Crédit photo en-tête de page : DR

« 1 jeune 1 solution » : le groupe SNCF signe une charte avec le gouvernement

Mercredi 7 juillet, le groupe SNCF a signé une charte avec le gouvernement à la Gare de Lyon. Objectif de ce partenariat : soutenir la jeunesse.

Mis à jour le

Lecture 3 min.

Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports et Thibaut Guilluy, haut-commissaire à l’Emploi et à l’Engagement des Entreprises se sont rendus à Paris Gare de Lyon mercredi 7 juillet aux côtés de Jean-Pierre Farandou, président-directeur général de la SNCF pour signer la charte « 1 jeune, 1 solution » en faveur de l’emploi des jeunes.

En signant cette charte, le groupe SNCF (SNCF, SNCF Voyageurs, SNCF Réseau, SNCF Gares & Connexions, Rail Logistics Europe, Keolis et Geodis) poursuit et renforce sa mobilisation en faveur de l’emploi et de l’insertion des jeunes et confirme ainsi son engagement auprès du gouvernement.

Pour Jean-Pierre Farandou, président-directeur général de la SNCF: « L’égalité des chances est au cœur de notre politique de recrutement et d’inclusion, et constitue un des piliers de notre engagement sociétal et c’est une des grandes causes que je soutiens. C’est donc naturellement que le groupe SNCF s’est inscrit dans ces dispositifs et signe aujourd’hui une charte de partenariat pour affirmer son engagement en termes de recrutement de jeunes, d’alternance, et aussi de programmes d’insertion. »

 

Des objectifs ambitieux qui marquent la détermination du groupe

Cette charte vient renforcer les engagements déjà pris par le groupe SNCF sur l’année 2021 en matière d’insertion professionnelle des jeunes.

Concernant le programme gouvernemental « 1 jeune 1 solution », le groupe SNCF doit recruter plus de 13 000 CDI et CDD dont une grande partie de jeunes. Une attention particulière sera portée aux jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville, ainsi qu’aux jeunes en situation de handicap, de sans diplôme à Bac +5. Plus de 7 500 jeunes en alternance rejoindront le groupe d’ici la fin de l’année, en contrats d’apprentissage et de professionnalisation, sur tous ses métiers, avec ou sans diplôme. La SNCF proposera également près de 1 500 offres pour permettre aux jeunes de réaliser les stages nécessaires à leur scolarité et leur faire découvrir les métiers du ferroviaire.

Dans le cadre du plan «1 jeune 1 mentor», chaque membre du Comex du groupe sera mentor d’un jeune dès la rentrée de septembre. 200 jeunes seront également accompagnés cette année et 1 000 dans les 5 ans à venir via le Mécénat de compétences porté par la Fondation SNCF.

Des programmes d’insertion professionnelle sont portés par le groupe SNCF, notamment dans le cadre du partenariat avec les Points d’Information Médiation Multiservices (Pimms) qui permet chaque année de former environ 250 jeunes en parcours d’insertion à la médiation au sein des Pimms, en gare et dans les trains. Le recours aux Ateliers et Chantiers d’Insertion avec l’emploi de jeunes de moins 30 ans est également développé. 

Par ailleurs, la charte prévoit que le groupe SNCF communique auprès de ses fournisseurs et partenaires pour les inciter à rejoindre la mobilisation. Une campagne de communication est également déployée début juillet sur nos écrans dans les grandes gares et dans les trains franciliens afin de promouvoir l’ensemble des services disponibles sur la plateforme 1jeune1solution.gouv.fr auprès des jeunes usagers (offres d’emploi, jobs d’été, aides, mentorat…). Jean-Pierre Farandou participera au Comité des ambassadeurs de la communauté « Les entreprises s’engagent » et fera la promotion de cette mobilisation nationale autour des jeunes dans la presse.