Crédit photo en-tête de page : Shutterstock

La Fondation SNCF : 300 000 euros pour aider les jeunes en difficulté

Alors que les jeunes subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire, la Fondation SNCF débloque un fonds pour des actions d’urgence. 300 000 euros sont ainsi affectés pour l’année 2021 au soutien des jeunes qui souffrent de précarité économique, numérique et sociale.

Télécharger le CP

Publié le

Lecture 3 min.

970 000 élèves ont décroché lors du premier confinement, selon une enquête du Ministère de l’Éducation nationale publiée en juillet 2020. Cela représente entre 6 et 10% des élèves restés sans contact avec leurs enseignants. C’est l’une des raisons qui a poussé la Fondation SNCF à créer un fonds de solidarité spécifique pour aider les jeunes en grande difficulté. L’inclusion numérique est l’un des objectifs de la Fondation pour les cinq années à venir. En partenariat avec le Collectif Mentorat, fédération de 25 associations promotrices du mentorat, la Fondation SNCF apporte une contribution financière immédiate de 91 000 euros, afin d’acheter 220 ordinateurs (et connexions internet qui vont avec) répartis sur l’ensemble du territoire. Chaque élève défavorisé qui recevra un PC sera accompagné pour le prendre en main et l’utiliser à des fins éducatives, par un mentor de l’une des associations du Collectif Mentorat. L’enveloppe de 91 000 euros sert également à structurer le collectif afin d’élargir l’accès au mentorat. Le mentorat s’étant révélé une réponse particulièrement pertinente face aux risques de décrochage scolaire et aux inégalités éducatives, c’est l’un des volets du plan gouvernemental «1 jeune 1 solution» lancé fin juillet 2020. Une plateforme informatique «1 jeune, 1 mentor» vient d’être lancée afin de passer de 30 000 à 100 000 jeunes suivis en 2021, puis à 200 000 en 2022.

"Le risque de décrochage et de fracture numérique des jeunes est un enjeu essentiel pour l’avenir de notre société et je souhaite que le Groupe SNCF unisse ses forces pour contribuer à apporter des solutions concrètes" Jean-Pierre Farandou, président-directeur général de la SNCF.

Agir dans les territoires

Toujours en direction de la jeunesse, la Fondation SNCF débloque 100 000 euros supplémentaires à destination d’associations locales. Ainsi, chaque Région pourra soutenir une ou deux associations afin de lutter contre l’exclusion numérique, mais aussi contre la précarité alimentaire et la détresse psychologique et sociale. Quelques exemples : des épiceries solidaires pourront être aidées pour distribuer denrées alimentaires et repas aux étudiants en difficulté.

Les 109 000 euros restants seront consacrés à lutter contre la précarité alimentaire des jeunes, avec un soutien à des projets menés dès la rentrée de septembre 2021 par les étudiants pour les étudiants.