S’adapter au changement climatique

Découvrez comment SNCF adapte son réseau et maintient un service de qualité face aux défis du dérèglement climatique.

Anticiper le changement

Le changement climatique est une réalité qui se manifeste par :

  • l’augmentation des températures

  • la diminution des précipitations

  • la montée du niveau des mers

  • la fréquence accrue des évènements extrêmes (canicules, inondations, tempêtes…)

Compte tenu de la durée de vie des matériels et des infrastructures ferroviaires, allant de 30 à 100 ans, nous devons d’ores et déjà anticiper ces évolutions climatiques afin d’adapter notre système ferroviaire d’ici 2050. Un défi de première importance, dans la mesure où ces choix techniques engagent l’entreprise, et avec elle l’ensemble du pays, pour plusieurs décennies.

Adapter l’exploitation ferroviaire au climat

En 2016, 2 études ont été lancées afin d’identifier les impacts du changement climatique sur l’exploitation ferroviaire.

La première doit permettre de définir des indicateurs de changement climatique au niveau national, à partir de l’analyse sur plusieurs années de la météo-sensibilité de l’exploitation ferroviaire.

La seconde vise à déterminer les conséquences du changement climatique sur le périmètre Transilien. Et en prenant en compte le point de vue de l’opérateur ferroviaire comme celui des clients.

Climatisation durable : 2 projets innovants

SNCF teste actuellement 2 nouveaux systèmes de climatisation des voitures. L’objectif est de trouver des dispositifs à la fois plus efficaces, moins émetteurs de gaz à effet de serre et moins énergivores.

Depuis l’été 2015, une rame AGC (autorail à grande capacité, construite par Bombardier) de la Région Occitanie est  équipée d’une nouvelle technologie développée par la société Liebherr, connue dans le secteur de l’aéronautique. Il s’agit d’une turbine qui utilise l’air au lieu des gaz fluorés comme fluide frigorigène, avec la promesse d’une réduction sensible des émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble du cycle de vie.

Parallèlement, une rame Régiolis (rame automotrice construite par Alstom) de la Région Grand Est a été équipée d’un nouveau système de conditionnement d’air proposé par Alstom. Basé sur une pompe à chaleur associée à une régulation innovante, il a permis de diminuer la consommation d’énergie de plus de 30%.