Crédit photo en-tête de page : SNCF

Nos Coups de Cœur solidaires

Depuis 20 ans, la Fondation SNCF apporte chaque année un soutien financier à plus de 300 projets associatifs portés par des salariés du Groupe.

Mis à jour le

Comment ça marche ?

Vous êtes salarié du groupe SNCF et vous êtes engagé bénévolement dans une association venant en aide aux plus fragiles ? Pourquoi ne pas participer aux Coups de Cœur solidaires ? La Fondation SNCF peut apporter un soutien financier de 1000 ou 2000 euros à votre projet si celui-ci est sélectionné. 

Sachez que tout salarié actif (cheminot ou contractuel en CDI) rattaché à une entité du Groupe participant au programme peut soumettre un projet associatif auquel il se consacre sur son temps personnel.

Dans toute la France, nos correspondants valident les dossiers déposés en ligne qui sont ensuite instruits et sélectionnés par les jurys territoriaux. 

Quand et comment déposer votre dossier ?

Les inscriptions 2020 sont closes.

  • 340

    projets lauréats en 2020

  • 633 000 euros versés en 2020

Votez pour le projet d’un des salariés

Depuis 2 ans, en été, les salariés SNCF peuvent donner un coup de pouce à un projet porté par un de leurs collègues en votant pour l’une des 5 associations sélectionnées par un jury national.

Les lauréats reçoivent de la Fondation SNCF un soutien supplémentaire, compris entre 2 000 et 5 000 euros.

340

projets solidaires ont été retenus par les 14 jurys de la Fondation SNCF

Quelques exemples de projets soutenus

Solutions d’hébergement pour les femmes victimes de violences, aide alimentaire et matérielle aux sans-abris ou développement des outils numériques dans les zones blanches… Découvrez 3 initiatives retenues par les jurys des Coups de Cœur solidaires 2020.

Hébergement pour les femmes victimes de violences, en Auvergne-Rhône-Alpes

Le projet « ChezAiles », porté par l’association  les Amis(es) de l’Échappée Belle, vise à la création d’un lieu de vie et d’accueil, dans une maison traditionnelle rénovée au sein d’un village de caractère, pour des femmes victimes de violences et leurs enfants.

Plus qu’une solution d’hébergement, ce projet entend aider ces femmes à sortir de la survie, à panser leurs blessures et à rebondir grâce à un accompagnement dans un cadre sécurisant et confortable.

En savoir plus

Aide aux sans-abris, en Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Le confinement a un peu plus invisibilisé les personnes sans domicile fixe. Aussi, durant cette période extraordinaire, l’association marseillaise « On se gèle dehors » a renforcé sa présence sur le terrain pour leur venir en aide.

Distribution de paniers repas chaque mercredi dans les arrondissements de la cité phocéenne, permanences quotidiennes dans le local de l’association, temps d’échanges et distribution de vêtements… Les bénévoles ont apporté un précieux soutien humain, matériel et alimentaire aux sans-abris.

En savoir plus

Lutte contre la fracture numérique, en Nouvelle-Aquitaine

Nous ne sommes pas tous égaux dans l’accès aux services publics et à la dématérialisation des démarches administratives. Afin d’aider les personnes isolées et fragilisées des zones blanches à accéder à ces outils, les Amis d’Emmaüs du Ruffécois ont développé un service itinérant pour guider leurs concitoyens vers plus d’autonomie et de mobilité.

Composée d’une remorque aménagée et équipée de différents outils (ordinateurs, imprimantes), cette véritable Maison de services au public (MSAP) ambulante a obtenu le label Maison France Service depuis janvier 2020. Animateurs et opérateurs de MSAP y délivrent conseils et formations.