Crédits photo en-tête de page : DR

Conventions TER : de l'inédit avec la Normandie

Votée par la Région Normandie en décembre dernier, la nouvelle convention TER Normandie qui couvre la période 2020-2029 est entrée en vigueur le 1er janvier dernier. Les points clés à retenir.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 4 min.

Depuis 2016, la plupart des conventions TER a fait l’objet d’un renouvellement. Ce dernier a tenu compte du dernier redécoupage administratif des Régions. Par exemple, la convention avec la Région Grand Est a remplacé les trois anciennes conventions avec les Régions Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne.

La région Normandie désormais autorité organisatrice Intercités

Depuis le début de l’année, la Région Normandie a succédé à l’État en tant qu’autorité organisatrice des lignes Intercités Paris-Caen-Cherbourg, Paris-Rouen-Le Havre, Paris-Granville, Caen-Le Mans-Tours et Paris-Evreux-Serquigny, qui sont donc couvertes par la nouvelle convention. Ces axes intègrent ainsi le réseau de mobilité normand, NOMAD.


En parallèle de la reprise de gouvernance et du financement de ces lignes, la Région a négocié la prise en charge par l’État du renouvellement complet du matériel. 40 nouvelles rames Omneo Premium seront ainsi mises en service progressivement à partir du mois de février sur les lignes Paris–Caen–Cherbourg / Trouville-Deauville et Paris–Rouen–Le Havre. 


Déterminés à proposer aux Normands une offre de mobilité innovante et performante, la Région Normandie et SNCF ont fait réaliser en amont l’étude Normandoscopie. Cette étude a permis d’analyser les 538 millions de déplacements annuels sur le territoire normand et ainsi de comprendre les modes de vie et les pratiques réelles de mobilité. Chaque citoyen est unique et nécessite une approche attentive qui a guidé la création de l’offre de transport.

4 milliards d'euros de chiffre d'affaire sur 10 ans

Les grands principes de la nouvelle convention, construite en collaboration avec l’ensemble des acteurs concernés (voyageurs, associations d’usagers, élus…), sont les suivants :


•    Une durée inédite de 10 ans : 2020-2029 pour un CA de plus de 4 milliards d'euros
•    Un plan de transport totalement renouvelé et construit avec une segmentation Proxi/Citi/Krono/Krono + et une hausse de l’offre prévue de 20% à horizon 2025 ;
•    Un engagement de SNCF sur une croissance des recettes notamment sur les axes Krono+ Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Rouen-Le Havre
•    Une contribution régionale maîtrisée et une nouvelle gamme tarifaire attractive pour l’ensemble des usagers ;
•    Une exigence très forte sur la qualité de service des trains et des cars ;
•    Un système de bonus-malus pénalités renforcé, relatif à la ponctualité (à 5 et 10 minutes), à la fiabilité et au respect de la composition des trains.