La Fondation SNCF s'étend en Inde

Guillaume Pepy, président du directoire de SNCF s’est rendu à Hyderabad samedi 5 janvier pour observer l’évolution du métro automatique exploité par Keolis, et lancer "SNCF Foundation India" qui soutiendra des organisations non gouvernementales indiennes.

Publié le

"Le métier de SNCF est bien sûr d’être opérateur de transport, mais lorsque nous sommes présents de façon pérenne dans un pays comme l’Inde, où notre société Keolis exploite le métro automatique d’Hyderabad, nous souhaitons aller au-delà de notre mission et nous rapprocher davantage des populations en venant en aide à des personnes vivant toutes formes d’exclusion, fragiles ou défavorisées", a assuré Guillaume Pepy à l’occasion du lancement le 5 janvier de "SNCF Foundation India".

La création de ce Public Charitable Trust vise à soutenir des ONG indiennes. Il résulte d’une coopération entre la Fondation SNCF et l’équipe d’Éric Moinier, directeur général de Keolis Hyderabad, exploitant du métro automatique de la ville depuis 2017.

En Inde, la Fondation SNCF soutient déjà "Aide et Action", une ONG agissant en faveur de l’éducation, avec la création de cinq centres d’accueil pour permettre la scolarisation de jeunes migrants. Keolis Hyderabad, dans le cadre de sa politique RSE, a apporté son appui à cinq autres ONG.

Grâce à "SNCF Foundation India", d’autres ONG indiennes pourront être soutenues à hauteur de 30 000 euros chaque année, particulièrement dans les domaines de l’éducation, la culture et la solidarité (domaines d’action de la Fondation SNCF). Une première donation bénéficiera par exemple à l’association "Agape" pour l’achat d’un minibus qui transportera de jeunes orphelins atteints du sida, à l’école, dans les hôpitaux et pour leurs sorties. À terme, "SNCF Foundation India" permettra également de soutenir l’engagement des salariés Keolis auprès des ONG indiennes, dans le cadre des Coups de Cœur solidaires ou du mécénat de compétences.

3 questions à Andrée Maître, responsable de l'international à la Fondation SNCF

Où la Fondation œuvre-t-elle déjà ?
La Fondation est présente aujourd’hui au Maroc, en Inde et en Australie, dans les pays où le Groupe SNCF est présent et a des enjeux importants.

Pourquoi est-ce important d’avoir une action à l’international ?
En France, la Fondation SNCF fait partie des 10 premières fondations par l’ampleur de son activité et de son budget : 1 000 projets soutenus par an, plus de 5 500 salariés engagés en faveur des associations… Pour la Fondation SNCF, être présente à l’international signifie accompagner le Groupe dans son développement et montrer la dimension sociétale de son activité. Par les soutiens apportés, le Groupe SNCF s’inscrit dans le territoire en aidant les populations locales. A l’étranger, le mécénat constitue aussi une formidable passerelle entre les filiales d’un même pays.      

Est-ce une part de l’action de la Fondation SNCF appelée à s’accroître ?
Bien sûr, l’action de la Fondation SNCF à l’international est appelée à s’accroître, du fait notamment de la présence du Groupe dans 120 pays. Il revient au Comité international de la Fondation de choisir les pays prioritaires en fonction des enjeux du Groupe et de la pérennité de sa présence dans un pays.
Ainsi, au Sénégal, avec la création d’une filiale pour exploiter le futur RER entre Dakar et le nouvel aéroport local, une vitrine en matière de mobilité urbaine pour le Groupe, la Fondation SNCF dès 2019 soutiendra l’accès numérique pour des populations qui en sont éloignées.

Le savoir-faire du mass transit s’exporte en Inde

Keolis, société de la SNCF, est en train de développer un réseau performant de métro automatique sans conducteur à Hyderabad, ville en très forte croissance située à la frontière de l’Inde du Nord et l’Inde du Sud, et contribue ainsi au développement économique et social de la ville en facilitant les déplacements de ses 10 millions d’habitants. Sur les 72 km de lignes prévues desservant 65 gares, un premier tronçon de 30 km a été lancé en novembre 2017 et un second tronçon de 16 km en septembre 2018.