Crédit photo en-tête de page : David Paquin

Cet automne, les plus belles expos photo sont dans nos gares

À Paris, Rennes, Amiens, Poitiers, et dans d’autres gares françaises, des expos en partenariat avec des festivals et des musées vous attendent cet automne. Suivez le guide.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 5 min.

Cet automne, SNCF Gares & Connexions expose dans les gares des œuvres photographiques, des extraits de bande-dessinée ou des reproductions de tableaux en partenariat avec de nombreuses institutions culturelles, des festivals photos ou encore des musées.

Voici un échantillon de ce que vous pouvez apercevoir lors de vos déplacements.

plus de 100 expos gratuites organisées chaque année dans nos gares

« Les Photaumnales », à Clermont de l’Oise et Amiens

Du 10 septembre au 3 janvier 2021, découvrez l'expo « Lycéen, t'es qui » ? en gare d’Amiens à l'occasion de la 17ème édition des Photaumnales, mais aussi, en gare de Clermont-de-l’Oise, une sélection de la programmation de ce festival. Les artistes invités ont travaillé sur la notion de flux, ainsi que sur la représentation de la jeunesse contemporaine. Des thématiques en résonance avec les enjeux des gares en France, au cœur des flux et des échanges.

En savoir plus sur les Photaumnales

« Coloc of Duty », à Paris

Rendez-vous à Paris Gare de Lyon pour admirer des planches de « Coloc of Duty – Génération Greta », BD qui s’adresse au 12-25 ans réalisée par Jul avec l’Agence française de développement (AFD). Cette exposition a été montée en collaboration avec le Festival international de BD d’Angoulême, que nous accompagnons chaque année. Des extraits de cet album, qui reprend les 17 « Objectifs de développement durable » définis en 2015 par les 193 pays membres de l’ONU, sont affichés jusqu’au 15 novembre.

« Je me souviens », à Rennes

Cette exposition, en gare de Rennes du 15 septembre au 31 octobre, fait la part belle aux relations entre les générations ; le photographe Érik Deroost a en effet immortalisé des échanges empreints d’émotion entre des personnes âgées et des enfants en crèche pour ce projet porté conjointement par les associations du Pôle Saint-Hélier et Au bout du plongeoir. Il est soutenu par le ministère de la Culture, l’Agence régionale de santé Bretagne et la ville de Rennes.

« L’archéologie à grande vitesse », à Poitiers

La gare de Poitiers met à l’honneur, jusqu'au 6 décembre, les fossiles et des objets mis au jour au cours des fouilles réalisées sur le tracé de la ligne à grande vitesse entre Tours et Bordeaux. Une exposition en écho à celle du Musée Sainte-Croix de Poitiers sur ces recherches archéologiques.

En savoir plus sur le Musée Sainte-Croix de Poitiers

« French Doctors, une aventure humanitaire », à Metz

En partenariat avec la Cité musicale-Metz, cette exposition vous attend jusqu’au 15 novembre, en gare ou à la salle de l’Arsenal. Découvrez les travaux de José Nicolas, photoreporter qui a suivi sur le terrain les femmes et les hommes de Médecins sans frontières, lors des nombreux conflits au cours desquels l’organisation est intervenue.

« L’oeil urbain », à Corbeil-Essonnes

Jusqu’au 30 novembre, les murs de la gare vous invitent à un voyage en Afrique subsaharienne grâce aux clichés d’artistes variés, parallèlement au festival L’œil Urbain. Vous pouvez notamment y voir les œuvres de l'artiste Guillaume Zuili, lauréat de la 7e résidence photographique proposée par le festival, qui a choisi de poser son regard sur les architectures monumentales de Corbeil-Essonnes.

En savoir plus sur L’oeil urbain

« L’âge d’or de la peinture danoise », à Paris

Retrouvez jusqu’au 30 novembre, dans la salle des fresques de Paris Gare de Lyon, une sélection de photos tirées de l’exposition du Petit Palais organisée en collaboration avec le Statens Museum for Kunst (SMK) de Copenhague et le Nationalmuseum de Stockholm. À travers plus de 200 œuvres d’artistes phares de cette période, cet événement vous transporte dans le Danemark du XIXe siècle.

En savoir plus sur l’exposition « L’âge d’or de la peinture danoise »

« Festival du Regard », à Paris

Plongez dans les abysses à Paris Saint Lazare ! En écho au Festival du Regard 2020, à Cergy Pontoise, une sélection de photographies en noir et blanc de l’océanologue Anita Conti vous est présentée jusqu’au 29 novembre. La thématique ? Les voyages extraordinaires.

En savoir plus sur le Festival du Regard

« Moteur ! », à Paris

Créée sur mesure pour la gare de Paris-Nord, cette exposition met en avant les lauréats du concours vidéo « Moteur ! », présidé par Grand Corps Malade et parrainé par le Festival de Cannes.

Les récits en vidéo des gagnants ont été mis en images par l’illustrateur Matthieu Persan sous forme d’affiches de cinéma, avec la complicité du slameur. Pour les apercevoir, rendez-vous jusqu’au 15 novembre dans le hall Transilien, et en format XXL sur la verrière extérieure.

« Makay, un refuge en terre malgache », à Lyon

En gare de Lyon Perrache, vous pouvez apercevoir des extraits de l'exposition « Makay, un refuge en terre Malgache », sur ce massif montagneux spectaculaire de l’île de Madagascar, organisée jusqu’au 22 août 2021 au Musée des Confluences.

En savoir plus sur l’exposition

« Planche(s) contact », à Paris

Les gares de Paris Saint-Lazare et Deauville proposent jusqu’au 15 décembre une sélection des photographies à retrouver dans toute la ville. Cet événement s’inscrit dans le cadre de la 11e édition du Festival de photographie de Deauville « Planche(s) Contact ».

En savoir plus sur « Planche(s) Contact »

« Carte Blanche étudiants 2020 », à Paris

En partenariat avec le festival Paris Photo et Picto Foundation, nous vous présentons jusqu’au 15 décembre l’exposition « Carte Blanche étudiants 2020 », à Paris Gare du Nord. En exclusivité, les travaux des 5 gagnants de l’appel à projets lancé auprès des étudiants des 200 écoles de photographies et d’arts visuels d’Europe.

« Odyssées », à Paris

Si vous passez par la gare de Paris Lyon, impossible de manquer l’expo photo « Odyssées » installée sur le parvis. Ce travail sur l’exil a été réalisé par la photographe Aglaé Bory dans le cadre d’une résidence au Havre en partenariat avec le festival Le Goût des Autres  Récompensée par le prix Photo Sociale du réseau Caritas, cette série est affichée jusqu’au 15 décembre.

« Rives et rivages, sous l’œil des satellites », à Marseille

Sur le parvis de la gare de Marseille Saint-Charles, cette fois, vous accueillent des clichés étonnants tirés d’images satellites des rivages français, produites par le Centre national d’étude spatiales (Cnes). Le but de cet affichage, pensé comme un pendant à l’exposition du Conservatoire du littoral ? Sensibiliser les voyageurs aux enjeux de la préservation de l’environnement, en offrant une vision à la fois très détaillée, et globale de l’évolution des littoraux français.