Le groupe SNCF apporte des solutions de mobilité durable en France et à l’étranger. Il s’agit de l’un des leaders mondiaux de son activité avec de très forts engagements en faveur de la transition écologique. La mise en place de la réforme ferroviaire et la reprise partielle de la dette (dès 2020) permettent au Groupe de cumuler un développement ambitieux de l’activité avec une structure de capital assainie sur le long terme.

Téléchargez la présentation investisseurs

Mis à jour le

Ce qu'il faut retenir

  • SNCF est l'un des acteurs les mieux notés du secteur du ferroviaire en Europe et dans le monde.
  • Bien qu'impactés par les grèves de fin d'année, les chiffres 2019 traduisent une forte augmentation du chiffre d'affaires et de l'EBITDA.
  • Post réforme, le groupe maintient une très haute qualité de crédit du fait d'une position concurrentielle prédominante, d'une structure financière assainie et d'un lien qui reste très fort avec l'Etat français.

Notations et chiffres clés du Groupe

Les résultats 2019 ont certes été marqués par la grève des transports de la fin d’année (perte de 600 millions d’euros sur la EBITDA), mais aussi par des résultats en augmentation sensible en termes de chiffres d’affaires et d'EBITDA. De surcroît, le Groupe reste très investi dans la rénovation du système ferroviaire au travers d’un niveau de CAPEX historique (10 milliards d’euros). 95% de ces investissements sont dédiés au rail et plus de la moitié sont alloués au réseau. Enfin, plus que jamais le groupe SNCF s’engage en faveur de la transition écologique avec 55% de ses financements réalisés en format Green Bonds et la première émission Green Bond centenaire du marché (maturité 2119).

Notations et chiffres clés du Groupe

L’image représente deux lignes horizontales de blocs carrés alignés avec des inscriptions dans chacun.

Sur la première ligne, trois blocs sont alignés :

  • dans le premier en partant de la gauche, on peut lire « AA- » et, en-dessous « Notation S&P », c’est la notation accordée par la société de notation financière Standard & Poor’s
  • dans le deuxième bloc en partant de la gauche, on peut lire « Aa3 », et, en-dessous, « Notation Moody’s », ce qui correspond à la notation financière accordée par Moody’s
  • dans le troisième bloc en partant de la gauche, on peut lire « A+ », et, en-dessous, « Notation Fitch », soit la notation financière de l’agence Fitch Ratings

Sur la deuxième ligne, quatre blocs sont alignés :

  • dans le premier en partant de la gauche, on peut lire « 35,1 Mds », et, en-dessous, « CA 2019 (⅓ hors de France) » : c’est le montant, en milliards, du chiffre d’affaires en 2019
  • dans le deuxième bloc en partant de la gauche, on peut lire « 5,6 Mds », et, en-dessous, « EBITDA en 2019 » : c’est le montant, en milliards, de l’excédent brut d’exploitation en 2019
  • dans le troisième bloc en partant de la gauche, on peut lire « 5,2 Mds » et, en-dessous, « CAPEX financés par le Groupe en 2019 » : c’est le montant, en milliards, des dépenses d’investissement en 2019
  • dans le quatrième bloc en partant de la gauche, on peut lire « 25,3 Mds », et, en-dessous « Dette nette en 2019 pro forma de la reprise de la dette » : c’est le montant, en milliards, de la dette nette en 2019

Du fait de la réforme ferroviaire, SNCF SA devient l’unique véhicule de financement du Groupe sur les marchés obligataires.

SNCF SA possède un niveau de notation aligné sur celui de l’État (-1 cran chez S&P et Moody’s et -2 crans chez Fitch).

 

Pour en savoir plus sur les notations du Groupe

S&P: Latest Research Update SNCF

Notations financières

Publié le 07 juillet 2020 à 14h42

Moody’s: Latest Credit Opinion SNCF

Notations financières

Publié le 12 juin 2020 à 14h42

Fitch: Latest Rating Action Commentary SNCF

Notations financières

Publié le 22 mai 2020 à 11h01

Crédits photo : © Arnaud Février

Chiffres et ratios financiers

Résultats financiers 2019

Chiffres et ratios financiers

L’image représente un tableau chiffré, composé de 11 lignes horizontales  et 6 colonnes.

L’intitulé de chaque ligne est stipulé dans la première colonne à gauche.

Ce qui donne 11 entrées pour les lignes horizontales, soit :

  1. Chiffre d’affaires (en milliards d’euros)
  2. EBITDA (en milliards d’euros)
  3. Résultat financier (en milliards d’euros)
  4. Résultat net (en milliards d’euros)
  5. Investissements bruts (en milliards d’euros)
  6. Investissements nets (en milliards d’euros)
  7. Cash Flow libre (en milliards d’euros)
  8. Dette nette (en milliards d’euros)
  9. Capitaux propre (en milliards d’euros)
  10. Dette nette/ EBITDA (x)
  11. FFO1 / Dette nette (en %): 5,5 en 2017 / 3,4 en 2018 / 5,8 en 2019 / 4,4 en 2019 PF / +1 pour 2019 PF vs 2018

La mention concernant  FFO est :
1 FFO = MOP - dépenses d’intérêts (TFT) – taxes payées (TFT)

Et pour ce qui concerne les 6 colonnes où se lit, de gauche à droite, une série de chiffres en fonction des années, on trouve :

  1. L’intitulé de chaque ligne
  2. 2017
  3. 2018
  4. 2019
  5. 2019 PF
  6. 2019 PF vs 2018

Dans le détail, le tableau se lit ainsi de haut en bas et de gauche à droite :

  1. Chiffre d’affaires (en milliards d’euros) : 33,5 en 2017 / 33,3 en 2018 / 35,1 en 2019 / 35,1 en 2019 PF, +1,8 pour 2019 PF vs 2018
  2. EBITDA (en milliards d’euros) :  4,7 en 2017 / 4,0 en 2018 / 5,6 en 2019 / 4,6 en 2019 PF / +0,6 pour 2019 PF vs 2018
  3. Résultat financier (en milliards d’euros) : -1,5 en 2017 / -1,4 en 2018 / -1,9 en 2019 / -1,7 en 2019 PF / -0,3 pour 2019 PF vs 2018
  4. Résultat net (en milliards d’euros) : 1,5 en 2017 / -0,2 en 2018 / -0,3 en 2019 / NA en 2019 PF
  5. Investissements bruts (en milliards d’euros) : -8,8 en 2017 / -8,9 en 2018 / -9,9 en 2019 / -9,9 en 2019 PF / -1,1 pour 2019 PF vs 2018
  6. Investissements nets (en milliards d’euros) : -5,1 en 2017 / -5,1 en 2018 / -5,3 en 2019 / -5,3 en 2019 PF / -0,2 pour 2019 PF vs 2018
  7. Cash Flow libre (en milliards d’euros) : -1,9 en 2017 / -2,6 en 2018 / -2,3 en 2019 / -2,3 en 2019 PF / +0,2 pour 2019 PF vs 2018
  8. Dette nette (en milliards d’euros) : 54,6 en 2017 / 56,6 en 2018 / 60,3 en 2019 / 60,5 en 2019 PF, +3,9 pour 2019 PF vs 2018
  9. Capitaux propre (en milliards d’euros) : -5,9 en 2017 / -6,5 en 2018 / -8,7 en 2019 / -8,7 en 2019 PF / -2,2 pour 2019 PF vs 2018
  10. Dette nette/ EBITDA (x) : 11,4 en 2017 / 14,2 en 2018 / 10,8 en 2019 / 13,1 en 2019 PF / -1,0 pour 2019 PF vs 2018
  11. FFO1 / Dette nette (en %): 5,5 en 2017 / 3,4 en 2018 / 5,8 en 2019 / 4,4 en 2019 PF / +1 pour 2019 PF vs 2018

Commentaires sur les résultats 2019

Quelques commentaires plus précis sur le chiffre d’affaires, la EBITDA, le résultat net et le cash-flow libre :

  • chiffre d’affaires : activité dynamique en 2019 avec 5,1% de croissance ordinaire du CA, soutenue notamment par les activités de transport ;
  • EBITDA : + 430 millions d’euros contre 2018 (hors impact IFRS 16 et effets de périmètre). Forte amélioration de l'EBITDA contre 2018 en raison de l’augmentation du CA et du succès du plan de performance générant 560 millions d’euros de gains de compétitivité sur l’année ;
  • résultat net (rec.) : résultat net récurrent à – 301 millions d’euros. Hors impact de la grève, le résultat aurait été positif à 313 millions d’euros ;
  • cash-flow libre : stable si on exclut l’effet net des grèves de 2018 et 2019. Objectif de cash-flow libre positif dès 2022 à l’échelle du Groupe.
Crédits photo : © Adrien Daste

Principales caractéristiques de crédit du groupe SNCF

Les notations financières du Groupe (AA- / Aa3 / A+) traduisent la qualité intrinsèque de crédit du groupe SNCF ainsi que sa forte proximité avec l’État français. De surcroît, le regroupement des activités de SNCF Réseau et de SNCF Mobilités dans un groupe unique renforce le profil commercial du Groupe dans le respect des contraintes imposées par le 4e paquet ferroviaire.

Le profil financier reste fortement impacté par un niveau d’endettement élevé mais qui sera amené à réduire grâce à la mise en place effective des deux tranches de reprise de dette (25 milliards en 2020 et 10 milliards en 2022).

Parmi les principales caractéristiques de crédit du groupe SNCF, on compte notamment :

Un des leaders de son marché :

  • un modèle économique intégré permettant à l’entreprise de faire face aux défis du transport de masse et incluant une stratégie de développement durable ;
  • bien positionné pour profiter de l’ouverture graduelle à la concurrence dans le secteur du transport de passagers ;
  • leader mondial dans le mass transit urbain et dans la logistique (avec une présence dans plus de 120 pays).

Une structure financière assainie :

  • objectif de cash-flow libre positif dès 2022 ;
  • des ratios financiers allégés en raison de la reprise de dette de 35 milliards d’euros et en raison d'un renforcement de la règle d’or (ratio abaissé à 6x, périmètre élargi pour inclure tous les CAPEX de SNCF Réseau SA).

Un lien très fort et un rôle critique pour l’État français :

  • totalement détenu par l’État français (actions qui ne peuvent pas être transférées ni vendues) et président de la maison mère nommé par l’État ;
  • des missions stratégiques pour l’État français en raison du rôle de l’entreprise dans l’économie, l’organisation du territoire, la mobilité au quotidien, l’égal accès aux territoires, l’emploi, le maintien d’une trajectoire COP 21 de réduction des gaz à effet de serre, la transition énergétique et la défense nationale ;
  • une large portion des revenus issue d’activités régulées / conventionnées au travers de contrats avec les autorités régionales ;
  • éligible au programme de rachat de titres de la BCE.
Crédits photo : © Alex Profit

Les programmes de financement

Pour le financement long terme :

En remplacement des programmes de SNCF Mobilités et de SNCF Réseau (en extinction), SNCF SA a mis en place un nouveau programme de financement long terme, opérationnel depuis le 1er janvier 2020. Il s’agit d’un programme :

  • EMTN de 12 milliards d’euros ;
  • conçu en droit français ;
  • compatible avec le format de la directive Prospectus 3.

Pour le financement court terme :

SNCF SA a également mis au point deux programmes de financement court terme :

  • un programme Neu CP de 3 milliards d’euros ;
  • un programme ECP de 5 milliards d’euros.

Mécanisme et besoins de financement pour les années à venir

Mécanisme de financement :

En tant que seul émetteur sur les marchés obligataires, SNCF SA est responsable de lever les financements pour l’ensemble des filiales du Groupe (y compris pour SNCF Réseau). Ces financements seront ensuite alloués aux filiales via le recours à des prêts intragroupes entre SNCF SA et ses filiales. Les financements seront alloués en fonction des besoins.

Besoins de financement :

Un programme de financement à long terme d’environ 4 milliards d’euros en 2020, de 2 à 4 milliards d'euros en 2021 et de 1 à 3 milliards d’euros par la suite.

Stratégie de financement :

Une stratégie construite sur trois principaux piliers de financement sur le marché obligataire :

  • construire des courbes de crédit en euros, dollars et sur les marchés financiers Green Bonds, avec des émissions de référence notamment sur les maturités long terme ;
  • être actif dans la mesure du possible sur les marchés publics en livres sterling ou francs suisses où SNCF Réseau dispose de courbes de référence ;
  • émission de produits innovants tels que des obligations indexées sur l'inflation, des NSV, etc., complétés par des placements privés sur mesure.

La stratégie de financement met l'accent sur des benchmark publics et des taps, laissant environ 25% de place pour des placements privés dans différents formats et devises

Une politique de relations investisseurs dynamique dans les principales zones géographiques (Amérique(s), Asie, Europe, Moyen-Orient) pour diversifier la base d'investisseurs.

Crédits photo : © Maxime Huriez

Objectifs financiers

Afin de défendre ses notations, SNCF s’est fixé des objectifs ambitieux.

Objectifs financiers

Le titre de cette infographie est « stratégie financière ». 

En son centre, est représenté un train sortant d’un tunnel et roulant sur la voie ferrée. Tout autour de cette illustration, sont réparties 5 cases numérotées.

Cela donne, comme suit, sur les différentes cases :

  1. dans la première case est écrit : « Défendre les notations du Groupe en assurant un niveau de ratio compatible avec un statut de SA :
    • Dette nette / EBITDA < 5X
    • FFO / Dette nette > 10%
    • Cash libre positif dès 2022 »
  2. dans la deuxième case est écrit : « Limiter la subordination structurelle des dettes logées au niveau de la maison mère »
  3. dans la troisième case est écrit : « Maintenir des ressources suffisantes (trésorerie et RCF) afin d’assurer un ratio de liquidité supérieur à 1.2x (sources/ utilisations) »
  4. dans la quatrième case est écrit : « Adopter une stratégie de couverture prudente par rapport aux principaux risques financiers (devises, taux d’intérêt, inflation, etc.)
  5. dans la cinquième case est écrit : « Offrir au Groupe des solutions de financement au meilleur coût et aux meilleurs conditions du marché »

1 FFO = MOP - dépenses d’intérêts (TFT) – taxes payées (TFT)

2 PF = Pro forma neutralisant IFRS 16