Crédits photo en-tête de page : Alex Profit

Circulations : une adaptation complexe

La levée du confinement nécessite de réadapter le plan de transport en prenant en compte des enjeux sanitaires inédits.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 3 min.

L’objectif est d’effectuer une montée en charge progressive et atteindre un niveau de service proche de la normale pour fin juin. 

Chaque jour, 15000 trains circulent en France suivant un plan de transport normal établi en début d’année. Pendant le confinement, les directives gouvernementales ont été appliquées pour adapter le plan de transport à 6% de la circulation habituelle soit environ 2 650 trains par jour.  

Près de 80% du matériel roulant tel que les locomotives, les rames voyageurs ou les wagons Fret) est resté garé durant toute la période de confinement.

Ils ne sont donc pas forcément à leur emplacement habituel.

Les conducteurs et les contrôleurs doivent également être réaffectés dans les gares ou ils doivent prendre leur service. Il en est de même pour les agents de circulation dans les postes d'aiguillage.

Il y a donc un travail important de remise en place à réaliser pour une reprise du trafic dans les meilleures conditions.

En effet, si une rame qui doit effectuer un trajet Paris Bordeaux se trouve à Bordeaux, il faut la rapatrier à Paris pour assurer le voyage prévu.

Ce travail de logistique est effectué́ par un gestionnaire de moyens.

Il a pour mission de s’assurer à chaque instant que toutes les ressources sont bien en place.

Pourquoi une reprise progressive ?

Le plan de transport proposé doit répondre à deux enjeux majeurs :

  • Prendre en compte la disponibilité́ du personnel, tout en garantissant leur sécurité́.
  • Garantir une distanciation sociale et l’application des règles sanitaires en gare et à bord pour la sécurité́ des voyageurs.

C’est pourquoi, afin de maîtriser la demande de transport, le nombre de circulation augmentera progressivement, par palier à partir du 11 mai.

Pour l’activité́ Transilien et TER :

  • Du 11 au 24 mai, 50% de l’offre proposée entre 6h et 22H,
  • A partir du 25 mai, 75% de l’offre et fin juin une offre avec un niveau proche du nominal.

 

Pour l’activité́ TGV, 30% de l’offre sera proposée à partir du 11 mai, puis 50% au mois de juin et enfin un retour proche de la normale fin juin.

Reprise des premiers Ouigo le 8 mai

Pour l’activité́ Intercités :

  • Du 11 au 27 mai 30% de l’offre proposée.
  • Du 28 mai au 24 mai, 50 % de l’offre proposée.
  • L’offre Intercités de nuit sera à nouveau proposée fin juin.

Vidéo : Circulations : une adaptation complexe