Arts et scènes, un engagement multiple

Photographie, street art, peinture, théâtre et opéra : notre engagement pour faire rayonner les arts se traduit par des actions sur tout le territoire.

Notre engagement

Créer des ponts entre les territoires et les populations est au cœur de notre mission. Parce qu’il permet de dépasser les frontières géographiques, le train est un moyen privilégié de faire tomber les barrières sociales.

S’engager pour l’égalité et la mixité, c’est aussi démocratiser la culture en facilitant son accès sur tout le territoire. C’est le cœur de notre action.

Dans les gares, à bord des trains, nous nous efforçons ainsi de créer un terreau favorable au rayonnement de la culture populaire : faciliter l'accès au théâtre, organiser des auditions dans toute la France afin de lutter contre les discriminations, relayer dans nos gares les différentes programmations des festivals de photo...

Découvrez comment SNCF s’engage au service d’une culture populaire et de qualité via des propositions gratuites et ouvertes à tous.

Le train, source d’inspiration inépuisable

Des clichés de voyageurs qui se pressent sur les quais d’une gare, des séparations ou des retrouvailles immortalisées, des photos sur trépied de locomotives à vapeur... L’univers du train peuple notre imaginaire via la photographie, en noir et blanc ou en couleurs. Et la photogénie du monde ferroviaire continue, en effet, d’inspirer les photographes professionnels comme les simples amateurs.

Depuis toujours, nous entretenons une relation forte avec la photographie, que nous soutenons au moyen d’initiatives variées que vous pouvez découvrir ci-dessous.

Les gares, lieux d’exposition

Vous avez certainement déjà remarqué les expositions qui habillent régulièrement nos gares, et peut-être vous êtes-vous même arrêté quelques instants pour admirer l’une de ces photographies. Créées sur mesure par SNCF Gares & Connexions, elles font de notre réseau la plus grande galerie d’expo photo de France. Nous soutenons également, depuis de nombreuses années, des manifestations mettant en avant le 8e art.

  • Exposition « Mobile Immobile » à la gare de Paris-Est 2019

  • Exposition d'Enki Bilal (Printemps des poètes) en gare de Paris-Lyon 2019

  • Exposition des Rencontres photographiques d’Arles en gare d’Avignon TGV, en 2014

  • Exposition « Fiesta des Suds » en gare de Marseille Saint-Charles, en 2014

  • Exposition du festival de La Gacilly à Paris Montparnasse, en 2014

  • Présentation à Paris-Nord de l’exposition « David Bowie Is » à la Philharmonie de Paris, en 2015

  • Exposition du festival ImageSingulières en gare de Sète, en 2015

  • Exposition du festival Photomed en gare de Toulon, en 2014

  • Exposition des collections de la FRAC Alsace en gare de Strasbourg, en 2014

1/9

Notre soutien aux festivals

Les Rencontres Photographiques d’Arles

Nous sommes partenaires des Rencontres Photographiques d’Arles, festival incontournable à l’envergure internationale avec :

  • des mises en valeur de la programmation dans les gares d’Aix, de Marseille Saint-Charles, d’Avignon TGV et de Paris-Gare de Lyon
  • des expositions de photos dédiées organisées par SNCF Immobilier, qui met à disposition et fait découvrir ses emprises ferroviaires. En 2019, une halle SNCF accueille différentes expositions et propose ainsi une première expérience aux voyageurs qui arrivent à la gare d’Arles avant de se rendre aux Rencontres

Le festival de La Gacilly

Nous soutenons chaque année le festival de photo en plein air de La Gacilly, dans le Morbihan, expérience immersive et déambulatoire qui entend faire prendre conscience, par la force de l’image, de la beauté si fragile de notre planète. Nous proposons :

  • des offres spéciales TER pour encourager les festivaliers à se rendre à la manifestation
  • des expositions de photos en lien avec la programmation dans les gares de Rennes, Nantes, Vannes, St Malo et Paris-Montparnasse

100 expos organisées chaque année dans nos gares

Les concours photo pour amateurs

Outre notre soutien aux professionnels, nous encourageons également les photographes amateurs. Ainsi, chaque année, nous organisons, avec la start-up wipplay.com, un concours photo pour inciter les voyageurs à réenchanter leur regard lorsqu’ils prennent le train ou se rendent dans nos gares sur tout le territoire.

Le principe ? Un thème dont les photographes en herbe doivent s’inspirer pour capturer des moments lors de leurs voyages ou prendre des clichés de voyageurs : « Chasseurs de trésors », « Le jeu des 7 familles », « Émotions passagères », etc. Les photos gagnantes sont ensuite exposées en gare. Cette année, elles seront exposées à Arles.

Carte blanche aux professionnels

Nous invitons régulièrement les photographes avec lesquels nous travaillons à nous donner, de manière entièrement libre, leur vision de la mobilité et du voyage. En 2015, cinq photographes ont ainsi capturé des scènes de retrouvailles en parallèle du concours « French Kiss » et une trentaine de leurs clichés ont été exposés à la galerie Polka, à Paris. 

Le graffiti à l’honneur

Le graffiti est lié, depuis sa naissance aux États-Unis, au monde ferroviaire : à l’époque, les graffeurs de Philadelphie et de New York se mesuraient en repeignant à la bombe les rames circulant entre leurs deux villes. En France, cet art a aussi éclos en grande partie sur les trains, terrain de jeu favori des street artists.

Nous proposons régulièrement à des graffeurs de renommée internationale de donner libre cours à leur inspiration en leur offrant des espaces d’expression dédiés.

Voici un tour d’horizon de nos initiatives pour faire rayonner le street art.

En gare

De nombreuses performances sont régulièrement organisées dans l’enceinte de nos gares  :

  • les graffeurs JonOne, Sozyone, Seak et Zedz ont décoré le Thalys de la ligne Paris-Bruxelles en gare de Paris-Nord, en 2009
  • l’artiste français Nowart a réalisé sur les palissades du kiosque Thalys une grande fresque en hommage à Vincent Van Gogh en gare de Paris-Nord, en 2015
  • dix graffeurs ont repeint un train de fret en gare d’Austerlitz, en 2016
  • des artistes de Vienne, Berlin et Paris ont peint sur les containers d’un train de fret, baptisé le Train de Noé, des espèces menacées par le changement climatique, en 2018

Hors des gares

Le street art figure par ailleurs au cœur des nombreux sites artistiques temporaires, dont le but est de revisiter des espaces du patrimoine de SNCF Immobilier. Plus d’un million de personnes ont pu ainsi admirer des œuvres de street artists dans différents lieux :

  • à la Tour Paris 13, qui a réuni 108 artistes en 2013, dans le 13e arrondissement à Paris
  • à la gare Rosa Parks, qui abrite une fresque réalisée par cinq artistes, dans le 18e arrondissement à Paris
  • sur le parvis du musée des Abattoirs, où a été exposé un wagon peint par le célèbre graffeur Futura 2000 et sur un mur SNCF, où a été réalisée par quatre artistes une fresque lors du festival Rose Béton, à Toulouse
  • à l’Aérosol, temple éphémère parisien du street art, qui a fermé ses portes en octobre 2018 après deux ans d’existence

L’urbanisme transitoire par SNCF Immobilier

Le but de cette démarche est de faire vivre de manière éphémère, et dans l'attente de leur reconversion, certaines emprises SNCF inutilisées. Les projets de sites artistiques temporaires sont étroitement liés à l’identité, l’histoire, la géographie et le potentiel du site occupé. Ils ont une forte dimension d’insertion dans un souci de dialogue avec le territoire, les voisins et les logiques urbaines.

Outre les nombreux sites artistiques existant en région parisienne, nous avons organisé, ces dernières années, un projet pluridisciplinaire dans l’ancien site de Saint-Sever à Rouen, un parcours culturel à la gare d’Elbeuf en Normandie, ou encore une projection dans le quartier Belcier à côté de la gare de Bordeaux.

Des expos en gare

La culture a toute sa place dans nos gares, lieux de vie et pas seulement de passage au cœur des villes. La Fondation SNCF et SNCF Gares & Connexions s’associent régulièrement avec des musées et des festivals pour exposer des œuvres originales ou des reproductions qui bénéficient d’une scénographie adaptée à l’espace de la gare. Le but ? Donner envie aux voyageurs de découvrir les expositions de ces musées et festivals.

En 2017, quatre œuvres de l'exposition Viaticum ont ainsi été installées en gare de Nancy et Metz. En face de la gare de Perpignan, c’est une statue monumentale de Salvador Dali qui a été placée sur une chaise géante.  

En 2018, le hall de la gare de Paris Saint-Lazare a accueilli « Carmen »,  une sculpture monumentale réalisée par l’artiste Nathalie Camoin-Chanet en partenariat avec « Sculptures en l’île », l’exposition organisée chaque année à Andrésy, dans les Yvelines. 

Des animations à bord des trains

Pour accompagner les festivals et autres événements culturels, nous organisons également des animations dans nos trains afin d'offrir à nos voyageurs un avant-goût des spectacles et expositions organisés en région et leur donner envie de s’y rendre.

À l’occasion de l’exposition Picasso au Musée Fabre à Montpellier en 2018, dix trains Intercités circulant entre Bordeaux, Montpellier et Marseille ont été habillés aux couleurs de l’événement et, une fois par semaine, une animatrice du musée était présente à bord pour le présenter aux voyageurs.

Pour inciter les Franciliens à découvrir le patrimoine culturel de leur région, nous avons entièrement habillé un RER C aux couleurs du Château de Versailles. Ce voyage immersif permet aux voyageurs de se fondre dans les décors de la galerie des Glaces ou du Belvédère du Petit Trianon.

Des programmes pour susciter des vocations

La Fondation SNCF a lancé de nombreuses initiatives destinées à sensibiliser les plus jeunes à l’art et encourager les vocations des étudiants : 

  • le programme Art en Immersion à l’Atelier des Lumières, dans le 11e à Paris, propose aux enfants de 6 à 10 ans des ateliers pédagogiques et créatifs
  • la classe préparatoire publique et gratuite Via Ferrata forme des étudiants franciliens issus de milieux défavorisés et talentueux aux concours d’entrée aux grandes écoles d’art

Un soutien indéfectible de la Fondation SNCF

Depuis 20 ans, la Fondation SNCF soutient des associations engagées dans le domaine de la culture pour la rendre accessible, encourager la pratique d’une discipline et soutenir la création artistique.

Le programme 1er Acte

Initié par le metteur en scène Stanislas Nordey et le Théâtre national de La Colline à Paris, le programme 1er Acte lutte contre la discrimination sur les planches françaises. Sa démarche ? Proposer à des apprentis comédiens, issus de la diversité, des ateliers de formation théâtrale. Depuis 2014, ce sont ainsi 82 jeunes de 18 à 25 ans qui ont été accompagnés dans leur apprentissage du métier d’acteur.

La Fabrique Opéra

Le réseau Fabrique Opéra a pour objectif de permettre à de nouveaux publics de découvrir l’art lyrique en créant des opéras « coopératifs ». Il fédère des lycées techniques, des amateurs et des professionnels qui, ensemble, conçoivent et réalisent un opéra au cours d’une aventure humaine de six mois.

Le Festival d’Avignon

Fidèle partenaire du Festival d’Avignon, la Fondation SNCF soutient, pendant la durée de l’événement, une épopée théâtrale au jardin Ceccano. L’objectif de ces créations ? Célébrer l’art et le vivre ensemble en réunissant des comédiens professionnels et amateurs autour de textes littéraires et poétiques. Les thèmes se renouvellent chaque année. En 2018, les citoyens et artistes étaient ainsi invités à explorer ensemble la question du genre.

Le Plus Petit Cirque du Monde 

Créé en 1992, le Plus Petit Cirque du Monde s’est donné pour vocation d’établir des liens entre pratiques culturelles et artistiques et réalités territoriales et humaines dans les quartiers prioritaires. Situé au départ à Bagneux, en Île-de-France, cette école de cirque pour amateurs et professionnels brasse désormais les talents dans une trentaine de villes, y compris Outre-mer.

Vidéo : David Bobée - Festival d’Avignon 2018

La danse contemporaine au Manège de Chaillot

Pour célébrer les valeurs du collectif, de la performance et de la précision, SNCF Réseau soutient le Manège de Chaillot aux côtés de huit autres grandes entreprises. Ce fonds de dotation créé en 2013 est destiné à épauler les missions de création et de production du Théâtre National de Chaillot, notamment dans le champ chorégraphique. C’est la première fois en France qu’un théâtre dispose de son propre outil de mécénat.

En 2016, le Manège de Chaillot a reçu la distinction de Grand Mécène de la Culture pour sa contribution éminente au rayonnement culturel de la France.