Crédit photo en-tête de page : Florent Pervillé

Jeux paralympiques : déjà 2 médailles pour nos athlètes

Rugby-fauteuil, athlétisme, escrime… Suivez les performances des athlètes SNCF qui portent les couleurs de notre Groupe et de la France au Japon.

Retrouvez l’actu de nos athlètes sur Instagram

Mis à jour le

Lecture 4 min.

Les Jeux paralympiques se déroulent à Tokyo jusqu'au 5 septembre. Et nous y sommes bien représentés avec déjà 2 belles médailles obtenues avant l'entrée en lice, ce vendredi, d'Angélina Lanza. 
 

Tresor Makunda, médaille de bronze du 400m

Touché par un petit pépin physique début juin, Trésor Makunda était trop juste pour les championnats d’Europe en Pologne et n’a pas non plus participé au championnat de France à Albi. Le sprinteur a néanmoins été retenu par la fédération handisport pour les jeux de Tokyo grâce à son classement. Cette sélection venait récompenser la belle saison de notre athlète : une médaille d’or au Grand-Prix de Dubaï, une médaille d’argent au Grand-Prix de Tunis, ainsi qu’une médaille de bronze au meeting handisport de Maison-Alfort.  Et cette sélection, Trésor Makunda, malgré une préparation contrariée, l'a brillamment honorée en décrochant une cinquième médaille paralympique, grâce à une belle troisième place sur 400m avec son guide Lucas Mathonat. Le duo a, pour l'occasion, battu son record personnel sur la distance avec un temps canon de 51’74. 

Romain Noble, médaille de bronze en fleuret par équipe

Romain Noble, notre escrimeur en fauteuil, au sein l’équipe de France de fleuret ( avec Damien Tokatlian et Maxime Valet), a décroché une médaille de bronze par équipe. Sortis second des phases de qualification grâce à deux belles victoires sur le Japon et la Pologne, les Bleus se sont inclinés contre la Grande-Bretagne en demi-finale. Le match pour la troisième place contre la Russie fut très disputé avec un score final de 40-45 en faveur des Français. Après une première journée de compétition compliqué pour Romain au sabre, notre collègue de l’Aquitaine n’avait pas connu plus de succès lors des tournois individuel et par équipe à l’épée. C’était donc sa dernière chance de médaille,  un rendez-vous que Romain Noble a su négocier de la meilleure des manières ! 

Cédric Nankin, 6e place en rugby-fauteuil

Élu meilleur joueur du mondial 2018 dans sa catégorie (1.5), Cédric Nankin est parti, plein d'ambitions, au Japon avec l'équipe de France de rugby-fauteuil . « Je suis plutôt confiant pour nos trois premiers matchs olympiques, attestait-t-il avant le grand rendez-vous. On reste sur une belle série de victoires et nous avons hâte de peaufiner les derniers réglages tactiques avant d'entrer dans la compétition. »  Ainsi, lors de leur entrée en lice, Cédric et ses coéquipiers ont été tout proches de faire chuter les champions du monde en titre japonais sur leurs terres. Après avoir fait la course en tête pendant plus des trois quarts du match, les Français ont été rejoints au score puis battus dans les dernières minutes. Une première défaite (51-53) qui ne donnait plus le droit à l’erreur. Dans cette poule extrêmement relevée, les Bleus ont ensuite affronté l’Australie, championne paralympique en titre. Comme face au Japon, l'équipe de France a craqué en fin de match (48-50). La victoire, dans le dernier match de poule, face au Danemark (52-50) a malheureusement été insuffisante pour se qualifier. La France termine donc à la sixième place du tournoi.

Angélina Lanza en longueur, 200m et 4x100m

Angélina Lanza, double championne d'Europe, représente un bel espoir de médaille pour cette olympiade. Son bon début d'année l'atteste avec pas moins de 3 podiums en meeting, aussi bien en sprint qu'en longueur. Elle débute la compétition, vendredi 3 septembre, avec la longueur ainsi que le 4x100m, avant d'enchaîner le lendemain avec le 200m.