Un programme spécial pour l’insertion des réfugiés

En parallèle de ses actions de fond en faveur de l’insertion des jeunes et de l’environnement, la Fondation SNCF met en œuvre un programme dédié aux réfugiés. Initié en 2019, porté par le contexte international actuel, il renouvelle ses ambitions pour soutenir l’accueil des réfugiés au sein de la société.

Publié le

Lecture 3 min.

Renouvellement et continuité

Le Groupe SNCF a, de fait, toujours été concerné par la question des migrants, d’abord parce qu’il s’agit d’un public vulnérable, ensuite parce que les voies ferrées et le train sont un moyen de déplacement usuel dans ce contexte particulier.

En 2019, sa Fondation met en place un programme dédié aux réfugiés dits «statutaires», c’est-à-dire reconnus comme tel par les pouvoirs publics français. Deux fois par mois, les collaborateurs volontaires rencontrent des personnes réfugiées via les associations partenaires, pour leur permettre d’échanger, de mieux comprendre les codes culturels du pays et surtout, de pratiquer le français. L’enjeu est de taille, car, sitôt le statut de réfugié accordé, les personnes doivent se mettre très vite en quête d’un emploi, alors qu’elles n’ont la maîtrise ni de la langue, ni du contexte socioculturel français.

En 2021, la Fondation SNCF adopte une nouvelle stratégie à l’occasion du quinquennat 2021-2025, orientée vers l’insertion des jeunes et l'environnement. Se pose alors naturellement la question de la place du programme Réfugiés. Il est très vite décidé de le conserver sous une forme renouvelée, d’autant que se déclare, quelques mois plus tard, le conflit en Ukraine, pour lequel un fonds d’urgence est mis en place.

Comme le dit Laetitia Gourbeille, déléguée générale de la Fondation SNCF : «Construire un avenir durable, c’est faire société tous ensemble, y compris avec les personnes qui rejoignent notre pays.»

Maîtriser la langue et trouver un premier emploi

Le programme Réfugiés conserve ses deux axes fondateurs et indissociables : l’insertion professionnelle et l’apprentissage du français. «L’impact n’est réel que s’il y a un accompagnement personnalisé et approfondi des personnes réfugiées», précise Elodie Calloc’h, responsable du programme à la Fondation SNCF.

Une attention particulière est accordée aux jeunes, d’abord parce qu’ils sont au cœur de l’action de la Fondation SNCF, mais aussi parce que les moins de 35 ans représentent 80% des réfugiés accueillis en France.

Pour ce faire, la Fondation SNCF mobilise deux ressources indispensables, que sont une action d’envergure menée partout en France, et l’engagement des collaborateurs en mécénat de compétences.

La somme d’1,5 million d’euros est allouée, sur une période de trois ans, au soutien et à l’essaimage d’associations à l’échelle nationale et dans les territoires. En complément, les rencontres et les sessions de coaching font appel à la solidarité et à l’expertise des collaborateurs SNCF, qui peuvent accorder jusqu’à 10 jours de leur temps de travail pour des missions en mécénat de compétences.

L’objectif final est d’accompagner 1000 réfugiés dans leur parcours d’intégration.

1000 réfugiés accompagnés via notre programme spécial

La Fondation SNCF s’entoure d’un nouveau réseau de partenaires

Cinq associations sont à l’heure actuelle parties prenantes dans l’écosystème initié par la Fondation SNCF.

Kodiko s’engage à accompagner 25 jeunes par an, sur une période de 6 mois, à Tours, Rennes, Strasbourg et en Île-de-France, selon un programme mêlant rendez-vous en entreprise, ateliers de coaching et mises en situation.

Terre 2 Cultures, pour sa part, facilite l’intégration des réfugiés en leur proposant un emploi dans le secteur agricole. Leur accompagnement est complet, de la mise en relation avec l’agriculteur jusqu’à l’hébergement, en passant par le suivi administratif.

Tous tes Possibles déploie son initiative Cap vers l’emploi et son programme spécial réfugiés en Côte d’Or, en partenariat avec l’Université de Bourgogne.

Du côté de Saint-Denis, la Fondation SNCF soutient un incubateur, crée par The Human Safety Net, dédié aux personnes réfugiées souhaitant créer leur entreprise. 15 réfugiés sont accompagnés pendant 9 mois, de manière personnalisée. Un autre incubateur va également être créé à Strasbourg, en partenariat avec d’autres fondations d’entreprise.

Pour venir en aide aux mineurs réfugiés non accompagnés, nombreux et en réelle détresse, la Fondation SNCF s’est également engagée aux côtés de la Croix-Rouge et de son programme spécifique, afin de répondre à l’urgence de leur situation, en particulier dans les Hauts-de-France à proximité du camp de Dunkerque.

En savoir plus sur Kodiko

En savoir plus sur Terre 2 Cultures

En savoir plus sur Tous tes possibles

En savoir plus sur la Croix Rouge

En savoir plus sur The Human Safety Net