La SNCF s’engage contre les violences faites aux femmes

Notre Groupe est engagé de manière très concrète dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Tour d’horizon des dispositifs mis en place.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 5 min.

En Europe, entre 12% et 15% des femmes sont, quotidiennement, victimes de violences aussi bien morales que physiques. Il s’agit de l’une des violations les plus répandues des droits de la personne à travers le monde.

En 2020, les différents confinements ont entraîné une importante hausse des signalements pour des violences subies par les femmes à leur domicile, et des harcèlements et agressions subies dans l’espace public. 

Afin de combattre les violences sexistes et sexuelles, le groupe SNCF, qui emploie 260 000 salariés dans le monde, a mis en place divers dispositifs de lutte et de prévention.  

  • 200 000 victimes par an de violences commises par leur conjoint en France

  • 90

    femmes ont péri sous les coups de leur conjoint en 2020

Les femmes victimes de violence doivent pouvoir trouver de l’aide dans l’entreprise. La SNCF agit avec son réseau de professionnels de l’action sociale et du soutien psychologique sur tout le territoire, un espace de libre expression au sein de SNCF Mixité et une équipe logement capable de proposer en urgence des solutions d’hébergement adaptées.

Jean-Pierre Farandou, Président-directeur général de la SNCF

L’Action sociale SNCF

L’Action sociale SNCF est un service interne rattaché à notre structure Optim’ Services. Sa mission est d’accompagner et de soutenir nos salariés en difficulté, et de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie au travail. À ce titre, les violences faites aux femmes entrent dans son champ d’action.

En atteste la journée, organisée en 2019, autour de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail et dans la sphère familiale. Un événement qui a permis la sensibilisation de plus de 1 000 managers et acteurs RH ainsi que le déploiement de nouveaux outils de prévention.

En savoir plus sur cette journée de mobilisation

En s’appuyant sur son réseau national de correspondants, l’Action sociale peut aider à identifier ce type de violences et, le cas échéant, intervenir dans la recherche ou le financement temporaire d’un hébergement d’urgence.

Notre service met également à disposition des salariés de la SNCF, victimes de violences conjugales ou intrafamiliales :

  • un numéro vert gratuit et accessible 24h/24 et 7j/7
  • un pôle de soutien constitué de psychologues cliniciens, soumis au secret professionnel

Ses engagements

À l’attention des salariés, l’Action sociale SNCF s’engage à :

  • afficher et diffuser les coordonnées de tous les appuis internes existants
  • afficher et diffuser les numéros de téléphones des associations spécialisées dans l’assistance aux personnes victimes de violences conjugales et familiales
  • sensibiliser les managers grâce aux différents outils (fiches pratiques et formations en ligne)
  • prioriser les demandes d’accès au logement via l’agence logement
  • proposer un cursus de formation continue sur la prise en charge des violences intrafamiliales  

SNCF Mixité

Œuvrant en faveur de la mixité au sein du Groupe depuis 2012, notre réseau d’entreprise, SNCF Mixité, compte plus de 8000 membres.

Sur la question des violences sexistes et intrafamiliales, cette organisation met à disposition des victimes mais aussi des collègues témoins - managers à qui l’on s’est confié ou agresseurs qui veulent s’en sortir - son réseau d’ambassadrices et ambassadeurs. Outre un premier soutien, ces derniers peuvent les orienter vers les bons interlocuteurs.

Parce qu’il se fait fort de sensibiliser aux inégalités de genre, et est un espace d’expression privilégié, le réseau SNCF Mixité contribue également à une prise de conscience des violences subies.

Notre participation au réseau « Une femme sur trois »

À l’instar d’autres grands groupes français, la SNCF a signé, en 2018 et via son Pôle Qualité de vie et Diversité, la charte d’engagement du réseau « Une femme sur trois », qui s’inscrit dans l’initiative européenne CEASE.

En savoir plus sur le projet CEASE

« Une femme sur trois » est le premier réseau européen d’entreprises engagées contre les violences conjugales avec le soutien de la Commission européenne. Cet intitulé fait référence à la statistique suivante : un tiers des femmes a été victime de violences physiques et/ou sexuelles au moins une fois dans leur vie.

Ce réseau entend non seulement sensibiliser les employeurs mais également leur donner des outils pour lutter contre ce type de violences et leur impact sur le travail. Cette démarche collective a permis la création du guide à destination des salariés « prévenir l'impact des violences conjugales ». Une formation e-learning à destination des managers est également en préparation. Son objectif ? Les aider à mieux comprendre les causes et impacts des situations de violences sexistes et sexuelles, et leur faire connaître les principaux acteurs et dispositifs d’aide.

L’Agence logement SNCF

Les violences constituent le 1er critère de priorisation pour l’accès au logement accompagné par l’entreprise.
En collaboration étroite avec plusieurs acteurs du secteur, dont ICF Habitat et l’association Parme, l’Agence logement SNCF a mis en place un dispositif d’hébergement d’urgence pour les salariées de l’entreprise victimes de violence.
Lors des différents confinements de l'année 2020, elle a ainsi pu apporter très rapidement des réponses adaptées, soit en résidence meublée soit en appartement familial, à toutes les demandes qui lui ont été adressées.

ICF Habitat et l’Union Sociale pour l’Habitat

ICF Habitat, filiale du groupe SNCF, est propriétaire de plusieurs résidences gérées par le milieu associatif qui peuvent offrir des hébergements de transition à des femmes en difficulté. À titre d’exemple, l’opérateur a ainsi ouvert, à Nantes, une petite structure gérée par l’association nantaise G-Xiste, et destinée à recueillir des femmes sans domicile fixe, souvent victimes de violence et souffrant d'addictions.

En savoir plus sur cette opération

ICF Habitat fait également partie de l'Union Sociale pour l'Habitat qui a pris « dix engagements pour faire avancer la cause du logement des femmes victimes de violences conjugales ».
Cette action repose sur 3 axes forts :

  • la mise à disposition d’une offre de logements accompagnés
  • la formation des professionnels sur les violences conjugales
  • le renforcement de l’accompagnement professionnel des acteurs

La Fondation SNCF

Au printemps 2020, notre fondation a apporté, via une aide financière de 100 000 euros, son soutien à la Fondation des Femmes qui agit contre les violences sexistes, en nette recrudescence durant les périodes de confinement.

En savoir plus ce soutien

Violences femmes infos : 3919

Géré par la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF), le 3919 est une ligne téléphonique dédiée à la prise en compte et l’accompagnement des victimes de violences conjugales.

Destinée aux femmes, à leur entourage mais aussi aux professionnels, cette ligne téléphonique anonyme et gratuite garantit à tous ceux qui en ont besoin une écoute, une information et une orientation vers des dispositifs locaux de prise en charge. Ce service prend en compte toutes les violences : conjugales, sexuelles, professionnelles, mariages forcés, mutilations sexuelles...

Le numéro est ouvert de 9h à 21h du lundi au vendredi et les week-ends et jours fériés (appel anonyme et gratuit).

En savoir plus