Les trajets en TGV et Intercités gratuits pour les soignants volontaires

Par solidarité dans la lutte contre le Covid-19, la SNCF propose la gratuité des trajets en TGV INOUI, TGV OUIGO et Intercités pour les personnels soignants répondant aux appels à volontariat lancés par des institutions médicales.

Publié le | Mis à jour le

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris et plusieurs Agences régionales de santé ont récemment lancé des appels au volontariat de personnels soignants, en vue de renforcer les établissements de santé face à l’épidémie de Covid-19.

Solidarité du monde cheminot

Dans ce contexte, la SNCF propose la gratuité des trajets entre la province et Paris (et inversement) en TGV INOUI, OUIGO et Intercités pour les personnels médicaux et paramédicaux (médecins, infirmier.e.s et aide-soignant.e.s) répondant à ces appels à volontaires.

En facilitant les déplacements des personnels médicaux amenés à intervenir dans d’autres régions que celle de leur domicile, la SNCF souhaite apporter un nouveau témoignage de la solidarité du monde cheminot, lui-même mobilisé, dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus Covid-19.

Le placement des clients dans les rames TGV se fait sur deux sièges pour une seule personne. Cette application des gestes «barrières» permet de minimiser les risques de propagation du virus. 

Les documents justificatifs contrôlés

La gratuité est valable sur stricte présentation aux agents présents sur les quais et à bord des trains, des documents officiels, comme la Carte de professionnel de santé pour les médecins et infirmiers ; une feuille de paie ou attestation de l'établissement pour les aides-soignant.e.s ; et une carte professionnelle de moins de cinq ans pour les médecins retraités (qui peuvent reprendre du service pendant cinq ans après leur arrêt, en situation d'urgence). Et ce toujours dans le respect des gestes «barrières».