Publié le

Angoulême : clap de fin pour le festival

Le Festival d'Angoulême a pris fin le dimanche 27 janvier. Bilan d'une belle édition, avec un lauréat du Fauve Polar particulièrement enthousiaste, des figurines de BD grandeur nature, une fresque à l'encre de Chine de 3 mètres sur 1,40 mètre et un orchestre philharmonique.

Le festival d'Angoulême en chiffres

  • 200 000 festivaliers au total pour le FIBD
  • 17 000 d'entre eux sont passés à l'Espace Polar SNCF
  • une quinzaine d'auteurs y ont rencontré le public
  • une trentaine d'animations y ont eu lieu

Le 8e Fauve Polar SNCF et une fréquentation en hausse

Communiqué de presse

Publié le 29 janvier 2019 à 11h07

SNCF était présent pour sa 13e année consécutive au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême avec son Espace Polar SNCF et son Prix : le Fauve Polar SNCF. Le jury a ainsi élu Julien Lambert pour VilleVermine T1, L’homme aux babioles publié chez Sarbacane.

Un moment fort sur l'Espace Polar SNCF

François Objois, responsable du pôle culture chez SNCF, sur place pendant le Festival d'Angoulême, témoigne :

"J'ai un souvenir particulièrement marquant de la fresque réalisée le 24 janvier. Trois anciens lauréats du Fauve Polar, Simon Hureau, Marcello Quintanilha et Alexandre Clérisse ont réalisé une fresque de 3 mètres sur 1,40 mètre, à l'encre de Chine, sur une musique qu'ils avaient choisie. Ils ont dessiné pendant plus de 2h30 au son de Nick Cave, Death in Vegas et Tom Waits. Les festivaliers étaient hypnotisés ! On n'entendait plus une parole sur l'Espace Polar. Il n'y avait plus rien à dire, ni à faire, juste à observer."

Des personnages de BD accueillent les voyageurs en gare

Les voyageurs entrent dans la gare salués par Astérix et Obélix en personne, montent et descendent les escaliers avec les Schtroumpfs, croisent dans le souterrain des créations de Persépolis et Marjane Satrapi enfant, ils retrouvent sur les piliers, Titeuf, Kid Paddle, Petit Vampire, les Légendaires, le troll Hébus, et bien d'autres !

Cinq personnages, Blake et Mortimer, Spirou et Sécotine ainsi que Le Fauve, mascotte du Festival et trophée remis aux autrices et auteurs en compétition, sont également présents dans la gare d’Angoulême sous la forme de personnages imprimés en 3D selon une technique encore rare permettant d’imprimer rapidement de très grands formats.

Paré façon polar avec son imperméable et son chapeau, Le Fauve Polar SNCF est le trophée qui récompense chaque année depuis 8 ans la meilleure bande-dessinée polar en sélection pour le festival.

Une gare unique en son genre en France et en Europe

La gare d’Angoulême, ainsi habillée, devient l’emblème de la passion française pour la bande dessinée (44 millions d’albums vendus en 2018, premier marché européen et deuxième au monde) et de l’union fusionnelle de la ville d’Angoulême et son territoire avec le 9e art.
C’est dans une logique de continuité que les collectivités (la Ville d’Angoulême, le Grand Angoulême, le Conseil Départemental de la Charente), l’Union Patronale de Charente et SNCF Gares & Connexions ont rendu cette réalisation possible. L’engagement de plusieurs éditeurs de bande dessinée a par ailleurs permis la présence en gare de personnages emblématiques de la Bande Dessinée francophone.

Spirou et Sécotine, Blake et Mortimer et le fauve polar grandeur nature

Il aura fallu 4 semaines de travail, plus de 80 heures d’impression 3D, 140 kg de gel  et près de 200 heures d’assemblage, de sculpture et de peinture pour créer les 5 personnages du monde de la BD présents en gare d’Angoulême.
Ces personnages ont été fabriqués  par Métropole, spécialiste de l’impression numérique, dans un atelier de 3 000 m2 aux portes de Paris.