Bien que présent depuis 80 ans dans la vie des Français, SNCF est aujourd’hui un groupe en pleine mutation. Ses engagements forts en faveur du ferroviaire et des mobilités durables du futur en font un acteur incontournable de la transition écologique de demain.

Téléchargez la présentation du Groupe

Mis à jour le

Ce qu'il faut retenir

  • La réforme ferroviaire de 2018 implique des changements majeurs pour SNCF (gouvernance, ouverture à la concurrence, reprise de dette, fin du statut de cheminot).
  • La nouvelle organisation du groupe renforce le rôle de pilotage de SNCF SA qui agit en qualité de maison mère vis-à-vis des principales filiales du groupe.
  • Le groupe maintient de fortes ambitions de développement, tant à l'étranger (1/3 du CA aujourd'hui) qu'en France un renforcement de toutes les formes de mobilités durables.

Une réforme à forts impacts

Définitivement adoptée par le Sénat le jeudi 14 juin 2018, la réforme ferroviaire est entrée en vigueur le 1er janvier 2020. Cette réforme vise tout d’abord à consolider l’ensemble des activités du groupe SNCF en une seule entité intégrée, comme cela est le cas en Allemagne avec Deutsche Bahn, ou en Italie avec Ferrovie dello Stato Italiane.

En plus de cela, la réforme conduit à quatre transformations majeures pour le Groupe.

Une nouvelle gouvernance :

  • via la création d’un groupe totalement intégré ;
  • via la transformation des anciennes activités SNCF en SA à capitaux publics détenus par l'État ;
  • via l’intégration de l’activité Gares & Voyageurs dans le périmètre de SNCF Réseau SA.

Un développement de l’activité :

  • via l’ouverture à la concurrence des activités voyageurs ;
  • via une modération tarifaire des péages pour les activités grande vitesse et fret.

Une structure financière assainie :

  • via la reprise par l’État de 35 milliards d’euros de dettes ;
  • via le renforcement des efforts de productivité du Groupe ;
  • via un renforcement par décrêt de la règle d'or (ratio abaissé à 6x, périmètre élargi pour inclure tous les CAPEX de SNCF Réseau SA).

Une transformation sociale :

  • via la fin du statut de cheminot pour les nouveaux employés à compter du 1er janvier 2020 ;
  • via la construction d’un nouveau pacte social entre l’employeur et ses employés.

Ordonnance n°2019-552 Groupe SNCF

Information réglementée

Publié le 03 juin 2019 à 08h21

Décrêt n° 2019-1589 du 31 décembre 2019 approuvant les statuts de la société SNCF SA

Information réglementée

Publié le 31 décembre 2019 à 08h15

Crédits photo : © Matthieu Raffard

La nouvelle organisation du Groupe

La réforme ferroviaire induit une nouvelle organisation du groupe qui passe par : un renforcement du rôle de contrôle et de support de SNCF SA, une transformation en SA des 3 ex EPIC SNCF et de Gares & Connexions (avec capital 100% détenu par l'Etat), un regroupement des activités voyageurs en France et aux frontières dans l'activités SNCF Voyageurs.

La nouvelle organisation du Groupe

Cette infographie est une représentation graphique de type « organigramme ». De haut en bas, se présentent 4 lignes.

Cela donne, comme suit, sur les différentes lignes :

  • en première ligne, et tout en haut, est écrit « État français » agrémenté du bloc Marianne qui inclut le profil de Marianne imbriqué dans le drapeau français, ainsi que la devise républicaine « Liberté, égalité, fraternité » et les termes « République française »
  • en-dessous, en 2e ligne, est stipulé le texte suivant :
    • sur un fond vert, « 100% actions incessibles »
    • sur un fond blanc, le logo de la SNCF ainsi que le texte « SNCF SA (Holding) »
  • en-dessous, en 3e ligne, sont alignées 5 cases :
    • dans la première case, la plus à gauche, est stipulé le texte suivant de haut en bas :
      • sur un fond vert, « 100% incessibles »
      • sur un fond blanc, le logo de la SNCF ainsi que le texte « RÉSEAU SA gestionnaire du réseau ferroviaire»
    • dans la deuxième case, en allant vers la droite, est stipulé le texte suivant de haut en bas :
      • sur un fond vert, « 100% incessibles »
      • sur un fond blanc, le logo de la SNCF ainsi que le texte « VOYAGEURS SA transport de voyageurs »
    • dans la troisième case, en allant vers la droite, est stipulé le texte suivant de haut en bas :
      • sur un fond vert, « 70% »
      • sur un fond blanc, le logo de Keolis ainsi que le texte « leader mondial du mass transit »
      • sur un fond jaune, le texte « FILIALE »
    • dans la quatrième case, en allant vers la droite, est stipulé le texte suivant de haut en bas :
      • sur un fond vert, « 100% »
      • sur un fond blanc, le logo de Geodis ainsi que le texte « Fret multimodal et fret forwarding »
      • sur un fond jaune, le texte « FILIALE »
    • dans la cinquième case, la dernière sur la droite, est stipulé le texte suivant de haut en bas :
      • sur un fond vert, « 100% »
      • sur un fond blanc, le logo de la SNCF ainsi que le texte « FRET FERROVIAIRE Activités de fret ferroviaire dont SNCF Fret »
  • en-dessous, en 4e ligne, sont alignées 3 cases :
    • dans la première case, la plus à gauche, reliée à la case « RÉSEAU SA gestionnaire du réseau ferroviaire », est stipulé le texte suivant de haut en bas :
      • sur un fond vert, « 100% »
      • sur un fond blanc, le logo de la SNCF ainsi que le texte « GARES & CONNEXIONS SA gestion des gares »
    • dans la deuxième case, en allant vers la droite, reliée à la case  « VOYAGEURS SA transport de voyageurs », est stipulé le texte suivant de haut en bas :
      • sur un fond vert, « 62% »
      • sur un fond blanc, le logo de Thalys
      • sur un fond jaune, le texte « FILIALE »
    • dans la troisième case, la dernière sur la droite, reliée à la case  « VOYAGEURS SA transport de voyageurs », est stipulé le texte suivant de haut en bas :
      • sur un fond vert, « 55% »
      • sur un fond blanc, le logo d’Eurostar
      • sur un fond jaune  le texte « FILIALE »

En bas de l’infographie, est aussi stipulé « Les autres filiales du groupe ne sont pas mentionnées dans cet organigramme ».

SNCF est l’un des leaders mondiaux de la mobilité. Ses activités intègrent toute la chaîne de valeur.

SNCF Réseau SA

Gestionnaire de l’infrastructure : (rails, caténaires, quais, etc.) et des gares (via Gares & Connexions)

  • chiffre d’affaires 2019 : 8 milliards d’euros
  • EBITDA 2019 : 2 milliards d’euros
  • rénove et entretient les 30 000 km du réseau ferré national
  • délivre 20 000 sillons ferroviaires par jour
  • a vendu 440 millions tonnes/km de sillons ferroviaires en 2018
  • rénove et entretien un patrimoine de près de 3 000 gares en France

En savoir plus sur le site de SNCF Réseau

SNCF Voyageurs

Principal opérateur ferroviaire en France (territoire national) ; très présent sur les trajets transfrontaliers via ses filiales Eurostar (Angleterre) et Thalys (Benelux) et via ses marques Lyria (Suisse), Elipsos (Espagne), Alleo (Allemagne), etc. :

  • chiffre d’affaires 2019 : 17 milliards d’euros
  • EBITDA 2019 : 1,6 milliard d’euros
  • transporte 5 millions de passagers par jour via ses activités Transilien et TER
  • a transporté 8,4 millions de passagers dans ses activités internationales

Keolis

Leader mondial de la mobilité de tous les jours. Présent en France et à l’international :

  • chiffre d’affaires 2019 : 6,6 milliards d’euros
  • EBITDA 2019 : 634 millions d’euros
  • transporte 3,3 milliards de passager chaque année
  • gère 21 métros, tramways dans le monde
  • présent dans 16 pays et sur 10 modes de transports

En savoir plus sur le site de Keolis

Geodis

Activités de fret (routier, aérien, etc.) et de logistique :

  • chiffre d’affaires 2019 : 8,2 milliards d’euros
  • EBITDA 2019 : 724 millions d’euros
  • présent directement dans plus de 67 pays
  • couvre indirectement plus de 120 pays

En savoir plus sur le site de Geodis

Fret ferroviaire (TFMM)

Activités de fret ferroviaire :

  • chiffre d’affaires 2019 : 1,7 milliards d’euros
  • EBITDA 2019 : -39 millions d’euros

En savoir plus sur TFMM

En savoir plus sur Fret SNCF

Crédits photo : © Maxime Huriez

Une forte présence à l’international

Aujourd’hui, le Groupe possède une forte dimension internationale avec plus du tiers du chiffre d’affaires réalisé à l’étranger. C’est d’abord le cas au niveau des activités de mass transit (Keolis) et de logistique (Geodis et TFMM), mais aussi au niveau des activités grande vitesse (Eurostar, Thalys, etc.). Le développement à l’international est un axe fort de développement du Groupe qui ambitionne de tendre progressivement vers 50% de l’activité réalisée en dehors de la France.

SNCF dans le monde : un tiers du chiffre d’affaires réalisé à l’étranger

SNCF dans le monde : un tiers du chiffre d’affaires réalisé à l’étranger

.

Crédits photo : © Bruno Clergue / Geodis

Les ambitions du groupe SNCF

Conscient du rôle qui est le sien dans le développement des mobilités durables du transport, le groupe SNCF s’est fixé 6 ambitions dont 5 à l’horizon 2026 et une à l'horizon 2022 (pour le CFL positif).

Les 6 ambitions

Les 6 ambitions

Cette infographie, composée de 6 cases réparties sur 3 lignes, représente les ambitions de la SNCF. Chacune des cases comporte :

  • une illustration du sujet évoqué par un pictogramme
  • un titre
  • un court texte explicatif placé sous le titre
  • un objectif du groupe SNCF placé sous le court texte explicatif

Cela donne, comme suit, sur les différentes lignes :

Tout en haut de l’infographie, sur la première ligne :

  • Une première case intitulée « Développer l’usage du ferroviaire » est illustrée par un pictogramme blanc sur fond violet représentant un train. Pourquoi développer cet usage ? Pour  « développer les transports publics et se préparer à l’ouverture du marché », explique le court texte. Objectif de la SNCF : investir 47 milliards d’euros dans le réseau entre 2017 et 2026.
  • Une deuxième case intitulée « Être les meilleurs sur les fondamentaux » est illustrée par un pictogramme blanc sur fond bleu représentant une horloge. Comment être les meilleurs ? En améliorant  « la ponctualité, la régularité (des trains), l’information voyageurs et (en) investissant dans nos métiers de base », explique le court texte. Objectif de la SNCF : atteindre 90% de ponctualité pour les trains au départ (soit moins de 5 minutes de retard) d’ici 2026.

Sur la deuxième ligne :

  • Une troisième case intitulée « Accroître la satisfaction client » est illustrée par un pictogramme blanc sur fond bordeaux représentant un smiley qui sourit. Comment accroître cette satisfaction ? En « améliorant le taux de satisfaction au niveau de toutes les catégories clients », explique le court texte. Objectif de la SNCF : 84% de satisfaction client en 2026.
  • Une quatrième case intitulée « Accroître la satisfaction et l’engagement des collaborateurs » est illustrée par un pictogramme blanc sur fond turquoise représentant un agent SNCF. Comment accroître la satisfaction et l’engagement des collaborateurs ? En « préparant nos salariés (ceux de la SNCF) à un nouveau pacte social », explique le court texte. Objectif de la SNCF : une augmentation d’un point par an en satisfaction et ou en engagement des employés d’ici 2026.

Sur la troisième et dernière ligne :

  • Une cinquième case intitulée « Être économiquement rigoureux et performant » est illustrée par un pictogramme blanc sur fond rouge représentant une tirelire cochon dans laquelle est inséré un euro. Pourquoi être économiquement rigoureux et performant ? « Pour avoir les ressources financières de nos ambitions », explique le court texte. Objectif de la SNCF : avoir un cash flow libre positif d’ici 2022.
  • Une sixième case intitulée « Être une entreprise citoyenne, moteur de la transition écologique des mobilités » est illustrée par un pictogramme blanc sur fond vert clair représentant une feuille d’arbre. Comment être cette entreprise citoyenne et moteur de la transition écologie ? En « développant le rail, le covoiturage et toutes les formes de mobilités collectives », explique le court texte. Objectif de la SNCF : moins 30% de tonnes de CO2 par voyageur-km d’ici 2026.