Publié le

Le TGV du futur en commande

Une commande de 100 TGV nouvelle génération a été approuvée ce jeudi 26 juillet par le conseil d’administration de SNCF Mobilités pour un montant de près de 3 milliards d’euros. SNCF renouvelle son parc afin de maintenir son offre commerciale à grande vitesse et pour se préparer à la concurrence de demain.

SNCF commande 100 rames du TGV du futur

Communiqué de presse

Publié le 26 juillet 2018 à 11h22

Le jeudi 26 juillet 2018, le Conseil d’Administration de SNCF Mobilités a approuvé une commande ferme de 100 TGV nouvelle génération, pour un montant de près de 3 milliards d’euros.

SNCF orders for 100 next-generation TGV trainsets

Communiqué de presse

Publié le 26 juillet 2018 à 11h25

On Thursday, 26 July 2018, the Board of Directors of SNCF Mobilités approved a firm order for 100 next-generation TGV trainsets at a cost of €3 billion.

Des TGV nouvelle génération livrés à partir de 2023

La commande validée ce jour marque une première étape du partenariat SNCF-Alstom lancé en 2016 concernant la faisabilité du nouveau matériel. À présent, les étapes de conception, industrialisation et homologation des rames débutent pour un peu plus de 4 ans.

Dix des douze sites français d’Alstom participeront au développement et à la fabrication des nouveaux TGV. Au total, 4 000 emplois seront générés sur dix ans pour ce projet dans la filière ferroviaire française chez Alstom et chez ses fournisseurs. Les premiers TGV seront livrés dès 2023 et jusqu’à 2033. Ces rames circuleront sur toutes les lignes du territoire sauf sur la façade atlantique où les rames Océane sont arrivées depuis fin 2016.

Les atouts du nouveau TGV

Plus économique

Les experts SNCF-Alstom ont relevé le défi de concevoir un TGV à un prix d’achat de 25 millions d’euros par rame, au lieu de 30 millions d’euros pour le TGV Duplex, auquel s’ajoute 1,66 millions d’euros par rame pour des options permettant d’améliorer encore la rentabilité du projet et le confort à bord. Le coût de possession sur la vie entière des trains baissera ensuite de plus de 20% par rapport aux modèles actuels.

Plus écologique

Renvoi d’énergie vers la caténaire lors du freinage, écoconduite, forme aérodynamique du train, réduisent de 20% la consommation d’énergie. Ce TGV a des coûts de fabrication, de maintenance et d’énergie réduits. Le matériel est recyclable à 97%. Le choix de matériaux plus respectueux de l’environnement améliore de 37% le bilan carbone par rapport aux rames actuelles.

Plus confortable

Le TGV est composé dans sa version deux niveaux de deux motrices innovantes de longueur réduite. La surface dédiée aux voyageurs est donc augmentée. Le train peut recevoir jusqu’à 740 passagers, soit 20% de plus que dans les rames duplex.

Les espaces sont modulables selon les besoins : voitures permettant d’installer un nombre variable de fauteuils, aménagements intérieurs reconfigurables, possibilité de transformer un espace 1ère classe en 2nde classe en une demie journée, d’ajouter des cases à bagages … Pour le confort des clients, certains systèmes ont été repensés comme l’éclairage modulable selon le moment de la journée ou le lieu où se trouve la rame, l’air conditionné ou le confort sonore.

Plus connecté

L’objectif est d’optimiser la qualité du débit du réseau Internet à bord pour répondre aux besoins de connexions des voyageurs (Wifi, informations en temps réel, commande à distance de certains services…). Le développement d’un réseau plus efficace permettra la transmission en temps réel des informations de la rame, renforçant la fiabilité et le niveau de confort de celle-ci, et d’assurer la maintenance préventive.

Plus accessible

Pour la première fois, ce TGV a été conçu en collaboration avec les associations d’usagers en fauteuil roulant. Les normes fixées par la loi ont bien sûr été respectées mais la conception a été au-delà en permettant une circulation à bord et un accès aux places en toute autonomie grâce à une plateforme rotative et élévatrice.

Vidéo : Le TGV du futur en images

SNCF confie le design intérieur des TGV du futur à Arep Designlab et Nendo

Communiqué de presse

Publié le 26 juillet 2018 à 11h28

Pour répondre à l’enjeu majeur que constitue la conception des aménagements intérieurs des TGV du futur qui circuleront dès 2023, SNCF a organisé un appel d’offres avec les plus grandes agences de design internationales.

Une coopération inédite pour le TGV de demain

Pour concevoir un TGV plus performant, SNCF et Alstom ont réunis sur un même plateau ingénieurs, designers et experts du voyage.

Quelques chiffres :

  • 2 000 personnes ont participé au projet 100% français dans sa conception
  • 2 ans de travaux et recherches
  • plus de 1 000 innovations et 50 brevets envisagés

Habitués des voyages en TGV, associations d’utilisateurs, étudiants et futurs clients ont également été associés aux études grâce à un outil de réalité virtuelle pour recueillir leurs avis et besoins. La démarche sera poursuivie pour les prochaines étapes de conception.