Crédit photo en-tête de page : iStock

La Fondation SNCF lance un fonds de solidarité pour aider les jeunes

En résonance avec sa mission au service de la jeunesse, la Fondation SNCF consacre une partie de sa dotation à soutenir des actions pour aider les jeunes qui souffrent de précarité économique, numérique et sociale.

Mis à jour le

Lecture 3 min.

Après un an et demi de crise sanitaire, les jeunes sont impactés par la pandémie aussi bien dans leur quotidien que dans leurs perspectives d’avenir. D’après une enquête Ipsos1 menée en collaboration avec la FAGE (Fédération des Associations Générales Etudiantes), ils sont ainsi 76% à déclarer avoir été affectés au niveau psychologique, affectif ou physique.

Mobilisée au service de l’insertion des jeunes dans la société, la Fondation SNCF a décidé de lancer un fonds de solidarité spécifique pour aider la jeunesse en grande difficultés, et ce autour de trois priorités :

  • l’inclusion numérique,
  • la précarité alimentaire,
  • la détresse psychologique et sociale.

300 000 euros ont ainsi été affectés pour l’année 2021 à un fonds de solidarité pour soutenir les actions d’associations nationales ou locales.

En savoir plus sur la mission de la Fondation SNCF

Lutter contre la précarité numérique

Depuis le début de la crise sanitaire, le Collectif mentorat, qui fédère 25 associations, œuvre aux côtés de la Fondation Break Poverty contre la fracture numérique chez les jeunes. Comment ? En leur permettant de rester en contact avec leur établissement scolaire et en assurant ainsi la continuité pédagogique.

En mai 2021, la Fondation SNCF a apporté une contribution financière d’un montant de 91 000 euros pour accompagner le Collectif Mentorat dans son engagement auprès du plan « 1 jeune 1 mentor ». Cette somme a notamment été dédiée à :

  • l’achat de 220 ordinateurs et de connexion internet répartis sur l’ensemble du territoire, ainsi qu’à l’accompagnement par un mentor issu d’une des associations du collectif
  • la structuration du collectif pour généraliser le mentorat qui a fait ses preuves contre le décrochage scolaire et les inégalités éducatives,
  • la prise en charge des experts qui l’accompagneront sur la construction de la plateforme informatique « 1 jeune 1 mentor » et sur la démarche de labellisation « mentorat » des associations candidates.

Lutter contre la précarité alimentaire et la détresse psychologique

Alors que la rentrée universitaire d'octobre a montré combien la précarité étudiante demeurait critique sur les campus, la Fondation poursuit son action pour la population étudiante avec la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE)2 et la Fédération française des banques alimentaires (FFBA). Ces deux associations historiques coopèrent dans le cadre d’un projet autour d' épiceries solidaires à destination des étudiants, appelées AGORAé.

La dotation du Fonds de solidarité jeunesse va permettre :

  • l’ouverture de 5 AGORAé sur les campus étudiants de Besançon, Clermont-Ferrand, Créteil, Marseille et Rouen.
  •  l’accès aux formations indispensables pour exercer l’aide alimentaire pour les 30 bénévoles, et 264 volontaires en services civiques, œuvrant dans les 24 AGORAé, partout en France. 

Ces sessions comprennent :

  • la formation écoute active3 pour les préparer à mieux comprendre et donc à accompagner plus efficacement les jeunes bénéficiaires, en collaboration avec la FFBA 
  • les formations sur l'hygiène et la sécurité des aliments, assurées par la FFBA
  • la formation de 150 volontaires à l’animation d’ateliers sur la santé mentale et la détresse psychologique : identifier les structures d'aide et d'écoute à disposition des étudiants, organiser des actions de prévention contre l'isolement …, assurée par la FAGE

La dotation de la Fondation SNCF s’élève à 108 740 euros, soit 61240 euros au bénéfice de la FFBA et 47500 euros au bénéfice de la FAGE.

100 000 euros versés à la FFBA et à la FAGE

Le projet AGORAé

C'est un projet d’envergure nationale, co-porté par la FAGE et les fédérations de territoire sur les campus. Chaque AGORAé est gérée au quotidien par 5 à 30 bénévoles et volontaires en service civique.

150 bénévoles et services civiques œuvrant dans les AGORAé vont pouvoir adopter la posture indispensable pour accueillir des jeunes en fragilité.

Quelques chiffres : 

  • 24 932 bénéficiaires au plus fort de la crise sanitaire pendant les confinements
  • plus de 275 000 paniers d’aide alimentaire distribués
  • plus d'1 bénéficiaire sur 2 est un étudiant extra-communautaire 
  • plus de 1 800 bénévoles mobilisés partout en France depuis 2011

Le Fonds de solidarité jeunesse en soutien aux associations territoriales

Conscient de son rôle majeur au sein des territoires, le Groupe SNCF, par le biais de sa Fondation, a débloqué en 2021 une dotation exceptionnelle de 100 000 euros consacrée au fonds de solidarité jeunesse et à destination d’une à deux associations locales par région.

Cette aide financière permet notamment d’aider 18 associations locales à créer des épiceries solidaires, à distribuer des paniers ou des repas aux étudiants en difficulté, à offrir des équipements informatiques, à apporter une assistance psychologique aux jeunes qui en ont besoin, ainsi qu’une aide pour le logement ou aux loisirs pour sortir du quotidien.

183 500 euros pour le fonds de solidarité dans les territoires

En 2022, la Fondation renouvelle son fonds d’urgence

Témoin aux côtés de ses partenaires des difficultés que continuent de rencontrer les jeunes, la Fondation renouvelle son fonds d’urgence pour l’année 2022. 

Nous allouons ainsi une dotation de 165 000 euros à la Fédération Française des Banques Alimentaires, pour venir en aide aux jeunes vivant seuls ou en famille dans les agglomérations de petite et moyenne taille, ainsi que dans les zones rurales. 13 antennes départementales sont notamment identifiées, rassemblant à elles seules 50% de la demande en aide alimentaire nationale. 

Pour Sylvie Targa, la responsable mécénat des Banques Alimentaires, la reconduction du fonds en faveur de la jeunesse va permettre de « compléter les besoins des associations de jeunes et d’étudiants partenaires, soit par l’achat de denrées, soit en appui logistique pour augmenter la collecte de denrées. » 

Dans les territoires, les correspondants de la Fondation ont en outre, à nouveau, la possibilité d’accorder un soutien financier à des associations locales. Au total, 83 500 euros sont alloués aux soutiens de proximité. 

Nos salariés s’engagent aussi

Le dispositif de mécénat de compétences des salariés du groupe SNCF est également mobilisé pour soutenir, accompagner et maintenir le lien avec les jeunes.
Ainsi, l’association Article 1 propose aux collaborateurs du groupe SNCF qui le souhaitent de participer à la mission « Accompagnement Coup de pouce », afin d’accompagner à distance, via les outils numériques, des jeunes qui en ont besoin.

Grâce à la plateforme dédiée à l’engagement citoyen, les salariés ont accès à des missions de 3 mois auprès d’un ou d’une étudiant ou étudiante pour :

  • l’aider à construire son projet professionnel,
  • encadrer sa recherche de stage/emploi/alternance,
  • lui apporter un soutien moral,
  • l’accompagner dans ses études.

En savoir plus sur le site pour l’engagement des salariés

1 Publiée le 10 mai 2021, cette enquête a été menée par Ipsos pour la FAGE auprès de 1 000 personnes âgées de 18 à 25 ans, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de cette tranche d’âge, interrogées du 22 au 25 mars 2021.

En savoir plus sur l’enquête Ipsos

2 La FAGE est la première organisation étudiante de France, elle regroupe près de 2000 associations et syndicats. Son but est de garantir l'égalité des chances de réussite dans le système éducatif : activités dans le champ de la représentation et de la défense des droits étudiants, services et œuvres répondant aux besoins sociaux.

3 Dans le cadre de la communication, l'écoute active est une façon structurée d'écouter son interlocuteur et de lui répondre.  Elle consiste à mettre en mots les émotions et sentiments exprimés de manière tacite ou implicite par l'interlocuteur.