Crédit photo en-tête de page : JC Milhet / Fret SNCF

Vente d’Akiem en vue

Le groupe SNCF va céder sa filiale Akiem, détenue à 50% par la société allemande de gestion d’actifs DWS, à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).

Accédez au communiqué de presse

Publié le | Mis à jour le

Lecture 2 min.

À l’issue d’un processus d’enchères concurrentiel, l’entrée en négociations exclusives avec la CDPQ pour la cession éventuelle d’Akiem a été validée par les actionnaires du groupe.

Avec un chiffre d’affaires de près de 220 millions d’euros et une flotte de plus de 600 locomotives et 46 trains de passagers, le groupe Akiem est un leader des services de location et de maintenance de locomotives en Europe.

Ce projet de cession d’Akiem s’inscrit pleinement dans la stratégie du Groupe SNCF : devenir un leader mondial de la mobilité durable des voyageurs et des marchandises, avec un cœur de métier ferroviaire et deux actifs stratégiques, GEODIS et KEOLIS. Cette opération permettrait, une fois les accords définitifs conclus, de participer au financement de nos activités cœur et des relais de croissance du Groupe, tout en accélérant son désendettement. Il s’agirait aussi d’adosser Akiem à un partenaire de long terme, à même d’assurer la pérennité de l’activité de cette société qui demeurerait un partenaire commercial de SNCF.

Laurent Trevisani, Directeur général délégué Stratégie et Finances du groupe SNCF

Le saviez-vous ?

  • La CDPQ est coactionnaire de Keolis et d’Eurostar. Elle est aussi le premier actionnaire d'Alstom.
  • DWS, filiale de la Deutsche Bank, a 833 milliards d’euros d’actifs sous gestion au 30 juin 2022.
  • Akiem a un EBITDA de l’ordre de 150 millions d’euros (en 2021), compte environ 250 employés, 7 bureaux internationaux, et offre une expertise locale à plus de 80 clients issus de 21 pays. Le groupe est en outre doté de la plus grande flotte du continent, dont 75 % est électrique, une proportion appelée à croître au cours des prochaines années.