Crédit photo en-tête de page : DR

La SNCF et Ile-de-France Mobilités signent un contrat d'exploitation et d'investissements pour la période 2020-2023

SNCF Voyageurs et SNCF Gares & Connexions ont signé avec l’autorité organisatrice de la mobilité francilienne, Île-de-France Mobilités, un contrat d’exploitation et d’investissements pour la période 2020-2023. L’accord, qui place au centre l’amélioration de la qualité de service pour les voyageurs, constitue une reconnaissance des compétences du groupe SNCF en matière de mobilité en zone dense.

Mis à jour le

Lecture 3 min.

Le 9 décembre, la présidente d’Île-de-France Mobilités (IDFM), Valérie Pécresse, a signé avec Christophe Fanichet, Président-Directeur général de SNCF Voyageurs, et Marlène Dolveck, Directrice générale de SNCF Gares & Connexions, un contrat d’exploitation de services de transport et d’investissements pour la période 2020-2023. Cet accord, conclu en présence de Sylvie Charles, Directrice Transilien, et du Président-Directeur général de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, confirme l’expertise du groupe en matière de «Mass Transit».

Avec le concours des équipes de SNCF Voyageurs, SNCF Gares & Connexions et de SNCF Réseau, ce sont près de 30 000 agents qui font en effet circuler chaque jour 6 000 trains qui, avant la crise de la Covid-19, étaient empruntés par 3,4 millions de voyageurs quotidiens. Transilien exploite ainsi le troisième plus grand réseau ferroviaire au monde, le premier hors d'Asie.

Excellence opérationnelle et efficacité économique de l’exploitation

Tout en tenant compte de l’ampleur des travaux réalisés sur l’infrastructure francilienne, le contrat accorde une place centrale à la qualité de production et de service assurée par Transilien. La ponctualité, mesurée chaque semaine par ligne et par branche, est désormais complétée par 41 autres indicateurs, tels que le respect de la desserte des gares, pour garantir les fréquences des trains annoncées, notamment en grande couronne. L’accord prévoit aussi un système de bonus/malus pouvant atteindre 100 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires attendu de plus de 12 milliards d’euros (Md€) d’ici 2023. Parmi les nouveautés de ce contrat, lorsque le service ne sera pas réalisé (en cas de suppression de train, par exemple), SNCF Voyageurs rétrocèdera à IDFM les montants financiers correspondants. Transilien s’engage aussi sur des remboursements aux voyageurs en cas de situation inacceptable.

Transilien s’est également engagé à maîtriser les coûts des transports qu’elle assure pour contribuer au développement de nouvelles offres. Le transporteur recherchera une plus grande efficacité dans l’utilisation des ressources et adaptera de manière plus fine aux besoins des voyageurs, en lien avec IDFM, l’offre de transport ainsi que les services fournis en gare.

Enfin, Transilien est intéressé au nombre de validations des titres de transport en entrée et sortie de gares, et renforcera la lutte anti-fraude.

Doublement des investissements

Le contrat prévoit un investissement total de 8,1 Md€, contre 3,8 Md€ durant la période 2016-2019, dont :

  •  6,4 Md€ pour la partie transporteur (matériel roulant, ateliers de maintenance, distribution, information voyageurs), financés à 100% par IDFM. Ces investissements amélioreront le confort des voyageurs grâce à la mise en service de nouvelles rames et d’un système de billettique modernisé (déploiement de nouveaux automates «Mass Transit» dédiés à la vente et à l’aide, nouveaux moyens de paiement sans contact…) ;
  •  1,7 Md€ pour les gares, dont 442 millions d’euros apportés par SNCF Gares & Connexions. Ce montant sans précédent vise notamment une mise aux normes d’accessibilité de 73 gares, l’amélioration de l’intermodalité avec la création de places de stationnement supplémentaires pour les vélos, le remplacement d’escaliers mécaniques, d’ascenseurs, d’écran d’information voyageurs et de systèmes de sonorisation, ou encore la refonte de la signalétique dans 380 gares.

Jean-Pierre Farandou : «Je suis confiant dans la force du collectif de Transilien. Ces dernières années, de réels progrès ont été réalisés en matière de ponctualité et d’information voyageurs. Mais Transilien veut aller plus loin pour se placer en pole position dans les futurs appels d’offres lancés par IDFM. Avec ce nouveau contrat pensé pour les voyageurs, Transilien vise l’excellence, et y réussira en coopération étroite avec SNCF Gares & Connexions et dans un dialogue resserré avec SNCF Réseau.»