Prix SNCF du Polar 2020 : « No Direction »

Découvrez « No Direction » d’Emmanuel Moynot, l’une des 6 œuvres en compétition dans la catégorie Bande Dessinée du Prix SNCF du Polar 2020.

No Direction

Auteur : Emmanuel Moynot
Pays : France
Éditeur : Sarbacane

Résumé

En 20 chapitres coup de poing, montés en 8 pages comme des comics, on va croiser tour à tour les destins de la belle Maxine et de ses deux fils, de Bo sa brute épaisse de compagnon, du pasteur Cletus, plus amateur de jeunes filles que de vin de messe, d’un représentant d’aspirateurs qui sillonne les routes en Camaro, d’un motard juché sur une Norton Commando… Et pendant que Jeb et Bess sèment les cadavres sur leur route, Brett Edmund, le shérif adjoint de Sugar Grove, mène l’enquête, en essayant de ne pas entraver celle de l’agent spécial Thomson, jolie blonde venue de l’Est…

Emmanuel Moynot

Emmanuel Moynot est né en 1960 et vit à Bordeaux. Après avoir fait ses premières armes dans le fanzine PLG, puis dans Viper, il publie son premier album, « L’enfer du jour », chez Glénat en 1983. Six ans plus tard, un album marque un tournant dans sa carrière : « La Pension des deux roses » chez Magic-Strip. Il entame ensuite une belle collaboration avec Dieter pour « Le Temps des bombes », réalise « Qu’elle crève la charogne ! », puis les deux tomes de « Nord-Sud » chez Dargaud. 

Pour Casterman, il signe ensuite « Bonne fête maman ! », « Pendant que tu dors, mon amour  » et « À quoi tu penses ? », avant de reprendre en 2005 la série Nestor Burma que lui confie Tardi. En 2013, il adapte « L’Homme qui assassinait sa vie » de Jean Vautrin.