Crédit photo en-tête de page : Réseau E2C France

Favoriser l’accès à l’emploi des jeunes

La Fondation SNCF s’est associée au réseau des Écoles de la 2e chance pour financer, dans toute la France, des initiatives encourageant la mobilité des jeunes en voie d’insertion professionnelle.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 3 min.

Retrouver des amis, faire des courses, se rendre à un rendez-vous médical, répondre présent à un entretien d’embauche… Un jeune sur trois, âgé de 18 à 25 ans, renonce régulièrement à ces actions simples de la vie quotidienne, faute de trouver un moyen de transport pour s’y rendre1.

Le manque de mobilité est un frein majeur à l'insertion professionnelle. En 2014, dans le cadre d’une enquête du Laboratoire de la mobilité inclusive2, 73% des jeunes ont ainsi déclaré qu’ils pourraient répondre à plus d’offres d’emplois s’ils ne rencontraient pas de problèmes pour se déplacer.

Forte de ce constat, la Fondation SNCF a mis en place, cette année, un nouveau dispositif destiné à encourager les jeunes à se déplacer. Explications.

Un appel à projets national

En avril 2020, un appel à projets a été lancé, en partenariat avec le réseau  des Écoles de la 2e chance (E2C), auprès de l’ensemble des établissements sur le territoire. Ceux-ci avaient pour mission de soumettre des projets pédagogiques autour de 4 objectifs :

  • sensibiliser les stagiaires à l’importance d’être mobile et valoriser la mobilité douce, notamment l’utilisation du vélo
  • promouvoir la complémentarité des transports collectifs et des solutions alternatives
  • accompagner les stagiaires dans l’obtention de compétences pour favoriser leur insertion (savoir s’orienter, s’organiser, travailler en équipe ou individuellement …)
  • lever les freins cognitifs liés à la mobilité chez les stagiaires

14 projets sélectionnés

Un comité d’experts a retenu, au mois de juin dernier, 14 lauréats. Ces derniers vont mettre leur projet en place d’ici la fin de l’année 2020. Parmi ces ateliers pédagogiques, deux ont notamment suscité l’attention du jury.

Tout d’abord, le projet Gares Emploi Réussite de l’E2C de la Côte d’Opale. Il s’agit d’une exposition réalisée par les stagiaires afin de développer leur mobilité et leurs compétences  et leur faire découvrir les métiers de la SNCF.

Ensuite le projet MOOV de l’E2C d’Artois, soit 4 ateliers pédagogiques pour sensibiliser les stagiaires aux mobilités et les préparer aux différents moyens de transports

Ces 14 projets sont reconductibles d’une année sur l’autre.

Les Écoles de la 2ᵉ chance

Le Réseau des Écoles de la 2e chance est un partenaire historique de la Fondation SNCF, qui l’accompagne depuis 2016.

La mission de cet acteur de l’insertion professionnelle en France consiste à proposer à des jeunes sans qualification et sans emploi de les accompagner dans une variété de domaines (électricité, mécanique, informatique…).

Le but ? Leur permettre de trouver un emploi en leur donnant accès à des formations et des stages en entreprises, tout en les rémunérant.

En savoir plus sur les Écoles de la 2e chance

  • 15 000 jeunes âgés de 16 à 25 ans aidés par le réseau E2C

  • 133

    sites-écoles gérés par le réseau E2C sur tout le territoire

1 D’après l’étude « La mobilité et l’accès aux services de la vie quotidienne » réalisée par le cabinet Elabe en 2018, à l’occasion des 5es rencontres de la Mobilité inclusive organisées par le Laboratoire de la mobilité inclusive.

2 D’après une étude axée sur l’emploi et la mobilité des jeunes de 16 à 25 ans réalisée par le Laboratoire de la mobilité inclusive en 2014.