même salarié de la SNCF, qui m’a fait connaître le dispositif Athlètes. Il m’a incité à postuler. Me voilà désormais chargé de projets sportifs à la direction des gares d’Île-de-France. En quoi cela consiste ? Pour des gares bénéficiant d’espaces disponibles, la SNCF cherche à soutenir des initiatives tournant autour du sport et du bien-être. Mon rôle, c’est de communiquer sur ces projets, leur donner de la visibilité. Cela a été le cas pour l’implantation d’une salle de crossfit en gare de Bécon-les-Bruyères (92).

C’est vraiment passionnant. D’un côté, j’apprends la vie en entreprise ; de l’autre,  le dispositif Athlètes SNCF me permet d’être bien plus tranquille. Je peux skater sans retenue car, en cas de blessure, je sais que quelque chose m’attend derrière. Cette expérience m’aide aussi à me structurer davantage. Aujourd’hui, je suis mieux armé lorsqu’il s’agit de démarcher des sponsors ou encore monter un dossier. Et cela est très important dans un sport comme le skate, où la crédibilité se joue principalement sur l’image que l’on reflète. »

Suivez Vincent Milou sur Instagram

Son palmarès

  1. 2021

    2021

    4ᵉ des jeux de Tokyo

  2. 2019

    2019

    Champion d’Europe et 3e de la Street League Los Angeles

  3. 2018

    2018

    Vainqueur du FISE et 2e de la Street League Londres

  4. 2016

    2016

    Champion de France

  5. 2015

    2015

    Champion de France