Crédit photo en-tête de page : DR SNCF

Les masques transparents : testés, approuvés et bientôt déployés

Le port du masque obligatoire, lié à la crise de la Covid-19, a mis en évidence les difficultés de communication pour les personnes souffrant de problèmes d’audition, mais aussi d’autisme. Un problème résolu par le masque inclusif, en cours de déploiement chez SNCF.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 4 min.

Essai transformé pour le masque transparent

Les masques chirurgicaux ne permettent pas aux salariés qui en ont besoin de lire sur les lèvres. La Mission Handicap & Emploi de la DGRH Groupe a identifié ce besoin dès la mi-mars. Après une phase de tests mi-juillet auprès des salariés du site Ingénierie Est de Bischheim, les masques transparents sélectionnés pour leur ergonomie ont été commandés et sont en train d’être déployés dans les équipes concernées.

"L'inclusion n'est pas qu'un mot"

Le 27 juillet, la Task force Covid-19* donnait son feu vert pour déployer les masques inclusifs au sein de l’entreprise. Une anticipation qui répond pleinement aux recommandations formulées aujourd’hui par la Secrétaire d’État aux Personnes handicapés, Madame Cluzel, soutenue dans cette démarche par le Premier Ministre. La Mission Handicap & Emploi a ainsi commandé et financé 6 000 masques**. Les premiers ont été livrés dès le 1er septembre pour équiper, à la demande, les salariés dont le handicap auditif est reconnu, et leur collectif de travail avec l’accord de celui-ci. Une initiative qui illustre parfaitement les propos du Président, Jean-Pierre Farandou : «À la SNCF, l’inclusion n’est pas qu’un mot, ni même qu’une intention. Ce sont des actions qui, pas après pas, nous permettent d’avancer tous ensemble, Tous SNCF».

* Task force Covid : équipe de travail dédiée à l’épidémie de Covid-19.
** Masque You & Me© et Masque Inclusif©

Un travail collectif, source de fierté

Ce projet avait fait l’objet, le 16 juillet dernier, d’un test grandeur nature au sein du site Ingénierie Est de Bischheim, avec le soutien de la Task force Covid-19, des préventeurs, et des moyens logistiques du Technicentre Industriel. À cette occasion, 11 participants avaient testé le confort d’utilisation et notamment vérifié qu’aucune buée ne se formait sur la partie transparente qui permet de lire sur les lèvres, élément déterminant dans la sélection du modèle de masque définitif.
«Depuis le confinement, le masque est devenu la norme et c’était compliqué de lire sur les lèvres de mes collègues. Grâce à ces tests, j’ai pu essayer différents masques et faire un premier retour avec le groupe. C’est vraiment une bonne idée ce masque transparent», témoignait Majid Amzali, technicien d’études câblage, Cluster Ingénierie Est.

Vidéo : Les masques transparents testés et approuvés

Vidéo : Hantidote Déconfinement, épisode 2 avec Claire-Lise Bae