1001 gares : 4 premiers projets pour dynamiser les gares

Les 4 premiers porteurs de projets retenus dans le cadre de l’opération ‘1001 gares’ ont signé le 20 novembre leurs lettres d’attribution, première étape de leur future implantation dans les gares de Chinon, Donzère, La Baule et Montluel.

Lire le communiqué

Publié le

Lecture 3 min.

Pour Edith, Philippe, Pierre, Yoann et Baptiste, s’installer dans une gare n’était pas une évidence. Et pourtant, ils sont les premiers porteurs de projets à incarner le programme ‘1001 Gares’ lancé en juin dernier. Ainsi, l’association "Lire et Dire" qui lutte contre l’illettrisme, prendra pied dans la gare de Chinon (Indre-et-Loire), un Point Information Médiation Multi Services (PIMMS) s’ancre en gare de Donzère (Drôme), deux espaces de coworking ouvriront en gare de La Baule (Loire-Atlantique) et de Montluel (Ain), où un office de tourisme sera aussi mis en place.

Un projet inédit au service des petites et moyennes gares et des territoires

Dans les gares à la fréquentation moins importante, notamment celles qui voient passer  moins de 100 000 voyageurs par an, les espaces vacants ont un potentiel commercial modeste. Pourtant ce sont des espaces souvent implantés au cœur des villes, qui témoignent de l’histoire ferroviaire et architecturale française.

Pour valoriser ces lieux et servir en même temps l’économie des territoires, SNCF Gares & Connexions a lancé le programme "1001 Gares", un appel à projets d’envergure nationale.

Depuis le 28 juin, une plateforme en ligne propose des surfaces vacantes en gare dans toutes les régions. Sur ce même site, les entrepreneurs intéressés par un lieu peuvent faire part de leurs  projets qui seront ensuite étudiés, sélectionnés et montés avec les équipes de SNCF Gares & Connexions.

SNCF Gares & Connexions investit 20 millions d’euros pour contribuer à mettre aux normes, si nécessaire, les locaux vacants et amorcer  les projets retenus.

Un premier bilan, quatre mois après le lancement de "1001 gares"

A son ouverture fin juin 2019, la plateforme ‘1001 gares’ proposait des lieux vacants dans  une première sélection de 342 gares sur tout le territoire. En quatre mois, l’opération a généré 435 manifestations d’intérêt réparties sur 198 gares.  

Les collectivités locales, maires, présidents de communautés de communes et présidents de régions sont associées au programme ‘1001 Gares’ depuis l’élaboration du projet. Leur connaissance des besoins locaux et des initiatives individuelles en font des partenaires incontournables. Les collectivités locales sont aussi porteuses de projets pour implanter dans les gares des services publics qui relèvent de leur compétence (tourisme, services administratifs) ou des équipements municipaux

Claude Solard, Directeur général de SNCF Gares & Connexions : "Nous voulons réinvestir les petites gares par des activités innovantes et utiles, et en faire des lieux vivants ancrés dans les territoires. Contribuer au développement équilibré des territoires, c’est aussi une mission qui nous a été confiée par la loi de 2018 pour un nouveau pacte ferroviaire. Les gares peuvent aider les initiatives locales à se développer et ce faisant, apporter également aux voyageurs des services complémentaires au transport".