Crédit photo en-tête de page : SNCF

Les maîtres de l'acier

Coup de projecteur sur les réussites du fret ferroviaire : cette semaine, Arcelor-Mittal ouvre les portes de son usine de Dunkerque pour un second film consacré au (re)développement du fret ferroviaire.

Publié le

L’acier y est d’abord fondu pour former des barres de plusieurs tonnes qui sont transportées par rail jusqu’à l’usine de Florange, où de puissants laminoirs les transforment en de grandes bobines métalliques. Ces rouleaux sont à leur tour acheminés par rail jusqu’aux clients d’Arcelor-Mittal, qui en feront des pièces automobiles… ou des boîtes de conserve. Avec 20 trains qui relient chaque semaine les deux sites, l’utilisation du chemin de fer allège considérablement l’empreinte carbone d’Arcelor-Mittal, comme le résume un responsable logistique de l’aciériste :  "À raison de 3 000 tonnes par locomotive, imaginez combien de camions il faudrait mettre sur la route ?"

Après Perrier et Arcelor-Mittal, rendez-vous la semaine prochaine avec le transport de granulats depuis les carrières du boulonnais.

Vidéo : Réussite fret n°2 : SNCF Réseau x Arcelor Mittal