Crédit photo en-tête de page : Yann Audic / SNCF

Prix SNCF du Polar : votre palmarès 2020

Découvrez les gagnants de l’édition 2020 du Prix SNCF du Polar. Quel roman, quelle bande dessinée et quel court métrage ont remporté vos suffrages ? 

Publié le | Mis à jour le

Une édition spéciale anniversaire

Cette année, pour fêter les 20 ans de cette aventure humaine et culturelle, nous vous avons proposé une sélection un peu particulière : 7 livres de poche, 6 nouvelles BD mais aussi 8 courts métrages, dont la spécificité est d’avoir déjà concouru et gagné le prix au cours des années précédentes. 

Et vous avez encore été des milliers à voter pour élire votre œuvre préférée, qu’elle soit littéraire, graphique ou audiovisuelle. 

Découvrez en vidéo les trois gagnants de cette édition très spéciale. 

Vidéo : Le Palmarès du 20e Prix SNCF du Polar

Lauréat 2020, catégorie Roman

« L’été circulaire », de Marion Brunet, Le Livre de Poche

L’histoire

Le Sud de Marion Brunet n’est pas celui des vacanciers qui se dorent au soleil de Provence. Plutôt des familles modestes, de jeunes parents déjà fatigués et des adolescentes qui voudraient vivre autre chose et ailleurs. Mais la liberté n’existe que dans les chansons qui passent en boucle à la fête foraine du coin et les ados sont des proies faciles. Un roman noir bouleversant, puissant.

L’autrice

Après des études de lettres, Marion Brunet a travaillé comme éducatrice spécialisée dans différents secteurs, notamment en psychiatrie. Actuellement, elle est lectrice pour diverses maisons d’édition et anime des rencontres littéraires auprès des scolaires. Elle est également auteure de romans « young adult », dont « Dans le désordre » sorti en 2016 aux éditions Sarbacane.

Lauréat 2020, catégorie Bande dessinée

« Dans la tête de Sherlock Holmes», de Cyril Liéron et Benoît Dahan, Ankama

L’histoire

En pleine nuit, dans les rues de Londres, un homme court simplement vêtu, hagard et blessé au bras. Il est interpellé par la police. Plus tard, dans la matinée, le détective Sherlock Holmes fuit son ennui avec quelques pincées de drogue. Son ami Watson lui rend visite et tente de le sortir de sa léthargie habituelle en lui apportant les nouvelles du Times. Fort opportunément, Mme Hudson annonce alors une visite : un patient pour le docteur Watson escorté par un agent de police. Il s’agit du docteur Herbert Fowler, un confrère qui demande à être soigné de toute urgence. Symptômes ? Un gigantesque trou de mémoire et une clavicule cassée. Il n’en faut pas plus à Holmes pour trouver le cas du docteur tout à fait atypique, et déjà son cerveau se met en branle...

Les auteurs

Cyril Liéron, coloriste depuis 1995, a travaillé notamment sur « Percevan », « L'Arcantane Noire », « Le Maître des Étoiles », « Barbe Rouge » , « Red label Voodoo », « Cotton Kid », « Coyotte Noir », « Le bras de Fer » et « La maison piège ».

Benoît Dahan, scénariste, dessinateur et coloriste, s’est beaucoup consacré à l’illustration de presse (Le Monde, Libération, Le Point, Science et vie junior...) et aux livres jeunesse.

Lauréat 2020, catégorie Court métrage

« Troc mort », de Martin Darondeau, produit par La Voie Lactée, Slumdog Production et Les Films du Duc

L’histoire

À l’issue d’un braquage, deux croque-morts sont dépossédés du cercueil et du corps dont ils ont la charge et récupèrent en lieu et place le butin des malfaiteurs. Cette brochette de bras cassés va devoir organiser un échange.

Le réalisateur

Né en 1990, Martin Darondeau est à la fois auteur, metteur en scène et comédien. Il a étudié la réalisation à l’école de cinéma ESRA et a pris des cours de théâtre au cours Simon ainsi qu’à l’Acting International de Paris. En 2015, son programme court « Mash Up » est diffusé en clair sur Canal+ et depuis la rentrée 2017, il écrit et co-anime la pastille humoristique « Canalbis », toujours sur la même chaîne. En parallèle, il poursuit sa carrière de comédien, notamment au théâtre avec « Le Carton », puis « Alimentation Générale ». En 2017, il achève son premier court-métrage de cinéma en tant que réalisateur, « Troc Mort ».

Vingt ans après…

Premier prix du public en France, le Prix SNCF du Polar fête ses 20 ans cette année. Saviez-vous que cet événement a été créé à l’initiative de cheminots ? Férus de polar, ceux-ci s’étaient mis en tête de partager leur passion. À l’époque, le polar, aujourd’hui plébiscité par les Français, était encore considéré comme un sous-genre. 

D’année en année, le Prix SNCF du Polar a gagné en ampleur, épaulé par un jury d’experts venus du monde de l’édition et du journalisme. C’est en 2012 qu’il s’élargit à la bande dessinée et au court métrage, avec, pour chaque catégorie, un comité de professionnels. Et toujours la même ambition : faire connaître au grand public des œuvres marquantes. 

Vidéo : Les 20 ans du Prix SNCF du Polar