Publié le

Rallye Aïcha des Gazelles : défi relevé pour l’équipe SNCF 2018

L’équipage SNCF 2018, formé par Gaëlle Gallimard et Emmanuelle Honoré, relève avec brio le défi du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc.

Une aventure humaine couronnée de succès

Le 30 mars dernier, après 9 jours de courses riches en rebondissements, Gaëlle Gallimard et Emmanuelle Honoré, surnommées « les Zelles du Rallye », décrochent la 18e place au classement général et la 6e place au challenge « 1re participation » du 28e Rallye Aïcha des Gazelles.

Les coéquipières se sont rencontrées il y a peu, à l’occasion des épreuves de sélection organisées par SNCF. Gaëlle Gallimard est dirigeante de proximité au sein de l’établissement infra circulation de Paris-Sud Est de SNCF Réseau à Auxerre et Emmanuelle Honoré est chargée de projets environnement et développement durable à la Direction territoriale SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté à Dijon.

En savoir plus sur l’équipage SNCF « Les Zelles du Rallye »

Le Rallye Aïcha des Gazelles

Le Rallye Aïcha des Gazelles est le seul raid hors-piste 100% féminin. En plein désert marocain, sans GPS mais uniquement armées d’une boussole, les équipes doivent remporter chaque jour une étape, en un minimum de kilomètres et en passant par des balises imposées, les « check points ». Lancée à Nice le 16 mars 2018, la 28e édition s’est achevée le 31 mars à Essaouira après 9 jours de courses en 6 étapes, dont 2 étapes « marathon » (2 jours de suite sans ravitaillement carburant ni bivouac) et plusieurs journées de préparation.

En savoir plus sur le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc

Une course d’orientation et de stratégie

En alternant le pilotage et la navigation entre chaque « check-point », les Gazelles SNCF 2018 ont réalisé un beau parcours. Aux petits soins pour Gamma, leur 4X4 paré à toutes les épreuves, elles n’ont eu aucun souci mécanique.

Une erreur de calcul sur l’étape 2 les a néanmoins conduites à faire un détour, et donc des kilomètres supplémentaires. Mais elles se sont rattrapées dans les étapes de dunes en choisissant le parcours le plus difficile.

De la détermination et le sens du partage

Le Rallye des Gazelles entend promouvoir la tolérance, le partage et la persévérance. Gaëlle et Emmanuelle en ont fait plusieurs fois l’expérience : en passant plus de 3 heures, pelle à la main, pour sortir d’un trou où elles s’étaient ensablées, par exemple, ou en aidant à leur tour les autres équipages. De beaux moments d’échanges ont eu lieu également lors de soirées à la belle étoile.

Mot à mot

« C’est difficile, parfois éprouvant, il faut de la résistance et se recentrer pour faire face à l’adversité. Toujours aller à l’essentiel pour rester dans la course, garder le sourire et l’esprit solidaire. Mais que de bonheur éprouvé après avoir débusqué un « check-point » ou s’être sorties d’une mauvaise passe ! Sans parler de toutes les rencontres, toujours uniques, avec des femmes exceptionnelles… »

Gaëlle Gallimard et Emmanuelle Honoré, équipage 167 du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc 2018.

Un final victorieux et festif

Dès la plage d’Essaouira, la délégation SNCF attendait les championnes pour les féliciter dans une fanfare de klaxons. L’ambiance était aussi survoltée pour la remise des prix et lors la soirée de clôture qui s’est déroulée dans un décor océanique, en présence de 1 200 participants.

  • Une aventure humaine

  • Les dunes du désert marocain

  • Une course folle en émotion

  • Le bivouac en plein désert

  • Christelle, concourante SNCF

1/5