Crédit photo en-tête de page : Shutterstock

Découvrez comment la Fondation SNCF s’engage pour « Aider les jeunes à s'insérer dans la société ».

Mis à jour le

Dans le contexte actuel de crise économique et d’urgence climatique, nous concentrons l’essentiel de nos partenariats associatifs, dans les 5 ans à venir, en direction des jeunes les plus fragilisés. Notre budget de 4,5 M€ annuels sera ainsi consacré en priorité aux initiatives permettant de faciliter l’insertion des jeunes dans la société.

Plus de 700 projets associatifs soutenus par notre fondation en 2020

La crise sanitaire a accentué le décrochage scolaire, aggravé la situation économique des jeunes et perturbé leurs perspectives d'avenir. Et cette situation se dégrade lorsqu’ils vivent dans les quartiers prioritaires ou en zone rurale, et/ou se trouvent en situation précaire, voire de handicap.

Dans les cinq ans à venir, la Fondation SNCF entend aider les adolescents et jeunes adultes (entre 11 et 25 ans) les plus fragilisés à s'insérer dans la société. L’autre urgence est celle de la préservation de la planète, un sujet au centre des préoccupations des jeunes.

Ces deux champs d’intervention, au cœur de la nouvelle mission de la fondation, sont en résonance avec les actions sociétales et environnementales du projet d’entreprise « TOUS SNCF », résolument tourné vers les mobilités durables, les liens de proximité et la revitalisation des territoires.

Trouver sa voie

La fondation soutient déjà depuis dix ans des initiatives dans le domaine de l’éducation pour favoriser la maîtrise des savoirs de base (lecture, écriture, calcul) et l’accès au numérique. Dans ce nouveau domaine d’intervention, nous aidons les jeunes à construire leur avenir de citoyens responsables et à être acteurs de leur trajectoire professionnelle à travers trois ambitions :  

Accompagner et motiver les jeunes tout au long de leur scolarité

Auprès des plus jeunes, il s’agit de réduire le risque de décrochage scolaire par du parrainage ou de l’aide aux études, de les aider à repérer leurs qualités pour développer la confiance en soi et son potentiel et de les familiariser avec le numérique dès le collège, surtout quand l’équipement fait défaut à la maison.

Aider les jeunes à trouver leur voie professionnelle

La fondation entend particulièrement soutenir des projets permettant aux jeunes de réfléchir à leur orientation professionnelle, la construction de leur projet notamment vers des métiers d'avenir (environnement, digital, etc. ), tout en leur apportant des notions de savoir-être en société, le sens critique et le sens civique.

Développer l’esprit entrepreneurial et citoyen

Pour faire face aux défis qui les attendent et trouver la voie qui aura du sens pour eux, la fondation encourage les jeunes à s’engager dans des projets solidaires pour qu’ils deviennent pleinement citoyens. La Fondation SNCF soutiendra des projets qui y contribuent en amenant de la cohésion, de l’ouverture sur les autres, du respect d’autrui et de ses différences.

Agir pour l’environnement

Nous soutenons les jeunes qui ont envie d’agir en faveur de l’environnement, à travers des projets locaux, concrets et utiles pour la revitalisation de leur territoire. Ce champ d’intervention, inédit pour la fondation, s’adresse à des jeunes, dès l’âge de 11 ans, qui ont envie de mieux comprendre l’environnement et ses enjeux. Il s’étend jusqu’à des jeunes adultes de 30 ans, qui fourmillent d’idées en faveur de l’environnement sur leur territoire mais ont besoin d’un coup de pouce pour structurer leur projet. L’accompagnement s’articule autour de trois axes : 

  • soutenir l’éducation à l’environnement
  • encourager l’économie circulaire
  • favoriser les initiatives locales en faveur de l’environnement

Afin de soutenir l’engagement de ces publics dans des projets locaux, concrets et utiles, ancrés dans leur milieu de vie et souvent reliés à la revitalisation de leur territoire, la Fondation SNCF pourra choisir, selon les âges, de les sensibiliser à la préservation de la nature ou à des modes de consommation plus durables.

Ce qui peut les conduire à planter des arbres, créer des jardins potagers ou étendre l’agriculture urbaine bio. La lutte contre le gaspillage, quant à elle, peut se traduire par des projets de valorisation de matière et de recyclage, de réparation ou de réemploi d’objets et d’outils numériques, de troc, de compostage… S’agissant de l’engagement citoyen en faveur de l’environnement, il se concrétise par des opérations de ramassage des déchets ou de nettoyage (littoral, rivières, milieu urbain, etc.) ou la collecte de bouteilles.