Crédit photo en-tête de page : Matthieu Raffard

Quatre projets portés par la SNCF et ses partenaires lauréats de l'appel à manifestation d'intérêt Corifer

Le 17 mars 2022, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie ont annoncé les 7 premiers projets lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) CORIFER 2021. Parmi ces projets, quatre sont portés par la SNCF et ses partenaires.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 2 min.

L’AMI CORIFER a été lancé le 9 mars 2021 dans le cadre du Conseil national de l’industrie. Le Corifer (Comité d’orientation de la recherche et de l’innovation de la filière ferroviaire) est un groupe de travail dont la vocation est de faciliter le dialogue entre la filière ferroviaire et l’Etat. Il permet de recenser et d’orienter des projets vers les dispositifs de soutien publics, en particulier ceux de France 2030 dont Bpifrance est un des opérateurs. L’ensemble des projets lauréats de l’AMI représente un investissement industriel total de 94,9 millions d’euros dont 43,5 millions d’euros de soutien public.

Au terme d’une sélection reposant sur 46 dossiers déposés par l’ensemble de la filière ferroviaire, quatre projets présentés par la SNCF et ses partenaires ont été retenus.

Additive 4 Rail

Additive4Rail développe la fabrication additive dans le ferroviaire pour transformer les métiers et les processus de la maintenance dans ce secteur et d’en améliorer la performance. Il s’appuie sur toutes les composantes de la fabrication additive, de la chaîne numérique jusqu'à la certification de pièces ferroviaires. Equivalent industriel de l’impression 3D, la fabrication additive associe conception numérique et fabrication rapide de pièces mécaniques, par ajouts successifs de couches de matière. La fabrication additive permet de réaliser certaines pièces qui ne sont plus fabriquées sur toute la durée d’exploitation des trains, qui peut atteindre une quarantaine d’années. Au-delà de la simple refabrication, la fabrication additive ouvre de nouvelles perspectives pour améliorer les composants, les personnaliser et les rendre plus fiables, légers ou silencieux que les originaux. La SNCF et ses partenaires (l’Ecole Centrale de Nantes, 4D Pioneers, VLM) ont installé une chaîne de production à Saintes pour fabriquer et réparer des pièces métalliques, avec à l’horizon une mutation de la maintenance ferroviaire.

Minerve

Le projet MINERVE contribue, par la conception et le développement de méthodes et outils numériques performants de modélisation de l’infrastructure, à la transition vers une construction et une exploitation ferroviaire plus efficiente, plus fiable, plus respectueuse de l’environnement, aidant ainsi à réduire globalement son impact sur le changement climatique tout en augmentant sa compétitivité.

Partenaires de SNCF Réseau : IREX, CentraleSupelec, Société du Grand Paris, Kayrros, Colas Rail, RATP Infrastructures.

Raccord-D

Le projet RACCOR-D développe un convertisseur à courant continu. L’application dans l’industrie ferroviaire du transformateur électronique à fréquence élevée est une rupture technologique avec l’architecture traditionnelle utilisant le courant alternatif associé au transformateur passif. L’utilisation d’une fréquence élevée permet de réduire considérablement la masse et le volume du transformateur.

Ce projet facilitera l’utilisation des énergies renouvelables par le ferroviaire. Il permettra de réduire les pertes énergétiques et optimisera ces coûts du réseau.

Partenaires de SNCF Réseau : SNCF, CEA Grenoble, INP Toulouse, IRT Railenium, RTE, SCLE SFE, YNCREA Hauts de France

SuperRail

Le projet SuperRail vise à démontrer la pertinence d’intégrer les technologies supraconductrices sur le réseau ferroviaire et d’évaluer son impact en termes d’investissement, de maintenance et de performances. La mise en place d’une telle technologie sur le site de Vouillé, en sortie de la gare de Montparnasse, permettra à SNCF Réseau de proposer aux exploitants ferroviaires une augmentation de l’offre de sillon commercial permettant ainsi une plus grande capacité de transport en commun. Cette technologie permet une réduction d’utilisation de la ressource cuivre et une diminution de la part travaux. Elle participe de façon globale à la stratégie nationale bas carbone

Partenaires de SNCF Réseau : Absolut System, CentraleSupelec, Nexans France, Université de Lorraine.